[Micro-Pensée] Bien sûr qu'il y a des sous métiers

Notre hypocrisie de cadres bien au chaud dans nos bureaux

“Il n’y a pas de sous-métier”

C’est fou comme on aime dire ça dans ma sphère sociale. Car, je fréquente majoritairement des cadres. Or, une des particularités du cadre est d’ignorer totalement qu’il ou elle est cadre.

Le cadre se demande pourquoi les banques et la poste ferment aussi tôt (18h) parce qu’il ne se rend pas compte que la majorité des employés sont aux 35 heures.

Et surtout…le cadre dit souvent “il n’y a pas de sous-métier”.

Pourtant, nous sommes les premiers à dire qu’on espère que nos enfants feront de grandes écoles.

On trouve qu’il n’y a pas de sous-métier : à condition qu’ils soient exercés par les autres.

Déjà c’est une erreur, ce proverbe n’existe pas…

Le proverbe original est : “il n’y a pas de sot métier”.

(Google me corrige automatiquement)

Ça, pour le coup, je suis entièrement d’accord. Aucun métier n’est sans valeur.

En revanche, il existe bel et bien une hiérarchie. Je ne dis pas que je suis d’accord avec cette hiérarchie. Mais on ne peut pas nier que les éboueurs gagnent moins d’argent que les avocates.

La hiérarchie est partout autour de nous. Et, malgré ce que l’on prétend, on en a conscience puisque les enfants de cadres sont ceux et celles qui finissent le moins souvent ouvriers.

Dire “il n’y a pas de sous-métier” du haut d’un métier mieux payé que 80% de ses compatriotes…c’est indécent.

Si on était logique et sincère dans notre démarche, on proposerait une égalité des salaires. C’est un peu une variante du « not in my yard » : la majorité des gens sont pour l’augmentation du nombre d’éoliennes… mais pas dans leur propre quartier.