Débrief de vos lectures

Merci d’avoir participé avec autant d’entrain à la discussion ouverte sur les livres que vous avez lus !

Ça regorge de pépites. Au point que je me suis dit que j’allais vous faire une synthèse.

J’ai essayé de faire quelque chose de lisible. Je suis forcément passé à côté de certaines de vos propositions car j’ai tout recopié à la “main”. Alors mes excuses par avance pour ce que j’aurais oublié. Sachant que j’ai également enlevé un petit 20% pour alléger le tout et apporté une valeur ajoutée par rapport à la page avec tout en vrac. Mais si tu veux tout voir, la page est disponible ici :

https://www.ateliergalita.com/p/tu-lis-quoi-en-ce-moment-/comments


Mon coup de coeur

De tout ce que vous m’avez proposé voici le livre qui me donne le plus envie. Il a été proposé par Patrice.

Vous allez dire que je suis incorrigible : parmi tous ces livres de fiction j’ai choisi un des seuls qui était un livre de non-fiction. Que voulez-vous… on ne se refait pas…

La Grande Grippe ou comment la grippe espagnole est devenue la pandémie la plus meurtrière de l'histoire - John M.Barry

Le commentaire de Patrice

C’est un pavé de 619 pages très documenté qui relate l'histoire de cette grippe dite "espagnole" mais qui aurait pris sa source dans une petite ville du Kansas, au sein d'une garnison militaire au printemps 1918 en pleine Grande Guerre.

L'auteur (qui a mis 7 ans à l'écrire) nous relate l'évolution et la transformation du système de santé américain (création de John Hopkins University, et nombreux travaux de recherches qui permirent à de nombreux prix Nobel d'émerger...).

Ce qui reste est semblable à ce que nous vivons actuellement sauf qu'à l'époque les vaccins n'avaient pas été trouvé pour ce virus-là. J'en ai retiré 2 éléments principaux:

- le virus de la grippe infecte les poumons et paralyse le système de protection qui empêchait les bactéries de s'immiscer dans les organes, transformant ainsi la pneumonie virale en pneumonie bactérienne. Ce qui pourrait expliquer que certaines personnes pourraient être guéries avec la prise d'antibiotiques (qui n'existaient pas à l'époque) retardant ainsi les dommages occasionnés par le virus et permettant au système immunitaire de reprendre l'avantage.

- la manipulation de la presse et des organes politiques était permanente en ces temps de guerre afin de garder le moral des troupes et de la population: les effets de la grippe étaient minimisés et ceux qui ne participaient pas à l'effort de guerre étaient pourchassés ou montrés du doigt.

Ce livre se lit comme un polar et nous fait beaucoup penser à la crise sanitaire que nous vivons (vagues épidémiques, masques, manipulation des informations...) sauf que 100 ans plus tard nous avons des vaccins et plus de choix dans la recherche d'informations, en espérant ne pas atteindre la centaine de millions de victimes estimée depuis lors.

Mon commentaire

C’est vraiment une lecture qui m’attire car je suis fasciné par les parallèles historiques. Depuis que je suis petit je me dis qu’on a un rapport étrange à l’histoire : on se comporte comme si nos prédécesseurs étaient bêtes ou bizarres. Comme si nous on était immunisés (c’est le cas de le dire).

Autre chose qui m’interpelle depuis tout jeune : de mémoire, les plus grandes guerres mondiales n’ont fait “que” 10% de morts dans une population. Ce qui veut dire qu’il sera toujours possible de minimiser ce qui se passe.

On a cette illusion d’être l’humanité la plus perfectionnée. Alors que y’a plein de choses à tirer du passé.

Mais surtout, tu as dû le remarquer, je suis fasciné par la crise sanitaire. À tous les niveaux : ça révèle tellement de choses sur nous. Des choses que je n’aurais pas crues sans les voir.

