Les 32 livres que j'ai lus en 2020

Avec une note sur 5 pour chacun

En 2020 j’ai lu 33 livres. Enfin… quand je dis que j’ai lu 33 livres…je veux dire que j’ai fini 33 livres. Comme je te l’ai déjà dit, y’a eu un déclic dans ma vie le jour où j’ai accepté que je n’étais pas obligé d’aller au bout d’un livre que je commence.

Je t’épargne donc tous les livres que j’ai abandonné.

On ne garde que les livres que j’ai fini et on commence par ceux que j’ai le moins aimé pour finir par mon top.

Moins de 3 étoiles : oubliables


Les Meilleures Punchlines du rap - Julien Barret - ★☆☆☆☆

Une bonne idée de départ, du gâchis à l’arrivée. Parfois je me suis même demandé s’il avait vraiment écouté les auteurs qu’il cite tellement la sélection était fade. On ne peut pas sincèrement aimer le rap et faire cette sélection.


L'Alchimiste - Paulo Coelho - ★☆☆☆☆

Tout le monde me parlait de ce livre. J’ai fini par céder. Résultat : je crois que je n’étais pas la cible. Je connais des gens que je respecte énormément et qui l’adorent. Mais ça n’a pas marché sur moi. C’est trop ésotérique. Ça parle trop de vent du désert qui parle à l’oreille des géants.


Comment on devient Bouddha selon Nietzsche - Christian Globensky - ★☆☆☆☆

Le titre est percutant. Mais… c’est tout. Quelques idées intéressantes comme “il n’y a pas le mot religion dans la Bible”. Mais je suis incapable de dire de quoi ça parlait vraiment.


Weekend language - Andy Craig - ★★☆☆☆

Je le recommanderais à un débutant en prise de parole. Ce n’est pas un mauvais livre. Je dirais même que c’est un très bon livre. Il arrivait juste trop tard dans ma vie. Ça parle de comment simplifier son langage pour devenir captivant quand on prend la parole en public.


Votre empire dans un sac à dos - Stanislas Leloup - ★★☆☆☆

Probablement ma plus grande déception cette année. J’adore les vidéos de Stan. J’adore sa mentalité. Mais le livre… rien n’allait. Je l’ai trouvé vraiment creux. C’est un livre pour débutant, mais un mauvais livre pour débutant. Autant lire la Semaine des 4 heures.


Stillness is the Key: An Ancient Strategy for Modern Life - Ryan Holiday ★★✪☆☆

Grosse déception. Je suis fan de Ryan Holiday et notamment son livre L’obstacle est le chemin. Ce n’était pas nul : il y a pas mal de bons concepts. Je relirai probablement les passages que j’ai surligné. Mais ce n’était pas la claque à laquelle je m’attendais. Je devais apprendre comment me concentrer… au final je n’ai pas été beaucoup plus avancé dans la pratique.


Créer, c'est exister - Valérie Belmokhtar - ★★✪☆☆

Cette fois, c’est un bon livre pour débutant. Comme Weekend Language, j’aurais été content de le connaître plus tôt. L’idée c’est d’apprendre à créer au quotidien. On aborde toutes les thématiques de la créativité. Celles que je développe sur mon podcast : comment trouver l’inspiration, comment vivre de ce qu’on produit, comment garder la motivation, etc.


L'Ennemi de l'Intérieur - Alexandre Langlois - ★★✪☆☆

Ce n’est pas très bien écrit, le milieu est dur à lire. Mais le concept est vraiment bon : un policier raconte de l’intérieur les dérives du système. Après… j’ai découvert le livre via des interventions médiatiques de l’auteur. Et il se trouve qu’il avait déjà dévoilé 80% du contenu du livre. Donc c’est aussi pour ça que je n’ai pas apprécié autant que j’aurais dû.


Entre 3 et 4 étoiles : une relecture ferait du bien

On arrive sur des livres que je n’ai pas regretté avoir lu. Mais quelque chose a coincé et m’a empêché de recevoir des vraies claques intellectuelles.


Turning Pro - Steven Pressfield - ★★★☆☆

Alors là on est sur un auteur que j’adore. Il a écrit The war of art qui est un de mes livres préférés. Je te l’ai d’ailleurs résumé dans mon podcast : Le Syndrome de La Page Noire.

Justement, il a pris un concept phare de The war of art et l’a développé. C’est un peu comme si on prenait un chapitre et qu’on en faisait un livre. Du coup, ça a le défaut d’être un peu redondant. Même si j’ai bien aimé qu’il approfondisse la notion phare : comment faire le changement mental qui permet de travailler quotidiennement sur son art.


Real Artists don’t starve - Jeff Goins - ★★★☆☆

Exactement la même idée que le précédent : qu’est-ce qui différencie la posture pro de la posture irréaliste en art ? Beaucoup de bons concepts. Notamment l’idée qu’on n’a pas toujours fantasmé l’art et qu’à une époque les artistes étaient considérés comme des travailleurs comme les autres. Pas comme des génies lunatiques. J’aurais probablement mis 4 étoiles si certains passages avaient été allégés.


