[Podcast] Oser n'est pas aisé

Le Syndrome de la Page Noire #3

Voici le troisième épisode du Syndrome de la Page Noire.

Cette fois-ci on accueille Bonnie Illustration (Chloé).

C’est la première personne que je ne connaissais pas avant

Tu te rappelles ? Dans le deuxième épisode, Guillaume Gentil a parlé des avantages de faire de l’art en couple. Avec un concept musical de Clyde and Bonnie. Quoi de plus logique alors que d’obtenir la version de…

Clyde ? De Bonnie ? Je ne sais pas qui est la femme dans Bonnie and Clyde… Ok, c’est Bonnie Elizabeth Parker selon Wikipédia…

Bonnie.

Chloé a accepté de se prêter au jeu alors que j’étais encore super maladroit et que je ne savais pas trop ce que je faisais. D’autant plus qu’on ne se connaissait pas beaucoup.

Grand bien nous en a pris. Je trouve que c’est encore mieux quand je ne connais pas la personne invitée. Parce que je pose aucune question dont je connais la réponse. Je pars du même niveau que les auditeurs.

On a parlé de légitimité

J’ai été surpris. Parce que Guillaume n’a pas arrêté de dire que Chloé l’avait poussé à se sentir légitime. Je m’attendais donc à avoir un discours de grande confiance en soi. Que nenni.

Comme quoi… ce n’est pas parce qu’on arrive à le faire pour les autres qu’on arrive à le faire pour soi.

Comment réussir à se sentir crédible quand on est entouré d’artistes avec des audiences gigantesques sur Instagram ? Comment surmonter le syndrome de l’imposteur ?

On a parlé de la puissance de montrer son art

“T’as pas besoin de 100 000 followers pour kiffer le partage”

J’ai particulièrement aimé le moment où Chloé m’a décrit le sentiment génial qu’on ressent quand on montre son art à d’autres personnes.

Je suis entièrement d’accord avec elle : on surestime l’importance du nombre de spectateurs dont on a besoin.

Tu te rappelles de Lucile, du premier épisode ?

Elle vient de m’envoyer en vocal me disant qu’elle venait de faire 1000 écoutes sur son Soundcloud (qu’elle a créé pour vous le présenter dans les découvertes de la semaine). Elle était émue. Excitée.

Parce que c’est une sensation géniale. Je crois que j’étais plus enthousiasmé par mon premier article à 100 lectures que par mon premier article à 50 000 lectures.

Chloé a lié cette problématique à celle de la légitimité : on ne se sent pas légitime face aux artistes avec des énormes audiences. Mais en même temps on a pas besoin d’un énorme public pour kiffer.

On a parlé de féminité

Bonnie Illustration ne représente que des femmes.

Tu peux retrouver la suite directement sur son Insta : https://www.instagram.com/bonnie_illustration/

Je lui ai demandé pourquoi. Elle m’a parlé d’empowerment, de sublimation… et d’autres choses. Mais je ne veux pas te spoiler.

Tout ça, tu peux le découvrir dans le troisième épisode du Syndrome de la Page Noire.

Où le trouver ?

Sur la chaîne Youtube :

Ou simplement en tapant “Syndrome de la page noire” dans n’importe quelle plateforme de podcast. Désormais, il est sur les 5 plus grandes plateformes. Si tu ne le trouves pas sur une plateforme, n’hésite pas à me renvoyer un email pour que je le rajoute.