Dire "relation sérieuse" est toxique

[Micro-pensée]

Je suis toujours atterré quand quelqu’un me parle de relation sérieuse.

Ça veut dire quoi ? Que le sexe c’est pas sérieux ?

Le sexe c’est super sérieux : on est nus, ça donne des MST et des enfants

Peut-on imaginer affaire plus sérieuse que le sexe ? Il vous faut quoi de plus ? C’est anodin pour vous de vous mettre nu·e ? De prendre le risque d’avoir une grossesse non-désirée ?

Sans compter les risques d’agressions sexuelles…

J’ai du mal à imaginer un sujet plus sérieux que le sexe.

On méprise le sexe

Quand on parle de relation sérieuse et de plan cul, ce qu’on trahit c’est notre mépris pour le sexe.

Pourtant, le bon sexe est rare. On devrait le célébrer.

D’autre part, étant donnée la possibilité d’avoir du mauvaise sexe, voire du sexe cauchemardesque : on devrait étudier la discipline, chercher à s’améliorer, etc.

On devrait prendre le sexe très au sérieux et faire de notre mieux pour évoluer.

Je le dis avec d’autant plus de gravité que je me sens moi-même handicapé par toute une éducation qui me pousse à avoir honte de parler du sujet. Je dois me faire violence. Souvent j’échoue. Mais c’est salutaire.

Il y a des amitiés sexuelles plus solides que certains couples

En filigrane, on sous-entend également que le couple est la seule chose sérieuse en matière de relation entre deux humains qui couchent ensemble. Pourtant… il y a des amitiés sexuelles bien plus solides que certains couples.

C’est l’occasion de te remettre cette citation que je t’ai déjà partagée :

Y’a un truc très beau dans le fait de construire un truc à long terme. Moi y’a un amant que j’ai depuis 12 ans. On a arrêté de se voir parfois parce que l’un avait une histoire mais je trouve ça merveilleux de se dire ça : on se connaît depuis 12 ans.

On a partagé tout ça, on sait comment on faisait l’amour à l’époque , comment on fait l’amour maintenant, on s’est suivis pendant tout ce temps, on s’est vus grandir, on s’est vus douter.

Alors évidemment c’est une relation épisodique, On a partagé que certains moments mais y’a quand même cette durée qui est là. On est riches de ça. Quand on se voit y’a tout ça entre nous, y’a toute cette toile qu’on a tissé, c’est hyper beau. (…) Mais on est pas en couple, car c’est pas là où ça se joue.

Et si on commençait à traiter sérieusement nos relations hors du couple ?

Les relations sont dures. Elles demandent une énergie et un travail constants. Alors pourquoi on s’autorise à négliger les relations sexuelles hors du couple ? Pourquoi on s’autorise des comportements qui nous feraient vomir dans n’importe quel autre contexte ?

Peut-être qu’on ferait un pas de géant en arrêtant de sacraliser le couple et en prêtant attention aux autres manières d’entretenir des relations avec les personnes avec qui on couche.

Ça commence par arrêter d’utiliser des expressions comme “ je ne cherche rien de sérieux”…

Rien de sérieux, rien de sérieux… tu cherches quand même à être nu·e dans le même endroit que moi alors qu’on ne se connait que très peu et qu’on n’a pas élevé les cochons ensemble, ça m’a l’air vachement sérieux, moi.

PS : est-ce que j’ai cherché un jeu de mots entre “élevé les cochons” et “vachement” ? Oui. Est-ce que j’ai trouvé ? Non. Mais y’avait probablement un truc à faire.

Où ai-je volé ça ?

J’ai encore volé tout ça dans l’excellent podcast Le coeur sur la table :