The Story Grid - Shawn Coyne - ★★★✪☆

Le concept est génial. Mais je ne suis pas exactement la cible. Sinon j’aurais mis 5 étoiles sans sourciller. Ça s’applique avant tout aux auteurs qui écrivent de la fiction. Mais le concept est vraiment bon. Il essaie de décortiquer ce qui fait une bonne histoire. Il le fait avec brio. Mention spéciale pour la notion de polarité qui permet de comprendre comment rythmer une histoire.


Indistractable - Nir Eyal - ★★★✪☆

Pareil, avec des passages en moins j’aurais mis 4 étoiles facile. Là, on zig-zag un peu trop et ça m’a empêché de vraiment repartir avec des enseignements que j’applique réellement. J’ai fermé le livre et je suis revenu à ma vie pleine de distractions. En gros j’ai mieux compris la théorie grâce à ce livre. Mais ça ne m’a pas changé en pratique.


La domination policière - Mathieu Rigouste - ★★★✪☆

La quatrième de couverture dit tout : La violence policière n’a rien d’accidentel, elle est rationnellement produite et régulée par le dispositif étatique. La théorie et les pratiques de la police française sont profondément enracinées dans le système colonial.

Génial. Mais dur à lire. C’est écrit par un sociologue avec tout ce qu’on imagine quand on caricature. Donc il faut s’accrocher.


Presque 5 étoiles : à relire avec plaisir


Nobody wants to read your shit - Steven Pressfield - ★★★★☆

Le deuxième livre de cet auteur cette année, puisque je viens de te parler de Turning Pro. Excellent concept qui tourne autour de l’écriture. Comment écrire des trucs que les gens ont envie de lire ? En se rappelant humblement qu’ils n’ont pas que ça à faire de leurs journées.


F*** LA MERDITUDE - Mohamed Achahbar - ★★★★☆

Décidément, on tourne autour du champ lexical des excréments. Un mini-livre pour essayer d’apprendre à s’aimer. J’aime bien l’idée de faire un tout petit livre qui va à l’essentiel. Y’a plein de pistes que j’aurais adoré approfondir et explorer. Le défaut du mini-livre. Mais en même temps aussi l’avantage : on a une bonne mise en bouche. Mais vers quoi ? Personne n’arrive à me recommander de livre sur l’estime de soi.


Créer son école sur internet - Antoine BM - ★★★★☆

J’ai acheté énormément de formations d’Antoine. Elles m’ont aidé à gagner de l’argent avec l’Atelier. Alors quand il a proposé son mini-livre, je l’ai pris direct. Même si c’est la version écrite d’une formation que j’avais déjà suivie. Comme pour Mohamed, le mini-livre va direct à l’essentiel et ouvre l’appétit. Ça m’a donné envie de faire un mini-livre à mon tour.


Flic: Un journaliste a infiltré la police - Valentin Gendrot - ★★★★☆

Il a fait la une des journaux. Tout est dans le titre. Pour avoir 5 étoiles il aurait fallu un peu plus de profondeur et moins de spoils dans les journaux. J’ai eu l’impression de ne découvrir qu’une seule anecdote marquante. Les autres je les avais entendues dans ses interviews.


What You Do Is Who You Are - Ben Horowitz - ★★★★☆

Excellent livre sur la culture d’entreprise. Probablement le meilleur que je connaisse. Si je l’avais lu avant j’aurais mis 5 étoiles. Mais… il est arrivé un peu tard dans ma réflexion.


Négocier avec son employeur - Thierry Krief - ★★★★☆

Tout est dans le titre. Il aurait fallu qu’il soit un poil plus généraliste pour les 5 étoiles. Là on se concentre quand même énormément sur les postes de cadres, voire haut cadres. En tout cas dans les anecdotes et cas pratiques.


The First 20 Hours: How to Learn Anything ... Fast - Josh Kaufman ★★★★☆

Lu pour préparer ma formation Comment devenir expert d'un sujet en moins de 3 mois ?

Excellent, vraiment. On était vraiment pas loin du 5 étoiles. Mais encore la même remarque : il aurait fallu enlever certaines parties. En vrai, sa conférence TED est déjà un très bon résumé du livre :


Build Rapid Expertise - Peter Hollins - ★★★★☆

Lu également pour préparer ma formation Comment devenir expert d'un sujet en moins de 3 mois ?

J’ai mis 4 étoiles, mais j’ai presque envie de mettre 5 étoiles. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas mis 5. Peut-être parce qu’il fait partie d’une série de 8 et que c’est frustrant de se dire qu’il faut acheter toute la saga.


The Science of Self-Learning - Peter Hollins - ★★★★☆

Lu, là encore, pour préparer ma formation Comment devenir expert d'un sujet en moins de 3 mois ?

Oui, encore ! Mais en même temps c’est le dernier de la série de 8. Pour aller plus vite j’ai donc lu le premier et le dernier. Là encore, excellent. Même si pas mal de répétitions avec le premier.