Notamment le fait qu’il y a beaucoup plus de gens que ce que je pensais qui sont prêts à rejeter la science quand ils ont peur. En tout cas, la science sur un nouveau problème. C’est encore la preuve que la peur vient de l’inhabituel. Puisque y’a des fumeurs qui refusent de se faire vacciner.

Tu imagines ?

Des FUMEURS !

Des gens qui, en moyenne, consomment 20 cigarettes remplies de nicotine, de goudron et du polonium 210.

Tu imagines ?

Du polonium !

Et pas qu’un peu, hein ? Suffisamment pour que ça soit responsable de 1% des cancers du poumon.

Donc y’a des gens qui ingèrent volontairement tous les jours du polonium mais qui ne veulent pas se faire vacciner.

C’est bien la preuve qu’on a peur avant tout de ce qu’on ne connaît pas. L’habitude fait disparaître la peur.


Les livres que vous avez adorés

Ici j’ai listé les livres que vous avez eu l’air de plus kiffer. Bien entendu c’est totalement subjectif. J’ai jugé en fonction de l’enthousiasme et de la longueur de votre description.

Celle qui a dit fuck - Anne-Sophie et Fanny Lesage

Le commentaire de Nouroul

« Celle qui a dit fuck » des sœurs Lesage et c’est de loin l’un de mes livres préférés (que je vais relire autant de fois qu’il le faudra d’ailleurs). 

Je l’ai adoré pour la simple et bonne raison qu’il parle de moi du début à la fin et ça m’a d’ailleurs beaucoup étonnée que je puisse me reconnaître dans tout le livre.

En dehors des leçons que j’ai apprises et qui par conséquent ont changé ma vie, j’ai beaucoup aimé la manière dont il est écrit, sous forme de journal intime, qui donne vraiment l’impression de discuter avec une amie. 

Il raconte l’histoire d’une femme qui pense toujours trop, qui est beaucoup trop dans le contrôle, qui veut lâcher prise une bonne fois pour toute et dire «fuck» à tout ça. 

Je le recommande à 100% à tous les «over thinker», qui veulent lâcher prise.

Mon commentaire

Là aussi j’ai vraiment envie de le lire. Pas pour moi car je ne sais même pas ce que ça veut dire de trop penser. Je passe mon temps à penser. Je ne sais pas arrêter et ne penser à rien. Mais mes pensées sont tournées vers le présent ou des fantasmes. Ou alors de l’auto-satisfaction de ma voix interne.

Si je le lis ce sera justement pour aider les personnes dans ce cas qui sont nombreuses autour de moi.

Daddy - Loup Durand

Le commentaire de Marion

Ce livre est assez dingue d'efficacité et n'a pas pris une ride, je l'avais déjà lu il y a plus de 20 ans et je le relis avec plaisir. 

Des nazis fous furieux qui traquent un garçon surdoué de 11 ans à travers la France libre. Traque construite comme une partie d'échec entre la proie et le chasseur, le tout sur fond de finance internationale opaque de l'Allemagne nazie, l'Europe et les US. 

Mon commentaire

Aucune chance que je lise ça. Parce que ce n’est pas mon type de livre : ça me ferait stresser pendant toute la lecture. De la même manière que je n’aime pas regarder des films d’horreurs. Mais c’est bien vendu !

Tout le bleu du ciel - Melissa Da Costa

Le commentaire de Béatrice

J ai lu un livre qui m’a bouleversé car c’est un jeune condamné à une espérance de vie de deux ans qui décide de faire un ultime voyage.

Malgré la fin assez réaliste et triste, c’est un livre qui m’a touché. J ai compris que j’avais le droit de choisir...

Je n’en dis pas plus.

Le second est un livre de développement personnel et devrait être lu par tout le monde : Les projections maléfiques

Mon commentaire

C’est marrant parce que Marion a également recommandé un livre de Melissa Da Costa :

J'ai beaucoup aimé "les lendemains" de Melissa Da Costa, qui raconte à travers une histoire simple et délicate le deuil et la disparition de l'être aimé. 

