On t'a menti sur la Bourse

3 idées reçues

Pourquoi on m’a fait croire que c’était compliqué de gérer son argent ?

J’ai une amie qui s’est exclamé ça pendant qu’on comparait nos évolutions sur le sujet de l’éducation financière. Elle disait sa colère face au fait qu’on nous fait croire que tout ceci est trop compliqué pour nous afin de nous vendre des conseillers en patrimoine qui nous ponctionne une marge bien trop élevée.

Elle a raison… et tort à la fois. La complexité de la Bourse est en effet une idée reçue du secteur. Mais chaque idée reçue qui circule a un fond de vérité. Prenons les trois principales.

Idée reçue #1 : la Bourse c’est pour les riches ou les spécialistes de la finance

Voilà probablement l’idée reçue principale. Tu te dis que la Bourse c’est pas pour toi parce que ça concerne uniquement les riches.

La partie vraie

Effectivement, les personnes riches ont tendance à récolter une grande partie de leur revenus via leurs investissements. Cela prend deux formes courantes : la Bourse et l’immobilier.

Personne ne devient vraiment riche avec un salaire.

Sur le graphique suivant on décompose les revenus des français. En vertical c’est le pourcentage de répartition entre revenus salariés et revenus d’investissement. En horizontal c’est le niveau de richesse.

P0-30 ça veut dire “les 30% de français les moins riches”

P70-80 ça veut dire “les français qui sont dans les 70 à 80% les plus riches”

P99,9-100 ça veut dire “les 0,1% de français les plus riches”.

T’as compris l’idée.

On voit bien que les 0,1% les plus riches tirent quasiment tous leurs revenus de leurs investissements. Alors que 90% des français tirent l’écrasante majorité de leurs revenus de leur salaire.

Mais… tu remarques que même parmi les plus pauvres on a quelques revenus d’investissement…

Ce qui m’amène à :

La partie fausse

Beaucoup de gens finissent par avoir une petite partie de leur revenus venant d’investissements. Que ce soit via des maisons/appartements mais aussi via des contrats d’assurance-vie.

45% des ménages français ont une assurance-vie. Or, l’assurance-vie est précisément un compte qui permet d’investir en Bourse.

D’autre part, tu peux très bien investir 50€ par 50€. Tu peux décider d’épargner 50€/mois puis de les investir.

Je ne dis pas que c’est facile. Si tu vis au jour le jour, même 50€ peuvent être impossibles à trouver. Mais ce que je veux dire c’est qu’épargner 50€ par jour n’est pas le monopole des riches. C’est possible.

Il est vrai que les riches sont culturellement plus propices à investir. Mais ce n’est pas QUE une question de revenus. On peut avoir beaucoup de revenus et ne rien investir. On peut avoir peu de revenus et en investir une partie.

Idée reçue #2 : la Bourse c’est compliqué

Venons-en à ce que mon amie dénonçait.

La partie vraie

Quand mon père est né, l’outil qui a permis de démocratiser l’investissement boursier (les ETF) n’existait pas. Il est donc normal que quelqu’un de l’âge de nos parents, voit la Bourse comme un truc inaccessible. Ça l’a été. Avant les ETF, avant l’informatique, avant internet, avant Boursorama.

Tu t’es jamais demandé pourquoi la banque Boursorama s’appelait Boursorama ?

D’autre part, il existe des produits financiers d’une complexité incroyable. Je ne sais même pas si j’ai compris la crise des subprimes de 2008. Certains mécanismes demandent littéralement des masters en mathématiques. Pas l’expression : des vrais masters.

Enfin, la plupart des gens n’ont pas de temps à investir dans leur formation. Du coup, les choses qu’ils n’ont pas vu à l’école sont compliquées. Quand on dit “c’est compliqué”, c’est pour les gens dans cette situation. La majorité donc.

Toi, si tu me lis, il y a des chances que tu ne sois pas exactement dans ce cas.

Sans vouloir faire de démagogie nulle… mais t’es en train de lire un email sur la Bourse…genre le titre ça parlait de Bourse et t’as cliqué…donc a priori…

Regarde autour de toi le mal que certaines personnes ont eu à maîtriser les outils de visioconférence ? Parce que, oui, c’est compliqué à maîtriser quand on n’a pas le temps de s'y former. Ou l’habitude de se former tout au long de sa vie.

La partie fausse

Tu vis dans une époque qui n’est plus celle de tes parents; ça ne t’a pas échappé.

Ouais j’ai utilisé un point-virgule alors que j’ai jamais compris à quoi ça servait. Tvafèrkwa ?

D’autre part, il ne faut pas confondre la profondeur d’un sujet et le minimum de connaissances à détenir pour ne pas se perdre. Je ne comprends pas tous les mécanismes financiers. J’en comprends un seul. Ça me suffit à être serein.

