[Micro-Pensée] Ceux qui disent qu'on peut s'en sortir...

Le syndrome du survivant est une des erreurs de raisonnement qui m’horripile le plus.

J’appelle ça le syndrome du spermatozoïde.

C’est-à-dire que si tu demandes à des spermatozoïdes comment féconder un ovule, tu en as des millions qui vont te dire que c’est quasiment impossible. Et tu en as un, celui qui a réussi, qui va commencer à nier le rôle de la chance.

Il sera alors convaincu d’avoir une méthode. Il va te dire :

“En fait faut nager tout droit super vite, mais en récitant l’alphabet à l’envers dans sa tête”

Alors que non…il faut juste nager tout droit et laisser la chance faire.

Je suis tombé sur une chanson qui résume bien ce syndrome :

Ceux qui disent qu'on peut tous s'en sortir s'en sont déjà sorti. Cela va sans dire… j'dis pas qu'ils t'ont menti mais y'a des gens qu'la vie a déjà anéanti, qui ont pas su rebondir, sortir de l'incendie. Pas les mêmes aptitudes pour savoir faire des tunes ou des grosses études : pour certains c'est foutu.

Voilà. Je n’ai rien à rajouter. Elle est parfaite. Il a même pensé à insister sur le fait que ces gens ne mentent pas : ils sont convaincus de ce qu’ils disent.

Ah si …

Le même auteur a une strophe similaire dans un autre album :

J'voulais l'salaire à Eto'o … ils m'ont dit “faudra t'lever tôt”. J'me suis levé tôt… il caille sa mère, y a pas un euro dans l'ghetto !

Où est-ce que j’ai volé ça ?

Les deux strophes viennent de Niro.La première vient de Du temps et des lov :

La deuxième vient de Perdu :