Pourquoi devenir membre premium de l'Atelier ?

Si tu viens d’arriver et que tu ne sais pas encore très bien où tu as mis les pieds, je te laisse d’abord aller lire une explication de ce qu’est L’Atelier Galita :

Me mettre à jour

Pour les autres, je me suis dit que je ne vous avais pas assez parlé de la formule premium. Sauf le jour où je l’ai lancée. Mais ce jour-là je ne savais pas exactement ce que je faisais. Voilà pourquoi je t’écris exceptionnellement un dimanche matin.

Lis jusqu’au bout. Ou, au pire, va directement à la fin : j’y fais une offre qui expire demain.

C’est grâce à toi que ce projet existe

Je ne veux surtout pas sous-estimer ton importance. Sans toi et les 2653 autres, je ne serais qu’un mec qui parle tout seul.

Sans toi, jamais je n’aurais pu créer ce projet qui était une pièce manquante de ma vie. Je t’en suis reconnaissant. Vraiment.

Quand j’étais plus jeune je ne comprenais pas pourquoi les artistes finissaient toujours en remerciant le public. Je me disais “bah…c’est eux qui font le travail”. Oui. C’est vrai Nicolas du passé. Je maintiens : c’est grâce à toi. Je suis avant tout reconnaissant envers moi-même.

Mais pour autant…ce n’est pas QUE grâce à moi. Et c’est pour ça qu’on remercie le public : parce qu’on réalise que tout ceci est possible grâce à lui.

D’ailleurs un jour je vous parlerai de cette personne qui m’a écrit un message qui m’a relevé alors que ça faisait des mois que je n’arrivais pas à écrire. Elle m’a juste dit “ça fait longtemps que je te vois plus écrire. Je voulais juste te dire que ça manque dans mon fil”. Si elle n’avait pas écrit ce message, peut-être que l’Atelier n’existerait pas.

Et…surtout… je déteste quand les gens du milieu du marketing (que je fréquente beaucoup) oublient qu’un email est une monnaie. Donner son email est une forme de paiement. Même si l’Atelier est gratuit, tu paies en donnant ton email, en acceptant que je t’écrive tous les jours.

Cette autorisation est, en soi, un paiement.

D’ailleurs si ce n’est plus le cas, n’hésite pas à te désabonner en cliquant sur le mot “unsubscribe” en gris, tout en bas.

Mais alors…pourquoi tout n’est pas gratuit ?

Parce que rien n’est gratuit sur terre. Quelque chose peut être gratuit pour toi. Mais il ne l’est pas pour quelqu’un. Car l’argent n’est pas une fiction. Ou plutôt l’argent représente une réalité implacable.

L’argent est un système que l’humanité a inventé pour échanger du temps de travail. Car, il n’y a que deux manières de créer des choses : laisser la nature faire ou travailler.

L’argent existait avant le capitalisme. Il existera après. Il est neutre. Il dit juste “voilà ce qu’a coûté ce temps de travail”.

Quand tu achètes une baguette de pain à 1€ et que ton salaire est de 1000€, et bien tu donnes 1/1000ème de ton temps contre celui du boulanger. Qui lui-même a acheté les ingrédients et a donc donné une partie de son temps contre celui des producteurs.

1/1000ème de ton temps mensuel c’est 43 minutes. Ça veut dire que tu estimes que la baguette de pain vaut 43 minutes de ton temps.

Non mais tu joues sur les mots… Facebook est gratuit par exemple

Alors… oui. Mais uniquement pour toi. Mark Zuckerberg (et ses employés) investissent leur temps pour fabriquer et entretenir Facebook. Il faut bien que quelqu’un les paie. Sinon ils ne peuvent pas manger. Donc non, Facebook n’est pas gratuit. D’ailleurs, je fais partie des gens qui paient Facebook.

Vois par toi-même :

J’ai dépensé 1928€ chez Facebook depuis que je suis client.

Pourquoi ? Pour faire des publicités.

D’ailleurs tu es peut-être arrivé(e) dans l’Atelier grâce à une publicité Facebook.

Facebook n’est pas gratuit. Simplement ce sont des publicitaires qui paient pour les utilisateurs.

Rien de gratuit n’est pérenne

On ne peut pas durer longtemps en étant vraiment gratuit. Pas à plein temps en tout cas. Voilà pourquoi tu ne connais aucun système organisé qui soit gratuit et durable. Parce que les gens qui essaient de faire des choses totalement gratuites finissent par s’épuiser.

Et les ONG ? Les associations humanitaires ?

Tu remarqueras que des gens paient, là aussi. Si tu vis à Paris tu as d’ailleurs déjà été abordé dans la rue pour payer.

Et la Santé ? En France la Santé est gratuite ?

Toujours pas. Regarde ta fiche de paie. Tu verras qu’une moitié de ce que verse ton employeur part dans les cotisations. Voilà comment on finance le système d’assurance maladie, chômage…

J’ai été dans une boîte de nuit où l’entrée était gratuite…

Certes. Mais ensuite on essayait pas de te vendre des boissons ? Et bien les utilisateurs qui paient les boissons financent les autres. Ou alors quand c’est entrée gratuite pour les filles… les garçons financent.

Pour autant…c’est cool quand c’est gratuit pour le plus grand nombre

Je fais partie des personnes qui veulent quand même pouvoir proposer quelque chose de gratuit au plus grand nombre. J’ai été biberonné à l’idéologie Open Source. Même si j’en vois les limites.

