[Micro-Pensée] Ne demande jamais un prix aux clients

Avant de commencer… ce que je craignais hier est arrivé : l’email contenait trop de liens. Gmail l’a donc classé automatiquement dans l’onglet promotion. La moitié d’entre vous ne l’avez donc pas reçu dans votre boîte de réception.

Je te remets donc un lien pour accéder à l’email d’hier :

https://nicolasgalita.substack.com/p/vos-chanes-youtube-organises-par

C’est vraiment chiant que ça arrive sur celui-ci car vous l’avez particulièrement aimé. Parmi la moitié qui l’a eu, les retours ont été enthousiastes.

Quel était le concept ? J’ai repris les chaînes Youtube que vous m’avez proposées mardi et je les ai classés en catégories. Avec à chaque fois une brève description et mon avis.

Ça a donné 37 chaînes YouTube réparties en 9 catégories :

Lire l'email


Revenons maintenant au sujet d’aujourd’hui : ne demande jamais un prix aux clients.


Souvent, quand on veut lancer un produit on fait une “étude de marché”.

Pire idée du monde.

Les clients ne savent pas ce qu’ils veulent

Déjà, on fait rarement une étude de marché correctement. Normalement c’est une méthode très lourde avec un focus group et des vitres sans tain.

Non, nous ce qu’on fait c’est des sondages auprès de nos amis.

Rien ne va dans cette méthode. Il ne faut pas choisir ses amis mais les vrais clients potentiels. L’avis de quelqu’un qui n’achètera jamais ne vaut rien.

Mais même en le faisant… on ne doit jamais demander un prix.

Si Apple avait demandé “combien vous seriez prêts à mettre pour un iPhone” ?

…tu penses que les gens auraient répondu 800€ .

Tu penses que combien de gens auraient répondu 1200€ ?

Si Apple avait fait une étude de marché, la conclusion aurait probablement été que personne ne veut mettre plus de 200€ pour un téléphone. Quand on a acheté la N-Gage à ma soeur j’avais trouvé ça hors de prix.

Tu te rappelles de la N-Gage ?

C’était un téléphone qui faisait aussi console de jeux et qui était vendu à 349€. Prix de luxe à l’époque. Aujourd’hui c’est le bas du milieu de gamme.

En plus, les clients ne sont pas bêtes…

Ne soyons pas naïfs : quand tu demandes à quelqu’un combien il est prêt à payer pour un service il va forcément te donner une réponse inférieure à la réalité. Il sait que tu vas t’en servir pour fixer le prix.

Même si c’est inconsciemment, il y a aura toujours une tendance à baisser le prix.

Et, puis… si le produit est nouveau c’est dur de savoir avant de le voir.

C’est la fameuse phrase de Ford :

Si j’avais demandé aux clients, ils m’auraient répondu qu’ils veulent des chevaux plus rapides.