Une formation gratuite

Il y a un an jour pour jour, je lançais ma première formation.

C’était si stressant que je n’avais pas réussi à dormir de la nuit.

On était en plein dans le premier confinement, j’avais pris trois semaines de vacances car j’étais en début de burn-out. Et je me suis dit qu’il me fallait une assurance financière.

Ça tombe bien, je connaissais une méthode

En 2012, j’ai un ami qui m’a expliqué comment faire pour vivre de son blog. Il avait un ami d’ami qui s’appelait Olivier Roland (il s’appelle toujours comme ça d’ailleurs) et qui enseignait comment faire.

Olivier s’était lui-même inspiré d’un livre qui s’appelle La semaine des 4 heures. Je l’ai lu. Ça a été une claque.

Quand je suis rentré en France, j’ai immédiatement lu tous les articles gratuits d’Olivier.

Puis, Alexandre Koutso (l’ami de Pologne) m’a tanné chaque année en me demandant quand est-ce que je lançais mon blog.

On se voyait environ une fois par an, à son anniversaire ou à la braderie de Lille. À chaque fois la même question : alors, tu te lances quand ?

Mais j’avais pris une autre voie. J’avais décidé de lancer une startup.

L’inverse de la méthode “vivre de son blog” qui vise plutôt à être en solo, le plus indépendant possible.

Mon premier blog : les sourceurs

Je te passe les détails mais à un moment, j’ai créé mon premier blog. En me disant que ça me permettrait d’obtenir indirectement des clients. Il n’est plus en ligne aujourd’hui car il a été piraté et que je n’ai pas envie de payer pour le restaurer, mais ça a été mon premier lancement dans l’écriture didactique.

Alexandre était content. J’étais le seul de toute la bande Erasmus à avoir écouté ce qu’il racontait. Mais on était encore loin de “vivre de son blog”.

Mon deuxième premier blog : Dessine Toi un Emploi

De fil en aiguille j’abandonne ma startup, je rejoins une entreprise qui s’appelle L’école du recrutement. Je me dis que je vais y rester deux ans le temps de me refaire financièrement après deux ans avec 700€/mois.

J’en profite pour lancer mon premier blog dont l’objectif est d’en vivre : Dessine Toi un Emploi. On est en juin 2016.

Alexandre est plus que content.

L’abandon …

Sauf qu’entre temps, je me décourage. Le sujet de la recherche d’emploi m’épuise. Le blog fonctionne bien. Grâce aux conseils d’Alex j’ai écrit des articles intemporels dont j’ai enlevé les dates. Cette technique permet de continuer à drainer un traffic, même quand on écrit plus.

On fait l’inverse des journalistes qui essaient d’écrire des choses dans l’actu, du sensationnel. On écrit uniquement des choses qui sont intemporelles. Comme ça on ne s’épuise pas à devoir toujours tout réécrire.

Mais ce sujet m’épuise. Je me rends vite compte qu’il s’agit d’aider des personnes à chercher plus rapidement et à battre les autres. Mais je ne crée pas d’emploi. Donc le problème reste le même collectivement, même si j’aide des individus. Ça me déprimait. J’avais l’impression de gaspiller mon intelligence.

Et puis… j’étais bien dans mon entreprise. J’étais salarié mais libre. Je passais mes journées à écrire ou enseigner, c’était mon rêve. Or… le but de vivre de son blog c’est de pouvoir faire ce qu’on veut.

Mais… je faisais déjà ce que je voulais. À une exception près : je devais parler de recrutement.

Et encore… j’ai souvent réussi à contourner cet impératif en amenant des sujets d’émancipation, de psychologie, de développement personnel.

Alors pourquoi vouloir à tout prix vivre en indépendant ?

En plus… la prochaine étape de la méthode Olivier Roland consistait à écrire un livre numérique sur l’emploi. Tout un livre ! Sur un sujet qui ne me passionnait plus que moyennement… L’enfer. J’ai essayé… j’ai échoué.

Puis, petit à petit j’ai arrêté d’écrire.

Au fond, j’avais aussi la peur de vendre. La peur de monétiser.

Je n’avais jamais rien réussi à vendre

Le blog Dessine Toi un Emploi m’a coûté 10 000€ quand j’additionne tous les frais. Mais ne m’a jamais rien rapporté.