Voilà pourquoi je propose un produit principal, gratuit pour toi. Ce produit c’est les emails de la semaine. C’est le produit principal en quantité. Sur les 2653 personnes abonnées au moment où j’écris, 178 personnes ont participé à un produit payant de l’Atelier. Ça fait moins de 7%.

Par conséquent, 93% des abonnés sont dans la même situation que toi. Et ça va rester comme ça. Je suis content que ça soit le cas. Mon but ultime c’est 10%. C’est un chiffre de référence dans le modèle économique dit du freemium.

Cette stratégie, je viens de te le révéler, s’appelle la stratégie du freemium. C’est celle de Dropbox, Candy Crush, Tinder, certains Youtubeurs… En résumé : une petite partie des utilisateurs paient pour avoir toutes les fonctionnalités. Et l’immense majorité peut ainsi avoir accès au service gratuit.

C’est ce qui explique pourquoi je refuse de faire ce que font la plupart des personnes qui ont une newsletter sur l’outil que j’utilise. Normalement, je suis censé faire 25% de gratuit et 75% de payant. Donc 1 email gratuit par semaine, tout le reste payant.

Si je le faisais, j’aurais beaucoup plus de personnes en premium. Mais alors j’aurais renoncé à ma conviction qui est : il faut que la majorité soit gratuite.

Ce que je propose à la minorité

Il a donc fallu que je planche pour réfléchir à une offre qui justifie qu’une minorité paie. Je ne pouvais pas juste dire “allez…juste pour me soutenir”.

En fait…je crois bien que la première fois c’est quasiment ce que j’ai fait quand même…mais depuis j’ai eu le temps de faire mûrir tout ça.

Je propose donc principalement trois choses aux personnes premium

  1. Économiser de l’argent

  2. Avoir des exclusivités (un peu comme un cercle VIP)

  3. Faire partie d’une communauté

Avantage #1 : les économies

Oui, oui ! Je suis en train de dire qu’en prenant un abonnement mensuel ou anunel à l’Atelier Premium tu vas pouvoir gagner de l’argent.

En effet, je propose un autre type de produit : les formations. Pour l’instant la formule tarifaire est la suivante : 39€ pendant l’offre de lancement. Mais 19€ si tu es premium. Donc tu économises 20€ sur chaque achat.

Aujourd’hui, il y a des gens qui ont déjà acheté 3 formations à 39€. Ça veut dire qu’ils auraient déjà rentabilisé un an d’abonnement premium. D’ailleurs d’autres personnes l’ont bien compris puisqu’elles ont acheté 3 formations à 19€. Elles ont économisé 60€ par rapport au prix normal.

Ce sera le cas à chaque fois que je proposerais un nouveau produit. Si j’arrive enfin à sortir mon livre … les premium auront un tarif privilégié. Et ainsi de suite…

Avantage #2 : les exclusivités

Tout d’abord le plus évident : les abonnés premium reçoivent tous mes emails. Y compris ceux du weekend. Alors qu’en gratuit on ne reçoit que les emails en semaine.

Ensuite, les abonnés premium bénéficient de mes articles Médium en avant-première. Par exemple, trois jours avant de t’envoyer mon deuxième épisode des confessions, je leur ai envoyé à eux :



De même, je leur ai envoyé la deuxième version de mon standup :


Enfin, je leur partage des projets inachevés en leur demandant leur avis. C’est comme ça que j’ai eu la motivation de finir l’article : 15 choses que j’ai appris en dix ans de lecture.

Avantage #3 : la communauté

Forcément, faire partie d’une sorte de petit club donne un sentiment d’appartenance à une communauté. Concrètement ça se reflète grâce :

  • Aux participations à la création de l’Atelier. Avec ce que je viens de te montrer : dès que je me pose une question sur ce que je dois faire, je la pose aux premium

  • Aux commentaires. En effet, sauf exceptions, les commentaires ne sont ouverts que pour les abonnés premium.

  • Aux événements à venir. Bien entendu le confinement a mis un coup d’arrêt à ce plan. Mais je compte bien proposer une formule d’apéro rencontre des premium.

Et puis surtout… tu fais partie des happy few qui choisissent de me soutenir encore plus activement. À chaque fois que je demande à un premium pourquoi il ou elle est premium, je m’attends à avoir comme réponse tout ce que je viens de te dire.

Mais en vrai les gens répondent toujours “c’est trop cool de pouvoir te soutenir”.

Je crois que c’est l’argument numéro un : la sensation de participer à la pérennité d’un projet. Je les comprends, je me sens aussi comme ça quand je finance Tim Urban (Waitbutwhy) et Mark Manson tous les mois.

Voici une offre qui expire demain soir (lundi 15 juin)

Pour fêter l’arrivée des nouvelles et nouveaux ces 10 derniers jours, j’ai décidé de rouvrir une offre promo pour devenir premium. Tu peux y accéder en cliquant sur ce lien :

https://nicolasgalita.substack.com/offrejuin

L’offre est simple : 5€/mois au lieu de 7€/mois. Ou 50€ l’année au lieu de 70€.

Clique sur le bouton bleu pour y accéder.

Get 29% off forever

L’offre expire lundi 15 juin à 23h59. Donc ne tergiverse pas trop.

D’autant plus que le lancement de ma prochaine formation ne va pas tarder. Ce serait bête d’avoir raté cette opportunité d’économiser dessus.

C’est tout pour aujourd’hui

Je te dis à demain pour reprendre le rythme normal des emails :D