La nutrition est un sujet complexe

Avant de commencer, n’oublie pas que ma formation pour apprendre à réduire sa consommation de sucres ajoutés est au tarif de lancement jusqu’à demain (vendredi) 23h59. Si tu veux en profiter c’est par ici :

Je veux voir la formation


Hier l’un d’entre vous m’a montré que les édulcorants étaient moins dangereux que ce que j’avais lu. Aujourd’hui, un autre abonné me montre que le sucre est moins dangereux pour la santé physique que ce qu’on pense (à condition de le consommer en bonne quantité… et c’est là que le bât blesse).

Ces réactions me font penser que j’ai fait le disclaimer dans la formation mais pas dans les emails de promotion. Or, il est crucial de le rappeler : la nutrition est un sujet très complexe.

Parfois je doute sur l’impact du végétarisme sur la santé

Je suis devenu végétarien en 2015. Principalement pour des raisons de santé. La démarche était égoïste. C’est d’ailleurs probablement pour ça que c’était plus facile que si je l’avais fait pour le bien être des animaux.

Tout ce que j’avais lu me portait à penser que le régime végétarien était meilleur en tout point pour la santé.

Jusqu’à ce qu’un jour je tombe sur des articles sur la vitamine B12.

La vitamine B12 c’est quelque chose qu’on ne peut pas trouver naturellement dans une substance non-animale.

Or, la carence en vitamine B12 peut provoquer des symptômes sévères et brutaux. On va bien pendant des années et d’un coup tout dégénère.

L'anémie se développe habituellement insidieusement. Elle est souvent plus grave que ne le laissent supposer les symptômes, car la lenteur de l'évolution permet à l'organisme de s'adapter.

Ça n’arrive quasiment jamais chez les végétariens car il y a de la vitamine B12 dans le lait et les oeufs, mais ça peut arriver chez les végétaliens.

Je dis bien ça peut. Ce n’est pas fréquent.

Or, à mes débuts, j’envisageais de réduire ma consommation en produits laitiers. Notamment parce que j’ai une intolérance légère au lactose : en résumé, quand je consomme du fromage j’ai des flatulences.

Quand j’ai découvert cette problématique B12 je me suis senti trahi par le mouvement végétarien. Pourquoi personne ne me l’avait dit ? Pourquoi tout le monde parle de carence en protéine (alors que c’est quasiment impossible) mais si peu de gens évoquent la B12 ?

Surtout que, même en sachant ça, il y a quand même des arguments convaincants en faveur du régime végétalien. L’un d’entre eux étant que la viande a été tellement souillée que les industriels sont obligés de donner des comprimés de B12 aux animaux d’élevage.

Donc au final… devoir prendre directement des compléments en B12 ou passer par ceux qu’on donne aux animaux d’élevage… ça revient au même.

Les pistes pointent quand même dans le sens de la réduction de la viande rouge

Quand je dis que je doute parfois du régime végétarien… ça ne veut pas dire que je ne doute pas du régime omnivore. Au contraire, j’en doute encore plus. C’est pour ça que je n’ai pas recommencé à manger de la viande.

Car, j’ai quand même beaucoup plus d’indices qui pointent vers la nocivité de la viande rouge. Le nutri-score de la charcuterie est désastreux. Et la seule réponse des charcutiers est… risible si ce n’était pas déprimant.

L’application Yuka qui permet d’analyser les aliments que l’on achète a été condamnée en première instance parce qu’elle classe la charcuterie en rouge, à cause des nitrites cancérogènes.

Les conclusions de ce rapport indiquent ainsi que « Il est certain que les charcuteries sont cancérogènes et que les nitrites et nitrates ajoutés causent, ou à tout le moins, renforcent cette cancérogénicité ». Ce rapport est le fruit de plusieurs mois de travaux pendant lesquels 70 experts ont été auditionnés – scientifiques, industriels, société civile.

Comment un tribunal a-t-il pu condamner Yuka, du coup ? En jouant sur un détail :

Dans sa décision, le tribunal de commerce d'Aix-en-Provence condamne Yuka à verser à ABC Industrie 25.000 euros de dommages et intérêts, contre 714.000 demandés par l'entreprise. L'application devra toutefois retirer l'appréciation "risque élevé" attribué à l'additif E250 (nitrite) et supprimer toute mention précisant que les nitrites seraient "cancérogènes" ou "génotoxiques". La société ABC Industrie a en revanche été déboutée de sa demande de suppression par Yuka des qualificatifs "mauvais" et "médiocre" attribués à ses produits concernés.