Rétrospectivement, je me dis que c’était aussi la peur de vendre qui me bloquait. J’avais reçu un email assassin. Il disait en gros que c’était une honte de faire un business sur la recherche d’emploi, qu’il faudrait le faire gratuitement. Le comble c’est que j’ai reçu cet email… en réponse à un cours…gratuit que j’offrais. Je n’avais pas encore monétisé le blog.

Et, comme tu le sais, puisque tu connais la fin de l’histoire : de monétisation il n’y a pas eu.

Je veux vendre à 19€

L’Atelier était lancé depuis 4 mois. J’avais une amie qui me tannait pour que je monétise. Elle avait remplacé Alexandre dans ce harcèlement positif.

Un jour je lui ai dit que j’envisageais de les vendre à 19€ (et 9€ en premium). Elle m’a répondu :

“Mais ça va pas la tête ? Fais au moins le double”.

J’ai obéi.

Mais en appuyant sur envoyer… je ne faisais pas le malin.

La suite tu la connais si tu étais là…

J’ai fini par vendre pour 1 500€ de cette première formation. Alors que je me disais que 500€ aurait été incroyable, et qu’à 1 000€ j’avais l’assurance de pouvoir quitter mon job sereinement.

C’était une sensation indescriptible. Pour la première fois de ma vie j’arrivais à vendre un truc que j’avais fait.

Pour fêter ça, je t’offre une formation

Symboliquement ce serait logique que je t’offre la toute première. Mais j’ai envie de t’offrir plutôt la deuxième. Déjà parce que j’ai un slogan personnel qui dit : la vraie première fois, c’est la deuxième. Ensuite parce que le sujet s’y prête particulièrement bien :

Comment devenir expert d'un sujet en moins de 3 mois ?

Cette formation permet de décupler toutes les autres. C’est celle dans laquelle je te montre comment apprendre à apprendre.

Si tu ne devais en faire qu’une, ça doit être celle-ci.

Je te propose donc une promo de 100%.

Mais attention… comme d’habitude, l’offre tient jusqu’à ce vendredi 23h59.

Comment procéder ?

Premièrement, tu vas aller sur le lien que je vais te donner à la fin. Ça t’emmène sur une page qui te demande de laisser ton email.

Ensuite, tu attends le lendemain 09h00. Je envoie alors manuellement un accès à toutes les personnes inscrites la veille. Via un lien spécial.

Il ne te reste plus qu’à compléter ton inscription et accéder à la formation.

Attention : tu dois avoir ainsi verrouillé l’inscription avant dimanche 23h59. Passé ce délai, je supprimerai le lien spécial. L’accès à la formation redeviendra donc payant (79€).

Si tu a verrouillé l’inscription en utilisant le lien spécial et en suivant les instructions, tu auras désormais un accès gratuit à vie pour cette formation.

Qu’est-ce que ça me rapporte ?

Tu as raison de te poser la question : si c’est gratuit est-ce que c’est toi le produit ? Non. Puisque je ne vends pas de publicité. Je ne vais donc pas vendre ton temps de cerveau pour monétiser.

J’ai trois objectifs. Le premier c’est que tu partages l’offre autour de toi à des gens qui ne sont pas abonnés à l’Atelier. Plus j’ai de personnes abonnées et plus je peux vendre mes formations payantes. D’ailleurs, le calcul est simple : en moyenne, chaque formation rapporte 1€ par abonné.

Le deuxième objectif c’est de te donner un échantillon de mon travail normalement payant. Si tu n’as jamais fait le pas, ça peut te permettre de donner le coup de pouce. J’ai confiance dans la qualité de mes formations, donc je pense qu’une partie d’entre vous aura envie d’en avoir plus.

En plus, tu auras d’autres formations proposées à tarif réduit au moment de ton inscription gratuite, donc là encore ça peut t’encourager.

Mon troisième et dernier objectif c’est que cette formation est vraiment celle qui peut te stimuler à suivre d’autres formations. Que ce soit chez moi ou ailleurs. Quoi de mieux que de t’apprendre à apprendre, avant de vouloir t’enseigner quoi que ce soit d’autre ?

Ceci étant dit…

Voici le lien pour laisser ton email :

https://ateliergalita.lpages.co/formation-gratuite/

Et…si tu peux le partager au passage autour de toi…c’est un grand service que tu me rends.