D’ailleurs, tu remarqueras qu’acheter un appartement aussi c’est très compliqué : on a besoin d’un notaire, d’un courtier, d’une banque, etc. Pourtant ça n’empêche pas des gens autour de toi de s’y mettre. Voire ça ne t’a pas empêché toi de t’y mettre.

Apprendre la Bourse est d’un niveau comparable. C’est avant tout une histoire d’affinité avec le sujet. L’immobilier m’angoisse profondément, donc j’ai appris plus lentement que la Bourse, qui m’ennuyait mais ne m’angoissait pas.

Et… maintenant que je m’y suis mis : ça m’amuse.

Une fois que tu te prends au jeu, c’est drôle.

Idée #3 : la Bourse c’est un casino/du poker/de la spéculation

On finit avec cette idée très ancrée : la Bourse c’est trop aléatoire pour être autre chose qu’un jeu pour riches.

La partie vraie

Premièrement, il est vrai qu’investir en Bourse est un exercice volatil. D’ailleurs, beaucoup de gens y perdent beaucoup d’argent.

Deuxièmement, il est également vrai qu’on peut y avoir des comportements assimilables à des paris. On peut essayer de faire des suites de coups pour battre les autres.

Et… comme au casino : il y a des gagnants et des perdants. L’argent que tu gagnes est, en partie, celui que quelqu’un d’autre a perdu.

La partie fausse

Il existe des stratégies qui réduisent drastiquement tes chances de perdre de l’argent. Car, volatil et risqué sont deux choses différentes. Volatil ça veut dire que l’avion change régulièrement d’altitude, de manière imprévisible. D’ailleurs je viens d’écrire une bêtise. Le mot que je cherche c’est fréquemment. Parce que, précisément ce n’est PAS régulier. La volatilité c’est l’irrégularité.

Risqué ça veut dire que l’avion peut s’écraser. Ce n’est pas pareil.

On peut donc très bien investir en réduisant les risques à presque zéro. Même si on ne peut pas diminuer autant la volatilité.

Ces stratégies ne sont pas secrètes. C’est pas une formule magique de gourou. Ce n’est pas du MLM ou une autre technique pour s’enrichir rapidement sans effort. On parle de stratégie long terme qui demande beaucoup de patience. Si tu tapes “permanent portfolio” dans Google tu auras un exemple simple.

Oui, des gens perdent beaucoup d’argent. Mais c’est parce qu’ils se comportement précisément comme dans un casino. Ce n’est pas une fatalité. On peut investir dans des choses beaucoup plus tranquilles et ennuyantes.

D’ailleurs c’est souvent un bon indicateur : beaucoup de bons investissements sont ennuyants.

Sachant que je ne te conseille pas de prendre des actions individuelles, ce qui va suivre est un exemple théorique. Mais ça illustre bien le concept.

Si je te demandes où il aurait mieux valu investir en 2010… Google ou Domino’s Pizza… tu répondrais quoi ?

Sachant que tu vis dans le futur de 2010, tu as déjà les infos sur ce que sont devenues les deux entreprises.

Et… pourtant… on a envie de dire que Google aurait été un meilleur investissement. Alors que… pas du tout.

Mais bon… si en 2010 je t’avais dit ça, ça t’aurait pas fait rêver. En 2010 Google disait encore qu’ils allaient lancer les Google Glass. Tu te rappelles ? Ça faisait beaucoup plus rêver que des Pizzas fabriquées à la chaîne. Aucun journal n’a envie de titrer sur Domino’s.

Mais en même temps, si les journalistes savaient dans quelles entreprises investir ils ne seraient pas journalistes…

Mon exemple n’est pas idéal car il existe des stratégies encore plus ennuyeuses que de choisir des actions. Mais tu comprends l’idée : il faut séparer les stratégies efficaces et les stratégies sexy. On veut des stratégies efficaces et soporofiques.

Ces stratégies je peux te les enseigner

Je te promets un seul truc : ça va être pépère comme la mort.

Je vais te montrer une stratégie simple et ennuyeuse pour investir.

Mais avant ça, je vais te montrer ce qu’il faut faire AVANT de penser à investir. La chose que beaucoup de gens oublient et qui leur fait perdre beaucoup d’argent. Car il y a un timing à respecter dans ta situation personnelle.

Je t’explique tout ça dans ma dernière formation : Comment devenir libre financièrement sans gagner au loto.

Elle est disponible à ce prix uniquement jusqu’à demain 23h59

Je veux en savoir plus

Ps : si tu es premium, n’utilise pas ce bouton. Retourne dans ton premier email pour utiliser ton code spécial.