[Micro Pensée] Une seule personne qui mange 100% végétarien suffit à convertir toute une ville.

Pourquoi une minorité déterminée l'emporte toujours sur une majorité molle

Ce phénomène nous surprend car on a du mal à comprendre les effets domino non-linéaires.

Une minorité intolérante a beaucoup plus de poids qu’une minorité tolérante. C’est une idée développée dans le livre Skin in the Game, que je vous traduis ci-dessous :

Imaginez une enfant qui refusent de manger ce qui n’est pas bio. Très vite, sa famille va commencer à faire uniquement des repas bios. Puis...quand ils seront invités aux barbecues avec trois autres familles...les trois familles finiront par proposer uniquement du bio. Et ainsi de suite.

Attention : la puissance de la propagation dépend du niveau d’intolérance. Le niveau absolu d’intolérance étant la mort : voilà pourquoi il n’y a quasiment plus d’arachides dans les repas au restaurant. Pourtant, les allergiques aux arachides sont moins de 1%. Mais leur intolérance est totale : ils peuvent en mourir.

Il faut également que la majorité soit tolérante et que ça soit donc le moins coûteux possible.

Voilà pourquoi il y a autant d’abattoirs halal. Parce que les gens qui ne mangent pas spécialement halal se fichent que la viande soit halal ou pas, tant que c’est le même prix.

C’est le pouvoir de la minorité.

La version française de ce livre

Un chapitre du livre gratuit

L’auteur a mis à disposition gratuitement le chapitre qui aborde ce sujet. Tu peux donc aller approfondir directement à la source :

Le chapitre gratuit (mais en anglais)


Ça t’a plu ? Laisse ton email ci-dessous pour recevoir la prochaine :