Je réinvente ma vie. - J. Young

Le commentaire de Elise

Conseillé ici. 

Introduction à la thérapie des schémas. 

Et j'ai adoré. Un GRAND merci à la psy-lectrice qui te l'a conseillé et à toi de l'avoir partagé parce que c'était la grille de lecture qui me manquait.

Mon commentaire

Ce genre d’anecdotes me fait tellement plaisir ! Ça me rappelle que je suis impatient de pouvoir organiser des rencontres entre nous. Dans mon plan initial c’était pour Juin 2020. Mais bon… tu sais ce qui a anéanti ce plan…

L'anomalie - Tellier

Le commentaire de François

Je ne me suis pas fatigué pour le trouver, c'est le Goncourt de cette année. C'est vraiment génial : mélange des genres, des styles, grande richesse de thèmes et de sujets. 

Je n'avais rien lu de lui jusqu'alors et ça donne envie d'approfondir.

Je me tord le bras pour ne pas trop divulgâcher mais il reprend des thèmes qui me sont chers étant moi même dévoreur de SF.

Ça démarre comme un polar avec un perso et une histoire différente à chaque chapitre ce qui peut paraître pénible tant on a l'impression de se faire balader et de ne plus rien suivre, puis l'intrigue finit par se mettre vraiment en place d'une façon qu'on ne voit pas trop arriver (pour peu que personne ne vous ait pourri la surprise...).

Les disgressions et diversités de sujets abordés sont autant de pauses dans l'histoire et de témoignages de l'érudition de l'auteur (ou d'un colossal travail de recherches...).

Peut-être une réserve de ma part pour chipoter sur les hypothèses émises par l'auteur pour expliquer la raison de l'anomalie mais ce n'est finalement pas l'objet principal du roman donc ce n'est pas rédhibitoire. Christophe Galfard dont il est question plus bas aurait sûrement eu des idées très utiles à ce sujet (physique quantique, multivers...).

À recommander sans réserve de toute façon.

Mon commentaire

Le livre qui me tiraille le plus. Je ne suis pas du tout attiré par les histoires SF. L’étiquette Goncourt a tendance à me repousser. MAIS le concept d’avoir des histoires qui se rejoignent ET un twist… c’est un peu mes deux choses préférées en narration qui fusionnent.

Petite pensée à Marion qui a cité un Goncourt qu’elle a détesté :

un que j'ai commencé mais que je n'ai pas terminé tellement il m'a saoulé : " tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon" de Jean Paul Dubois. J'aime bien le titre, pas plus !

Des descriptifs à n'en plus finir, rien qui se passe, je me suis totalement ennuyée ... j'ai craqué à la moitié du bouquin. On ne m'y reprendra pas à lire un Goncourt ...

Anne de Green Gables - Lucy Maud Montgomery

Le commentaire de Gaëlle

Le livre en lui-même est une petite œuvre d'art comme on n'en voit plus, et le contenu est tout autant réjouissant. Ceux qui ont aimé la série Anne with an E ne peuvent qu'adhérer, car c'est exactement la même ambiance qui s'en dégage ! C'est joyeux, c'est doux, c'est beau, on s'imagine parfaitement bien dans les paysages de cette petite île canadienne. Une belle lecture feel good mais pas gnangnan dont j'avais cruellement besoin !

Mon commentaire

On a tendance à dévaloriser les genres de la comédie et du feel good (pas Gaëlle pour le coup). Mais un de mes genres préférés au cinéma c’est les comédies romantiques américaines. C’est toujours le même film à chaque fois et je suis incapable de te citer le scénario d’un qui m’a marqué. Mais je passe toujours un bon moment.

ANAÏS NIN: sur la mer des mensonges - Léonie Bischoff

Le commentaire de Marion

Inspiré de l'histoire vraie d'une écrivaine des années 30. L'histoire est troublante. Entre polyamour et recherche de soi. 

