[Micro-Pensée] Il faut deux personnes pour faire un couple. Mais une seule pour rompre.

Le partenaire amoureux qui veut rompre aura toujours plus de pouvoir que le partenaire qui veut maintenir le couple.

Le colocataire qui veut rompre la colocation aura toujours plus de pouvoir que le colocataire qui veut la maintenir.

Le partenaire amoureux qui veut rompre aura toujours plus de pouvoir que le partenaire qui veut maintenir le couple.

Mais...l'associé qui veut vendre l'entreprise aura toujours moins de pouvoir que l'associé qui veut rester dans la situation actuelle.

Pourquoi ? Parce que dans ces situations de partenariats, le choix n'est pas symétrique. Le partenaire qui veut rompre et l'associé qui veut maintenir ont l'avantage de l'asymétrie. C'est-à-dire qu'ils n'ont pas besoin de l'accord de l'autre pour avoir ce qu'ils veulent. Alors que l'autre ne peut pas avoir ce qu'il veut sans leur accord.

Si je décide de rompre, mon partenaire ne peut pas m'en empêcher. Il suffit de la volonté d'une seule personne pour déclencher une rupture. En revanche, il faut la volonté de deux personnes pour rester en couple.

C’est valable dans plein de cas de figure :

  • Si un employé veut démissionner, il a plus de pouvoir que l’employeur qui veut le garder

  • Si un employeur veut licencier, il a plus de pouvoir que l’employé qui veut rester

  • Si je suis enceinte et que je veux garder l’enfant, j’ai plus de pouvoir que mon partenaire qui ne veut pas le garder

  • Si votre chauffeur VTC veut annuler la course et que vous voulez la maintenir, il a plus de pouvoir que vous

  • Si vous voulez annuler la course et qu’il veut la maintenir, vous avez plus de pouvoir que lui

  • Si vous voulez danser et que votre ami ne veut pas, il a plus de pouvoir que vous

Et ainsi de suite…

Morale ? Apprenez à analyser le cas de figure dans lequel vous êtes. Les manoeuvres ne sont pas les mêmes selon que vous ayez l'avantage de l'asymétrie ou non.

Tu veux savoir où j’ai volé ce concept ? Dans un livre. Mais lequel ? Réponse en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Le livre où j'ai volé le concept


Ça t’a plu ? Laisse ton email ci-dessous pour recevoir la prochaine :