Les chroniques guadeloupéennes #3

Précédemment dans les chroniques guadeloupéennes : je souffrais du syndrome de la page blanche pour écrire un discours au mariage de ma sœur… La bonne surprise Laura arrive avec une page recto verso de texte écrit. Une structure en trois points. Le premier : on ne se rappelle pas de la première fois qu’on a rencontré notre beau-frère mais on se rappelle des suivantes.

Read →