J'ai beaucoup aimé les dessins et la façon dont elle retranscrit la complexité et les tiraillements de l'esprit humain.

Mon commentaire

Je crois qu’on m’a déjà recommandé ce livre. Forcément le thème du polyamour me parle.

Je suis frustré : j’ai l’impression d’avoir sur le bout de la langue la personne qui me l’a déjà recommandé. C’était pas dans un de mes podcasts ?


Les livres que vous avez bien aimé

Maintenant la liste des livres que vous avez aimé mais pas adoré. Toujours selon mon pifomètre !

Americanah, et Autour de ton cou - Chimamanda Ngozie Adichie

Le commentaire de Tiphaine 

Le premier parle d'une femme qui émigre du Nigeria vers les USA et retour et qui écrit un blog qui s'appelle "Observations diverses sur les Noirs américains (ceux qu'on appelait jadis les nègres) par une Noire non-américaine". 

Le deuxième est un recueil de nouvelles. C'est très bien écrit, super agréable à lire, un régal !

Mon commentaire

On me parle de cette autrice depuis tellement longtemps. Je n’ai lu que la retranscription de son TED. Que j’ai connu grâce à Beyoncé qui l’a samplé dans Flawless. Au point de la créditer en featuring.

J’ai vraiment envie de m’y mettre. Pas forcément sur de la fiction d’ailleurs, je crois qu’elle fait également des essais.

Profession du père - Sorj Chalandon

Le commentaire d’Elodie

Plus le temps de lire mais j'ai quand même réussi à me faire Profession du père, de Sorj Chalandon.

L'histoire d'un gamin battu, contexte années 60 ; assez autobiographique je crois.

Très très bien écrit, comme tout ce que fait Chalandon, même si c'est pas mon préféré so far (go lire Le Quatrième Mur, Une Promesse, ou Le petit Bonzi <3).

Trigger warning sur les maltraitances infantiles évidemment, c'est assez prenant par moments.

Mon commentaire

Jamais je ne lis ça. Pour la raison qui est soulevée à la fin. Mais j’aurais adoré le lire, enfant. Enfant je m’identifiais énormément à ce genre d’histoires. Vipère au poing m’avait marqué.

"La Passe-Miroir" (4 tomes) - Christelle Dabos

Le commentaire de Sido

J'ai beaucoup aimé la série "La Passe-Miroir" de Christelle Dabos (en 4 tomes). 

J'ai renoué avec les séries fantastiques de jeunes adultes où on découvre un univers / monde à part entière avec ses codes, sa politique et sociologie et son vocabulaire. On s'attache aux personnages et à leur destin, et on aurait envie de découvrir "leur" monde dans la vraie vie. 

Je n'ai cependant pas été autant emportée comme je l'avais été à l'époque avec Harry Potter ou La Croisée des mondes ou d'autres livres du même type. Il y avait quelques longueurs et certains personnages restent un peu creux, mais globalement j'ai passé de très bons moments. 

Et de se plonger dans un monde complètement fictif, loin de toutes nos réalités et préoccupations m'a clairement fait du bien et m'a aidé à déconnecter de cette année pourrie.

Mon commentaire

Ça m’a donné envie de lire… Harry Potter !

Spy x Family

Le commentaire d’Arthur

Ma meilleure découverte en lecture cet été.

C‘est un manga humoristique, le pitch est simple : pour sa nouvelle mission un espion doit se construire une fausse famille pour approcher sa cible. Donc il adopte une fillette et trouve une jeune fille qui accepte de se faux-marier avec lui.

Là où c‘est marrant car complètement exagéré c’est que TOUT LE MONDE joue un double jeu et cache des trucs au reste de la famille : le père est donc espion, la mère est en réalité tueuse professionnelle et la fille est un sujet d‘expérience interdites qui s‘est enfuie de son labo d‘origine, elle est télépathe.

