[Micro-Pensée] Les introvertis aiment le confinement

Hier, je vous ai demandé si le confinement vous vidait de votre énergie ou s’il vous en donnait.

Vous avez été 18 à répondre.

44% le vivent bien

Vous avez été beaucoup à dire que vous le viviez bien, voire très bien. Voici un exemple (Brian) :

Le confinement me donne beaucoup d'énergie ! Je n'ai plus la possibilité de me mentir à moi-même en disant "je n'ai pas le temps".

Là je peux tout faire : me reposer correctement, avancer sur mes projets, m'occuper de ma famille

Concernant les interactions sociales, WhatsApp et ZOOM sont mes meilleurs amis hahaha

Ou encore (Ange) :

La diminution des interactions sociales me permet de m'écouter enfin, de me centrer. Cela permet de canaliser mon énergie sur ce qui me nourrit.

Cela évite de la gaspiller auprès d'une personne de mon job qui est prédateur énergétique.

Je suis dans une situation privilégiée et j'en profite. J'essaie d'aider les commerçants autour de moi. Les parents en galère de garde.

Je médite. Je lis. Je regarde le soleil à la fenêtre. Je suis dans la gratitude de la vie telle qu'elle est.

39% le vivent mal ou “bien et mal à la fois”

Peu de gens ont écrit qu’ils le vivaient très mal. Mais on a eu beaucoup de réponse mitigée :

Par exemple (Paul) :

Les deux. J'ai gagné beaucoup de temps en transports en en repos des voyages non faits mais je ressens de la lassitude de la maison après 8 mois de suite en télétravail et le besoin de faire des activités en dehors de chez moi, même les plus banales.

Ou Ameline :

Ni l'un ni l'autre... ou plutôt les 2 en même temps. Le confinement me permet de faire des choses que je n'aurais pas le temps d'envisager d'habitude mais me frustre aussi énormément.

Nous sommes très différents face à cette situation

Si je vous ai posé la question c’est parce que je savais que nous vivons tous et toutes cet événement de manière très différente. Ça peut surprendre.

Si le confinement te vide de ton énergie, tu auras probablement du mal à comprendre les gens qui disent l’inverse.

J’allais dire “et vice-versa”… mais c’est pas totalement symétrique. Pourquoi ?

Parce que les extravertis dominent le monde. D’ailleurs, l’extraversion fait partie de ce qu’on appelle l’intelligence émotionnelle (concept que je déteste). Donc plus on est extraverti et plus on a une grande intelligence émotionnelle.

L’extraversion est valorisée en permanence

Parce qu’elle est majoritaire. On estime qu’il y a entre 75 et 60% de personnes extraverties dans le monde.

On finit par oublier qu’il existe une autre extrémité de ce spectre de personnalité.

Les introvertis sont habitués à savoir comment les extravertis pensent. De la même manière que les gauchers sont habitués à utiliser des objets pour droitiers.

Par exemple, je ne suis pas étonné de voir que beaucoup de gens dépriment à cause du confinement.

Et quand je dis déprime, je ne minimise pas. La violence psychologique du confinement peut être énorme. Ne sous-estime pas. J’ai une amie qui m’a récemment dit qu’elle avait dû regarder une vidéo sur les signes de la dépression due au confinement pour réaliser qu’elle était tombée dedans et qu’elle n’allait pas bien. Si tu as besoin d’un soutien tu peux appeler le 09 72 39 40 50 qui est spécialisé dans l’écoute des détresses psychologiques.

Je disais donc : je ne suis pas étonné quand quelqu’un me dit que le confinement le vide de son énergie.

Alors, qu’à l’inverse, les gens sont souvent très surpris quand je dis que je passe vraiment les meilleurs moments de ma vie.

Quel repos ! Quelle détente. De faire une pause dans les relations sociales. Sans avoir à dire non aux sollicitations. J’ai une “excuse” : le confinement.

Parler à des inconnus ou même des “potes” m’épuisent

Je fréquente très peu de personnes avec qui j’ai une relation superficielle. Soit on a un lien d’amitié et on parle de la vie, de la mort… soit on a pas de relation.

Ce n’est même pas un choix : parler avec quelqu’un que je ne connais pas profondément décharge mes batteries. Encore plus si je dois parler d’un sujet social (la météo, les enfants, les transports, l’actualité).

Je peux le faire. Je ne suis pas timide.

Mais ça ne me donne pas de l’énergie : ça m’en prend.

Ça ne veut pas dire que je ne passe pas un bon moment. Si je prends un verre avec des connaissances, je passe un super moment. Mais ensuite je suis épuisé.

Je peux mettre plusieurs jours à m’en remettre.

Navo (le co-réalisateur de Bref) a une analogie qui me parle énormément. Il dit que c’est comme jouer au foot. En fait on aime bien jouer au foot : mais au bout de 5 heures d’affilée il faut se reposer.

C’est ça la différence : les extravertis rechargent leur batterie en voyant des gens. Les introvertis les rechargent en restant seuls.

Beaucoup de personnes quand elles vont pas bien, ce qui les aide à aller mieux c’est le contact social. Ils se tournent vers les autres. Alors que moi le contact social c’est plutôt une épreuve qu’autre chose, un truc que je dois m’imposer

L’introversion est un concept plus complexe que ça

Ce que je viens de te dire n’est pas exact. En fait je suis extraverti. Mais c’est parce que l’extraversion a plusieurs piliers. Notamment : l’enthousiasme, l’assertivité et cette notion de manière de recharger sa batterie.

Je suis plutôt extraverti : je suis très enthousiaste et je suis extrêmement assertif. Dans une partie de loup-garou, que je connaisse ou pas les gens, je vais hurler pour faire entendre mon point de vue et voter pour la bonne personne.

Genre Ian. Si t’as un gars qui s’appelle Ian faut toujours voter contre lui au Loup-Garou. Pareil pour Brian. Oui, le même Brian que j’ai cité plus haut. Il est cool dans la vie, mais dans le jeu il est toujours loup. En fait tous les gens qui ont “ian” dans leur prénom.

En revanche, sur la dimension de la batterie… je suis complètement introverti. Voilà ce qu’essaie de dire Navo, ici :

Je pense que y’a un truc avec les introvertis qui sont bien dans leur vie : on oublie qu’ils sont introvertis. Le fait que tu montes sur scène, le fait que je fasse des soirées, ça fait oublier, y compris à soi-même qu’à la base t’es un introverti qui se force et non pas un extraverti qui doit se calmer.

Je pense que y’a ce truc de “il a confiance en lui et il se montre” donc il peut pas être introverti. Parce qu’on confond introverti et timide. Alors que tu peux être introverti et pas du tout timide”

Je crois qu’il se trompe : quelqu’un de totalement introverti sera timide. Mais ce qu’il veut dire c’est qu’il y a plusieurs dimensions à l’introversion : c’est un spectre, pas une donnée binaire.

Où ai-je volé ça ?

En vrai j’ai trouvé le lien entre confinement et extraversion tout seul, en l’observant autour de moi. Mais j’écoutais le podcast Un Bon Moment et ils ont abordé le sujet. Navo a mis exactement les bons mots dessus. Ça m’a frappé. C’est vraiment exactement comme ça que je le vis.

Tu peux retrouver le passage à partir de 41:25