Ne confonds pas culture et intelligence

Cette fois-ci, ce n’est pas un remake d’un post LinkedIn de 2018 mais bien une fusion de trois posts. Car, sur LinkedIn, j’avais le droit à 1300 caractères max.

Culture et intelligence sont deux notions presque contraires

Je vois souvent la confusion. Complexe d’infériorité : « je ne suis pas intelligent parce que je ne sais pas placer l’Afghanistan sur une carte ».

Ou à l’inverse : « il est trop intelligent, il connaît par coeur les textes de Molière ».

Pourtant, l’intelligence n’a aucun rapport avec la connaissance ou la culture. Il y a des gens intelligents sans culture, des gens cultivés peu intelligents, des gens intelligents et cultivés, des gens peu intelligents et incultes…

L’intelligence est la faculté à comprendre et s’adapter. Vous pouvez donc ne rien connaître et être très intelligent.

Une manière simple de différencier intelligence et savoir ? Si un perroquet peut le faire, alors ce n’est pas intelligent. Par exemple, un perroquet peut très bien répéter que la bataille de Marignan a eu lieu en 1515 (connaissance). Ce qu’il ne peut pas faire c’est analyser la bataille (intelligence).

Donc non, vous n’êtes pas bêtes parce que vous ne savez pas quelque chose. Untel n’est pas non plus intelligent parce qu’il sait quelque chose que vous ne savez pas.

L’intelligence n’est pas dans ce que vous savez ou pas. Elle est précisément dans la faculté à comprendre ce que vous ne connaissez pas.

« C'était, nous l'avons dit un ignorant, mais ce n'était pas un imbécile... »


Victor Hugo dans les misérables le dit cent fois mieux que moi.

Ce qui me dérange c’est quand on confond être ignorant et être imbécile. Ni plus, ni moins.

D’ailleurs, je n’ai pas lu les misérables... ça fait partie de mes ignorances. Personne m’en fera rougir. C’est tellement bizarre de s’exclamer sur quelqu’un “non mais t’as pas lu tel livre/ non mais t’as pas vu tel film/ non mais t’as pas écouté tel album ???”

Je n’ai aucun respect particulier pour les gens qui ont beaucoup de culture générale.

Car je n’ai aucun respect particulier pour le savoir.

« Je sais, je suis pas bête ». C’est ce qu’on m’a répondu après que j’ai dit « une SARL est une société à actions et responsabilité limitée ».

Mais je ne vois pas le rapport ? Je suis toujours surpris quand quelqu’un confond devant moi connaissance et intelligence. Sur le coup, j’ai eu un moment de bug et de profonde incompréhension.

Parce qu’il n’y a aucun rapport entre la connaissance et l’intelligence. L’intelligence c’est précisément ce qui reste si je vous enlève toutes vos connaissances. C’est votre faculté d’adaptation.

En vrai, il y a quand même un rapport, d’où la confusion : quelqu’un d’intelligent a tendance a accumuler plus rapidement des connaissances quand il ou elle le veut. Mais encore faut il le vouloir, justement. Faire l’effort. Tout le monde ne le fait pas.

Voilà pourquoi je n’ai aucun respect pour les gens qui ont de la culture générale : je les vois juste comme de bons perroquets. Voilà pourquoi je n’ai jamais honte de dire « je ne sais pas ». Voilà pourquoi je ne me sens jamais inférieur à quelqu’un qui en sait plus que moi sur un sujet.

En revanche, je peux être très impressionné parce qu’un ami me montre comment il fait pour couper des champignons deux fois plus rapidement et que je n’y aurais jamais pensé. 

L’intelligence m’impressionne. La connaissance me laisse de marbre. Voire pire : les gens qui sont fiers de dominer grâce à leur culture générale m’inspirent plutôt le mépris. Ne pas savoir ce n’est pas être bête.