[Micro-Pensée] Si c'est pas un grand oui c'est un non

Dans la version originale de Mark Manson : “Fuck yes or No”.

Une bonne relation va t’aspirer dès le début

Je ne sais pas d’où vient ce mythe de la galère. L’idée selon laquelle il faut un peu en chier pour réussir à avoir un couple (ou une autre relation durable) cool.

Ils disent que, pour tenir un couple, faut l'entretenir tous les jours
Ces connards n'y connaissent rien en amour
Comme si j'devais faire un effort pour t'écouter, comme si j'avais déjà douté
J'aimerais tes défauts si jamais j'arrive à en trouver

Orelsan en fait probablement un peu trop : au bout d’un moment, il y a un travail d’investissement à faire. Mais normalement, le début t’aspire.

C’est la période de lune de miel.

C’est encore plus vrai dans la séduction

On parle beaucoup de consentement. Le problème de ce mot c’est que qui ne dit mot consent. Car, le consentement c’est l’absence de refus.

Le consentement ce n’est pas la volonté.

Par exemple, je consens à prendre le métro quand il est bondé. Mais ce n’est pas une volonté enthousiaste.

Peut-on s’en satisfaire en matière de sexe ?

Et même la volonté, si elle est molle, ne devrait pas suffire.

On nous a tellement gavé avec l’idée que la séduction doit être une épreuve qu’on a accepté cet effet secondaire : les oui mous.

J’ai mis du temps à comprendre ce concept

Tellement de temps… à 29 ans, je ne l’avais toujours pas compris pleinement.

Mais tout devient plus facile une fois qu’on monte son exigence pour n’accepter que les relations où les deux parties sont enthousiastes.

Des deux côtés.

J’ai parfois continué alors que j’étais hésitant. J’ai parfois impulsé alors que l’autre était hésitante.

Ça ne débouche jamais sur une relation incroyable.

Appliquer la loi du oui enthousiaste permet d’arrêter de tolérer les interactions où on rame. Il ou elle ne t’écris pas ? Demande-lui explicitement “tu veux qu’on se voit”. Si c’est pas un oui enthousiaste…c’est un non.

Inversement, tu ne sais pas si tu as vraiment envie d’aller plus loin avec cette personne ? Alors c’est un non.

Ça va dans les deux sens.

Quand y’a un doute, y’a pas de doute

Essaie d’appliquer ce concept, tu vas voir : ça change la vie. D’ailleurs, ça ne se limite pas à la séduction… c’est pareil quand tu cherches un job, un appartement, un client...

Si tu vises plus que le “bien”, il faut se fixer cette exigence : c’est un grand oui. Sinon c’est un non.

Parce que, même avec un grand oui, tu auras des déceptions.

Alors imagine avec un petit oui…

Où est-ce que j’ai volé ça ?

Dans un livre qui s’appelle Models. Mais il a aussi fait un article qui résume bien le concept :

Voir l'article