[Micro-Pensée] L'histoire noire ne se résume pas au racisme

Une semaine avec Lino - épisode 4

Nous voici au quatrième épisode de cette semaine avec Lino.

Aujourd’hui on va voir plusieurs vers qui se répondent à travers sa discographie.

On commence donc avec un vers extrait du tout premier album d’Arsenik (le groupe de Lino) : Quelques gouttes suffisent.

A.N.P.E signifie Aucun Nègre Pour l'Emploi

On est en 1998, le Front National a fait un score historique (15%) à la présidentielle de 1995.

C’est alors que, comme beaucoup de rappeurs, Lino va s’essayer à une chanson anti-FN.

Une saison blanche et sèche.

Mais c’est Lino, pas Diams. Alors c’est forcément un peu plus subtil que :

J'emmerde... J'emmerde qui ? Le Front National !

Moi j'emmerde... (J'emmerde...), j'emmerde... (J'emmerde...), j'emmerde qui ? Le Front National.
Moi j'emmerde... (J'emmerde...), j'emmerde... (J'emmerde...), j'emmerde qui ? Le Front National.

Ici on commence avec un texte imagé. Au point que je n’avais jamais compris avant aujourd’hui qu’il s’agissait d’une chanson entière contre le Front National. Ça commence avec :

Embarque un maximum de haine pour les émules de Jeanne d'Arc, marque le coup, assène remarques et coups déplacés…
Souffle sur la flamme, lassé, par l'infâme, le passé.

Jeanne d’Arc, la flamme : deux symboles du front. Et on enchaîne avec :

Ma rage a son apogée. J'entends parler de hiérarchie dans les races et de rejet. Les traces d'une époque maudites refont surface et les projets pour une France plus propres affluent.
Des tafs y'en a plus. On a pointé un doigt sur tout ce qui est mat et crépu. J'deviens Nègre Marron et tout mon talent je déploie car A.N.P.E signifie Aucun Nègre Pour l'Emploi.

Que rajouter de plus ? Pour bien comprendre cette strophe, il faut savoir que Nègre Marron est le nom qu’on donnait aux esclaves qui décidaient de s’enfuir.

Suffit pas de décorer le tirailleur pour oublier Gorée

7 ans plus tard, premier album solo de Lino : Paradis Assassiné.

Entre temps il y a eu deux autres albums d’Arsenik, mais je ne les ai pas vraiment écoutés.

On nous a mutilé… Qui peut l’ignorer ? Suffit pas de décorer le tirailleur pour oublier Gorée. Tant que y aura pas de justice en ce qui nous concerne, pas d’unité. Quand on tombe on prend du ferme on a pas l’immunité. Tant que y aura des ghettos dans nos villes, dans nos crânes. Tant qu’ils se rendront compte qu’on existe seulement quand le coin crame…

J’ferai de la musique délinquante.

Pareil…que rajouter de plus ? Si ce n’est que ce texte est d’actualité, 15 ans après. Pour bien comprendre le texte il faut savoir que Gorée est un lieu au Sénégal d’où partaient les bateaux négriers.

J’ai découvert son existence grâce à Booba, dans un des vers qui décrit le mieux ma sensation :

À 10 ans, j'ai vu Gorée depuis mes larmes sont éternelles

Je crois que je n’ai jamais vu mieux écrit cette sensation qu’a un enfant noir, quand il découvre la traite négrière.

Ah…et petite subtilité…les tirailleurs étaient appelés “tirailleurs sénégalais” même s’ils s’agissaient de tous les soldats africains de l’empire : Sénégal, Mali…

Mais du coup, par cet abus de langage, la boucle est bouclée : Gorée => Sénégalais. Dans les deux cas le symbole dépasse le Sénégal.

Dis aux petits frères qu’notre histoire commence pas par la traite négrière

Comme je te l’ai raconté au début de la semaine, il va s’écouler 10 ans entre ce deuxième album et le premier. On est donc en 2015 et Lino a un stock à revendre.

J’chante sans les chaînes, mec, t’entendras p’t-être mes prières. Dis aux petits frères qu’notre histoire commence pas par la traite négrière. Dis leur, dis-leur que tout c’qui remonte redescend, mec, c’est scientifique. Comme tout c’qui crève entre quatre murs est anti-flic

Le racisme est un passif et un présent si lourd qu’on finit par oublier cette évidence : l’histoire des Noirs ne commence pas la traite négrière.

À force d’en parler (avec raison) on finit par se laisser définir par ça.

Alors qu’il y a eu un avant…

L’homme humain le plus riche de toute l’histoire de l’humanité était un Africain :

…et surtout il y aura un après.

C’est ce que sous-entend la fin : ce qui monte doit redescendre.

On oublie que l’hégémonie de l’Occident est finalement très brève à l’échelle de l’histoire humaine.

J’en avais pris conscience en Pologne, pendant un cours de macro-économie. J’ai encore la photo du tableau :

En gros, c’est un graphique qui montre que l’Asie a dominé l’économie mondiale pendant des millénaires. C’est pour ça que Marco Polo est devenu célèbre, simplement en ramenant des choses de Chine.

La domination de l’Europe et des USA est finalement très récente et va bientôt s’arrêter. L’Asie va finir par retrouver sa place logique au sommet économique (puisqu’elle est le continent le plus peuplé).

Fary chroniquant un livre qui parle de la fin de la suprématie blanche. Et…encore une fois…une histoire policière qui sonne actuelle…

Les trois morceaux en entier

Une saison blanche et sèche

Délinquante musique

Requiem