Show your work - Résumé du livre

  
0:00
-33:39

Un deuxième hors-série pour le Syndrome de la Page Noire. Même principe que la dernière fois : je te résume un livre qui a influencé ma pratique artistique.

J’ai écouté vos retours de la dernière fois et j’ai donc apporté deux modifications :

  1. je ne résume plus tout le livre mais seulement le début

  2. j’ai fait un propos plus léger et moins dense, le tout sur une durée plus courte

Passer de zéro à un est le plus compliqué

Le livre aborde plein de concepts différents mais je ne veux pas te spoiler. Comme tu l’imagines, il tourne beaucoup autour du concept de montrer son travail pour qu’il soit vu.

Mais on va se concentrer sur un concept moins direct : passer de zéro à un.

L’acte le plus nul possible de création est quand même un acte de création (….) sur le spectre du travail créatif, la différence entre médiocre et bon est vaste. La médiocrité est, cependant, toujours sur le spectre; on peut passer de médiocre à mauvais par incrémentations. Le vrai fossé est plutôt entre ne rien faire et faire quelque chose.

Tout est dit. Si tu as quelque chose, tu peux l’améliorer. Si tu n’as rien… tu n’as rien.

Si tu réussis à jouer un spectacle comique devant 5 personnes, tu peux doubler tes efforts pour passer à 10 personnes la prochaine fois. Mais si tu l’as joué devant 0 personne ? Tu peux toujours doubler ce que tu fais, tu obtiendras toujours 0.

Fais un truc, même nul… c’est magique

La magie est dans le faire. Faire et montrer à un autre humain. Sinon ça reste quelque chose de ton placard. C’est déjà bien de faire et de ne montrer à personne. Mais tu perds une des facettes essentielle du jeu : le partage fait du bien. C’est en partageant que tu auras des retours. Or, les retours sont toujours inattendus.

Il est presque impossible de prédire à l’avance ce qui plaira aux gens.

J’écoutais une interview de JUL où il disait que si jamais les gens arrêtaient d’acheter sa musique il continuerait à en faire pour ses potes. Mais surtout qu’il était totalement incapable de prédire les succès. Que certaines musiques qu’il trouvait bof en les finissant sont devenues de grands hit, que d’autres qu’il trouvait géniales ont fait un flop.

Qu’est-ce que tu pourrais faire passer de zéro à un ?

As-tu un truc que t’as envie de faire depuis longtemps mais tu te censures ? Par peur du regard des autres, par peur de mal faire… et si tu le faisais et que tu le montrais à une personne bienveillante.

Car, oui, il y a une notion de choix du public. Quand tu n’es pas encore dans une grande confiance, il faut commencer par un petit public bienveillant avant de l’exposer à un public plus froid.

Mais, j’en parle plus en détail dans le podcast.

Où trouver l’épisode ?

Je l’ai intégré directement ici donc tu peux l’écouter en cliquant sur play. Sinon, comme d’habitude tu peux le retrouver sur toutes les plateformes de podcast et Youtube. Tape simplement “syndrome de la page noire”.