L‘humour repose donc en grande partie sur le décalage entre la vie cachée des protagonistes et la façade de famille normale que tou-te-s doivent présenter au reste de la société, accentué par le fait qu’iels doivent jouer le jeu à 150% pour le bien de la mission d‘espion du père.

Personnellement, ce qui me plaît le plus dans cette série, c’est que bien que ce soit un manga humoristique, il y a une trame de fond (la mission), qui soutient l’ensemble et donne envie de savoir comment la situation va évoluer.

Côté graphique, c’est très propre. Les expressions des personnages peuvent être hilarantes (la fille, Anya, est adorable, évidemment) et l’auteur maîtrise l’art de les placer en décalage de la situation à merveille.

Ma note finale : 8,33 masques sur 9.

Mon commentaire

J’imagine que la note finale est une référence !

The dandho investor - Mohnish Pabrai

Le commentaire d’Aurélien

J’ai beaucoup aimé le livre parce que c’était une lecture rapide et très pédagogique sur un thème qui est souvent peu accessible : l’investissement actif dans les actions. 

La méthodologie exposée (celle du value investing, chère a Warren Buffett) est facile à comprendre mais les principes sont exposés ici très clairement. 

À lire si jamais on veut aller au delà de ta formation sur la gestion de l’argent je pense.

Mon commentaire

Y’en a qui savent comment me soudoyer ! Clairement ajouté à ma liste de lecture !

D’autres livres que vous avez cités

Pour finir, voici en vrac d’autres livres mentionnés :

Mention très spéciale pour "Alma" de Timothée de Fombelle, qui parle du commerce triangulaire à travers les yeux de 3 adolescents qui se retrouvent malgré eux mêlés à tout ça. A la fois touchant et effroyable.

"Project Unicorn", c'est super pour qui désire se plonger dans ce qu'est le monde du développement logiciel. 

Unit Testing Principles, Practices, and Patterns: Effective testing styles, patterns, and reliable automation for unit testing, mocking, and integration testing with examples in C# de Vladimir Khorikov.

Pour la petite minorité de développeurs (enfin je pense qu'ici, on est minoritaire), je vous conseille grandement de lire ce livre (ou Clean Code pour ceux qui sont plus Java mais vous pouvez lire les deux).

Vous êtes au minimum deux du coup, puisque vous avez été deux à recommande un livre sur le développement

Un roman policier pas top mais distrayant : Les Secrets du Pensionnat

À signaler une petite BD sympa : TRAQUEE - La Cavale d'Angela Davis de Grolleau-Pitz aux Editions Glenat 2020 !

Station eleven et les raisons de la colère. Hyper interessant de les lire ensemble. Le 1er est une dystopie post pandémie où on suit plusieurs survivants devenus nomades dans le monde sans techno. Le 2nd, bien connu, parle lui aussi de familles jetées sur les routes mais par la technologie.

E=MC² l'équation de tous les possibles - Christophe GALFARD

J'ai également lu "la vie secrète des arbres" de Peter Wohllenben. Un livre de vulgarisation scientifique, très intéressant si vous vous intéressez à la nature.

Chez toi de Sandrine Martin.

C'est un roman graphique qui suit le parcours de deux femmes, l'une sage-femme grecque et l'autre réfugiée Syrienne enceinte, à Athènes en 2016. L'histoire fictive est basée sur des témoignages. J'ai trouvé l'histoire très touchante et instructive sur ce que peut être la vie en Grèce pour les grecs et les réfugiés.

"Between two kingdoms" de Suleika Jaouad, trouvé via les recommandations Goodreads et super livre, c'est l'histoire d'une jeune américaine qui tombe malade et qui s'auto décrypte après coup.

On est loin du livre ouin-ouin autant que du livre conte de fée ou tout est magique à la fin, c'est très juste et humble, je te le recommande!