En d’autres termes, le tribunal a considéré qu’il est vrai que la charcuterie est mauvaise pour la santé. Mais, comme il existe des études qui disent “la charcuterie avec des nitrites est cancérogène mais on n’est pas encore sûr que c’est la nitrite qui provoque ça”… on condamne Yuka sur ce point très précis.

Ok c’est mauvais pour la santé, mais on sait pas exactement pourquoi alors que vous dites que vous savez pourquoi, donc vous mentez et vous portez atteinte à la réputation de la charcuterie.

Oui, c’est complètement tordu.

Le rôle coupable de l’industrie agro-alimentaire

Je ne vais pas te faire la liste des scandales sanitaires provoqués par cette industrie.

Une des raisons pour laquelle il est si dur de se faire une idée c’est qu’elle fait des pieds et des mains pour brouiller les pistes.

Par exemple, l’étude que l’un d’entre vous m’a envoyé et qui conclut que le sucre n’est pas dangereux pris avec modération (le problème c’est que notre consommation moyenne n’est pas modérée)… dans la rubrique conflit d’intérêts y’a :

Coca-Cola et Pepsi Co dans les gens qui ont financé l’étude.

Attention : ça ne veut ABSOLUMENT PAS dire que l’étude est fausse. Il est tout à fait normal que ces groupes essaient de faire la lumière sur ce sujet.

Pour autant, leur passif crée du brouillard. Comme le passif des groupes pharmaceutiques. Une des raisons pour laquelle le mouvement antivax est si fort chez nous en dépit de toutes les pistes qui pointent solidement vers une efficacité du vaccin anticovid c’est justement ce passif.

Dans tous les cas ça veut dire qu’il faut être prudent quand on parle de nutrition.

En la matière, l’OMS est souvent une bonne référence car elle a tendance à avancer prudemment. Or, sur la viande rouge :

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, la consommation de viande rouge est « probablement cancérogène » . Les produits carnés « transformés » le seraient eux à coup sûr. Il s'agit du jambon, de la charcuterie, des saucisses ou des viandes en conserve.

Voilà pourquoi, si un jour je me remets à manger de la viande ça sera uniquement de la viande blanche.

L’OMS et le sucre…

Or, que nous dit l’OMS sur le sucre ? Des choses moins alarmantes que “le sucre est mauvais en soi à n’importe quelle dose”, c’est vrai. J’ai relayé (involontairement et par erreur) les sources les plus critiques. L’OMS dit plutôt que le sucre est mauvais en excès.

Mais il faut bien avoir à l’esprit ce que “excès” veut dire.

Actuellement, les français mangent en moyenne quatre fois la dose recommandée. En toute probabilité tu es donc dans l’excès en question.

Surtout… l’OMS est récemment passée d’une recommandation de 50g par jour à une recommandation de 25g par jour.

On voit donc bien le sens de la piste.

Après, c’est comme tout en science : rien n’est vrai définitivement, tout est corroboré ou réfuté. Il est donc normal d’avoir des débats. Il est normal d’avoir des scientifiques plus sévères envers le sucre et d’autres moins alarmistes.

Il semble néanmoins que le consensus est : on en consomme beaucoup trop.

Comment en consommer moins ?

En vrai ce n’est pas la bonne question. La question c’est pourquoi en consommer moins. Se focaliser sur le comment c’est prendre le risque de le vivre comme un sacrifice.

C’est d’ailleurs pour ça que je prends autant au sérieux les sources contradictoires : parce que je pense que c’est le plus important. Pourquoi en consommer moins.

Car, une fois qu’on a fait sa conviction intime sur le sujet, le comment est presque un détail.

Je t’ai donc préparé une formation qui traite d’abord du pourquoi arrêter, mais aussi du pourquoi on en consomme tant. Et ensuite seulement on aborde des astuces concrètes. Le faire dans ce sens permet de ne jamais le vivre comme un sacrifice.

La formation s’appelle : Le sucre est une drogue. Ma méthode pour reprendre le contrôle.

Et elle est disponible jusqu’à demain soir au tarif de lancement en passant par ce lien : https://nicolasgalita.podia.com/le-sucre-est-une-drogue-ma-methode-pour-reprendre-le-controle?coupon=SUCRE-REGULAR

Si tu es premium, n’utilise pas ce lien : retourne dans l’email de mardi avec ton code spécial.