Mercure - Amélie Nothomb ★★★★☆

On me l’a lu à haute voix pendant le confinement. Oui, oui. Moi aussi j’étais sceptique sur ce concept mais en vrai c’est génial. On a passé une demi-journée comme ça. Mieux qu’un film. Je ne peux pas t’expliquer pourquoi je ne mets pas 5 étoiles sans te dévoiler la fin. Mais c’est à cause de la fin que je ne mets pas 5 étoiles. Mais c’est aussi grâce à elle que je mets 4 étoiles.


The Art and Business of Online Writing - Nicolas Cole - ★★★★✪

Le dernier livre que j’ai lu en 2020. On aurait pu arriver à la perfection sans quelques longueurs au milieu. Excellent livre mais livre de niche. L’inverse des livres où je t’ai dit que je les ai lu trop tard. Là je suis pile dans la cible. C’est un essai qui argumente en faveur du concept de l’écriture en ligne, qu’il différencie du blogging. Je m’y suis retrouvé puisque je n’ai pas de blog à proprement parler.


Start Ugly : the unexpected path to everyday creativity - David duChemin - ★★★★✪

Excellent. Pour avoir 5 étoiles… tu sais ce que je vais dire… il aurait fallu enlever certains passages. Pourtant il est déjà relativement court. Le concept est génial : apprendre à faire des trucs moches quand on commence.


Le top du top

Nous y voici. Les 7 livres dont je vais me rappeler, très longtemps. 3 livres sur le racisme, 3 livres business et une fiction.


La condition noire - Pap Ndiaye ★★★★★

J’aurais dû lire ça beaucoup plus jeune. Y’a tout dedans. C’est une vraie analyse de la situation des Noirs de France. Tous les sujets sont abordés. Au point que j’ai réussi à faire abstraction du style de sociologue qui alourdit l’ensemble.


Where Do We Go from Here - Martin Luther King - ★★★★★

Comment j’ai pu ignorer que Martin Luther King avait écrit de ses mains ? Pareil, j’aurais voulu le lire tellement plus tôt. Tout y est. C’est tellement moderne. Comme d’habitude, c’est à des années-lumières de son image médiatique.

D’ailleurs il explique comment il a reçu des pressions présidentielles pour faire un discours modéré le jour de I have a dream. Bizarrement, c’est celui qu’on aura retenu de lui. Alors que c’est un militant clairement radical. Sans concession. Plein d’amour, certes, mais intransigeant sur l’essentiel. Il n’hésite pas à dire que le plus grand problème ce n’est pas le Ku Klux Klan mais les Blancs modérés. J’ai répété ça (en remplaçant le KKK par l’extrême-droite) tellement de fois… mais c’est dur d’expliquer pourquoi. Sa démonstration à lui est limpide.


Père riche, père pauvre - Robert Kiyosaki - ★★★★★

Ça fait 5 ans qu’un pote à moi me disait de le lire. J’ai fini par céder. Grand bien m’en a pris. On devrait tous avoir une formation à la finance personnelle. C’est fait de manière magistrale en rappelant que la gestion de l’argent est avant tout la gestion de deux émotions : la peur et le désir.


Le combat Adama - Assa Traoré et Geoffroy de Lagasnerie - ★★★★★

J’ai adoré. Au début j’étais super sceptique. Pourquoi me concentrer sur une seule affaire policière ? Pourquoi lire un livre écrit par un duo ? Assa Traoré et Geoffroy de Lagasnerie.

Finalement c’était une combinaison parfaite. Ils écrivent un chapitre sur deux, parfois un chapitre à deux mains où c’est lui qui lui pose des questions. Toujours les bonnes.


Range - David Epstein - ★★★★★

Le concept ici c’est l’anti 10 000 heures (le livre de Gladwell sur la spécialisation). Ici gloire aux généralistes. La démonstration est implacable : dans la plupart des cas il vaut mieux être généraliste que spécialiste. Il aborde plein de sujets : de la politique à l’éducation. C’est dur de vendre ce livre. J’étais sceptique en le recevant. Mais c’est une claque.


The Dip - Seth Godin - ★★★★★

L’idée phare est simple : la persévérance est surestimée. Une des clés du succès est d’apprendre à abandonner. Le livre est court (moins de 100 pages), l’idée principale est délivrée sans redondance. Et elle est totalement contre-intuitive. Pour autant en la découvrant on se dit mais oui c’est évident que c’est vrai. C’est un perfect.


Mygale - Thierry Jonquet - ★★★★★

Mentions du jury. De loin le meilleur livre de mon année. Là encore, on me l’a lu à haute voix. Et…malheureusement je ne peux rien t’en dire. Je ne peux même pas te dévoiler le début. Je peux juste te dire que c’est une fiction avec énormément d’intrigue. Un thriller. Accroche-toi par contre, ça secoue.

Voilà qui clôture cette année de lecture…

Exceptionnellement, je laisse les commentaires ouverts à tout le monde (et pas uniquement au premium). Donc si tu veux me poser une question sur un livre, n’hésite pas. Je me suis limité à de courts résumés, donc si tu veux que je détaille un peu plus sur un livre que tu hésites à lire, ce serait avec plaisir.

À tout de suite :D