Un dernier secret...

Je ne sais pas si tu as remarqué mais, chaque fois que je lance une formation, j’utilise un plan quasiment identique.

Ne serait-ce que parce que l’email du mardi est toujours structuré avec un plan que j’ai appris dans une formation à la vente. J’utilise toujours le même, sans varier. C’est presque devenu une superstition.

Parce que je ne suis pas né en sachant vendre. Ça ne fait pas partie de mes talents naturels. Je savais écrire. Mais pas écrire pour vendre.

D’ailleurs, le premier email où je présentais l’option premium était une catastrophe à ce niveau : j’ai fait toutes les erreurs du manuel.

J’essaie de combiner vente et contenu. Pour que, même si tu n’achètes pas les formations, ça reste une semaine où tu apprends des choses. Mais l’équilibre est dur à trouver.

Il faut réussir à dire sans spoiler.

Mais là je suis frustré.

Pas commercialement. Commercialement c’est une des meilleures semaines de vente. C’est déjà la troisième meilleure sachant que la journée n’est pas finie. Sachant qu’il y a eu 89 ventes au moment où j’écris et que la deuxième meilleure est à 100 ventes.

Donc, en toute probabilité, ce sera la deuxième meilleure semaine.

Non, ce n’est pas commercialement que je suis frustré mais bien artistiquement. Parce que ça fait plus de 3 mois que j’avais prévu d’écrire cet email. À l’époque il n’y avait pas de projet de faire cette formation. Ça devait être une micro-pensée. D

Depuis… je l’ai intégré à la formation. Donc la logique commerciale voulait que je ne te spoile pas.

Mais ça me chiffonne. Alors je vais te spoiler. Tant pis.

Voici un des principes les plus importants quand on cherche sa voie professionnelle :

N’écoute pas les conseils des personnes dont tu ne veux pas la vie

Tu te rappelles d’Elise Bouskila du Syndrome de la Page Noire ? Et bien c’est elle qui m’a permis de mettre des mots sur ce concept que j’applique naturellement.

Voici comment elle le formule sur son compte Instagram :

Tout est dit.

Tous les conseils ne sont pas bons à prendre

La dernière fois que j’ai coaché quelqu’un, elle m’a dit un truc du genre :

Je sais pas si c’est la bonne décision de quitter ce job. J’ai plein de mes collègues qui me disent que je suis folle. Elles disent que c’est un super bon job et qu’il faut capitaliser dessus. Rester au moins 5 ans.

J’ai alors demandé si elle n’avait pas une collègue qui pensait comme elle. Elle m’a répondu que si. J’ai alors demandé :

Et les collègues qui essaient de te dissuader, ce sont des personnes dont tu envies la vie ? Tu aimerais vivre comme elles ? Elles ont les mêmes valeurs que toi ?

Tu vois déjà où je veux en venir. Elle m’a répondu que pour rien au monde elle ne voudrait vivre comme elles.

Alors pourquoi les écouter ?

Le plancton n’apprend rien de la baleine, les aigles n’apprennent rien des lions. Et vice-versa. Écouter les avis est une bonne idée mais il faut écouter les avis des gens qui nous ressemblent. Ou alors des gens à qui on voudrait ressembler.

Ça n’a aucun sens sinon.

Mieux encore : écoute l’avis des gens qui viennent de faire ce que tu veux faire

C’est une des découvertes que j’ai fait en écrivant mon livre donc on en reparlera plus en détails. Mais, en résumé : il faut se méfier de notre mémoire. Nous avons tendance à ne plus nous rappeler de l’état mental dans lequel on était au début.

D’ailleurs, c’est ce phénomène qui fait que j’ai beaucoup donné le conseil “suis ta passion” en oubliant que quand je sortais de mes études je n’avais pas de passion.

Il faut donc aller voir des personnes qui ont fait ce qu’on envisage de faire, il y a moins de six mois.

Tu veux devenir freelance dans ta discipline ? Va voir quelqu’un qui l’a fait récemment. Ne vas pas voir quelqu’un qui est déjà établi et qui ne sait plus ce que ça fait de débuter. Ne vas pas voir non plus quelqu’un dont tu ne partages pas les valeurs.

C’est simple, mais ça change la donne.

Si tu veux d’autres concepts comme celui-ci, tu sais ce qu’il te reste à faire

Voilà. Je peux finir cette semaine de lancement en paix. Cette semaine je te présentais :

Comment trouver sa voie ? Même quand on n’a pas de passion

Il ne te reste plus que quelques heures pour profiter du code de lancement :

https://nicolasgalita.podia.com/comment-trouver-sa-voie-meme-quand-on-n-a-pas-de-passion?coupon=NO-PASSION-REGULAR

Après ça, le prix aura triplé.

Si tu hésites encore, clique sur le bouton pour relire le plan détaillé. Ça ne t’engage à rien et ça te permettra d’affiner ta décision.

Je veux lire le plan détaillé

PS : si tu es premium, tu connais la chanson. Ton code est dans l’email de mardi