Qui a ouvert le jumanji du racisme ?

Je n’ai jamais trop compris Twitter. À chaque fois que je fais un tweet, j’ai 3 ou 4 likes (sur 3500 abonnés).

De temps en temps je fais 10 likes. Je suis super content.

Et mon record absolu c’était 50 likes, en laissant un tweet épinglé.

Et puis avant-hier…enragé par la séquence raciale que l’on est en train de vivre, je me suis lancé dans une série de tweets.

Et…depuis mon compte Twitter est en feu. À chaque fois que je reviens sur l’application j’ai des dizaines de notifications. Même si je quitte l’appli seulement 2 minutes. On sera probablement autour des 3000 likes quand tu liras cet email.

Clique sur la miniature pour avoir la suite

L’atelier a commencé comme ça aussi

Il y a quelque chose dans l’injustice raciale qui en fait un carburant. Je ne sais pas faire grand chose, je ne sais pas militer dans une association…

Mais je sais écrire.

Alors d’un coup j’ai l’impression que mon devoir est d’écrire.

C’était déjà le cas avec l’histoire du Slip Français (le blackface). J’étais en pleine léthargie, ça faisait 8 mois que je n’écrivais plus, suite à la publication des premières confessions.

Quand d’un coup la rage m’a remis en selle.

Pourquoi je te raconte ça ?

Déjà pour te redire que les mots comptent. Je sais qu’on a l’impression de parler dans le vide mais ce n’est pas vrai. Les mots comptent.

Quasiment tous les grands changements du monde ont été initié par un livre ou un discours.

Mais sans aller jusque là : tes mots comptent. Ce que tu dis à tes amis, à ta famille, à tes collègues.

Car…tous ensemble nous sommes la société. C’est un concept dur à appréhender car on a l’impression d’être une goutte.

Et c’est vrai. Mais l’océan est une addition de goutte. Si on enlève chacune de ces gouttes il n’y a plus d’océan.

Ce qui veut dire que nous contribuons à ce qui trouve un écho à l’échelle nationale ou mondiale.

D’ailleurs on l’a vu. En ce moment le monde parle de racisme. Parce qu’à un moments des individus ont décidé qu’ils en avaient marre de voir des vidéos de noirs assassinés par la police.

Je devrais pas dire ça, car manifestement on peut être poursuivi en justice pour ça… mais uniquement quand on le dit pour la France. Quand on parle de la police américaine, on a le droit.

Cette semaine peut décourager

Comme je le résume dans cette série de tweets, on a vraiment eu un enchaînement intense et spécial.

Je sais que certaines personnes sont profondément découragées. Elles ont l’impression qu’on ne s’en sortira jamais.

Mais je crois au contraire qu’on est en train d’avancer. Comme dit Will Smith :

Yes, that Will Smith : nextfuckinglevel


Le racisme n’est pas en train d’empirer. Il est juste filmé. Et ça… je sais que c’est dur à voir mais…c’est la preuve qu’on avance.

Parce que justement, nous ne l’acceptons plus. Alors que ce n’est pas la première fois, ce n’est pas la dernière fois non plus.

Le résumé de cette semaine incroyable

Ça a commencé par la Martinique, ça a enchaîné sur le plateau de Ruquier et ça a continué aux USA…

Clique ici pour voir les tweets