ll faut apprendre à chercher un job AVANT d'en avoir besoin

Tu as remarqué que quand on est en couple on a plus d’opportunités que quand on vient de rompre ? Surtout quand la rupture est difficile ?

Au point que certaines personnes passent leur vie à adopter ce que j’appelle la stratégie de Tarzan : passer d’un ou une partenaire à l’autre sans période de célibat.

Bien entendu, ça veut dire qu’il y a forcément une période qu’on appellera transition pour être gentil et infidélité pour être réaliste.

Quel rapport avec la recherche d’emploi ? Je vais te le dire.

Mais avant ça…n’oublie pas :

Le code qui te donne droit à 70€ offerts sur la formation Comment trouver un job quand on a un bac+5 ? Sans refaire son CV expire ce soir à 23h00.

Clique pour l’activer avant qu’il ne soit trop tard. 

Ce soir à 23h00 ce sera terminé. Le prix aura triplé.

(Si tu es premium tu as même le droit à 90€ offerts : retrouve le code en cliquant ici)

D’ailleurs… merci pour l’accueil que vous réservez à cette formation. C’est officiellement le best-seller des 6 formations que j’ai créée. Il faudra que je me demande pourquoi. Mais en attendant, je profite du moment présent.

Ceci étant dit…revenons à notre sujet…

Tu ne veux pas te retrouver le couteau sous la gorge

Malheureusement, on attend souvent d’être au pied du mur pour mettre toutes les chances de notre côté. Sauf que c’est trop tard. S’il te reste un mois de chômage et que tu dois à tout prix trouver un job, aucune méthode de confort ne sera adaptée.

Tu devras forcément passer par une méthode d’urgence. Inconfortable. Une méthode qui, au lieu d’optimiser la qualité du job, va optimiser la vitesse à laquelle tu peux le trouver.

Et, tu n’auras probablement même pas le temps d’apprendre cette méthode, donc tu vas paniquer et postuler n’importe comment. Tirer dans le tas.

Très mauvais plan.

Voilà pourquoi il est important d’apprendre une fois pour toutes comment on fait, quand tu es encore dans une situation confortable.

Car… il te suffit d’apprendre une fois pour toutes

Oublie les effets de mode, les CV originaux, les dernières applications… les fondements d’une bonne recherche peuvent s’apprendre une fois pour toutes.

Alors pourquoi tout le monde ne le fait pas ? Bonne question. C’est un mystère total pour moi. C’est le même phénomène qui fait que personne ne veut lire des livres pour apprendre à draguer. Alors que, moi, c’est un livre qui m’a sauvé la vie en la matière.

D’ailleurs, la recherche d’emploi s’apprend également dans des livres. Avant-hier, je t’ai partagé les 3 meilleurs livres sur le sujet.

La bonne nouvelle c’est que la méthode est intemporelle. Une fois que tu l’as apprise, tu n’as donc plus besoin d’apprendre de nouveaux concepts. Par conséquent, il te suffit, une fois dans ta vie, de prendre le temps d’apprendre les concepts de la recherche d’emploi.

Ce temps que tu n’as probablement pas passé à l’école. Ou, pire encore, si tu as fait une école de commerce comme moi, on t’a raconté n’importe quoi sur le sujet.

Et si tu prenais ce temps maintenant ? Sans attendre d’en avoir besoin ?

Ça va te donner de la puissance, même si tu ne cherches pas

Vraiment. Tu n’imagines pas la puissance que ça m’a donné dans ma carrière. Je n’ai jamais stressé plus que ça. Quand j’étais en galère parce que je montais ma boîte et que j’étais à 700€/mois, je disais toujours à mon entourage :

Non mais t’inquiète, si j’en ai besoin j’irais m’employer et voilà, j’aurais un salaire de jeune cadre et je rembourserais mes dettes.

Et c’est exactement ce qu’il s’est passé.

D’ailleurs j’ai presque fait Tarzan. Entre le moment où j’ai décidé de liquider mon entreprise et le moment où j’ai trouvé un emploi (que j’occupe encore d’ailleurs) il s’est écoulé… 2 jours.

Je me suis retrouvé à Pôle Emploi, à demander une indemnité pour 14 jours. Le conseiller m’a regardé bouche bée quand je lui ai dit :

Non mais en fait j’ai pas besoin du RDV pour m’aider à chercher. Je veux juste l’argent. Dans trois semaines j’aurais très probablement un CDI. C’est pas encore sûr, mais presque.

Pourquoi je te raconte ça ?

Pour te montrer que ça peut même t’aider à te lancer dans l’entrepreneuriat. Savoir que je pouvais à tout moment retrouver un job m’a permis d’aborder ça tranquillement.

J’exagère. Parfois je stressais un peu, quand je voyais que je m’endettais auprès de mes amis et de ma famille. Mais je n’étais pas mort de stress : je savais que je pouvais rétablir la situation en trouvant un emploi de cadre.

Même aujourd’hui, j’aime mon job. Mais le fait de savoir que je peux en retrouver un autre me permet d’être bien plus exigeant.

Cet été j’ai beaucoup hésité à poser ma démission. Pour plein de raisons. Mais je n’avais pas peur. Je sais que si je veux trouver un job, je peux.

Si tu peux partir alors tu sais que tu aimes vraiment ton job

La capacité à partir quand tu veux, te permet aussi de faire les bons choix. Ça va t’aider à améliorer ton job actuel.

Comment ? En n’acceptant pas n’importe quoi. Tu seras capable de dire non à ce qui ne te va pas, car tu n’auras pas l’épée de Damoclès du chômage.

Ça permet d’entrer dans un cercle vertueux. L’inverse du cercle vicieux que j’observe actuellement où une personne commence à éprouver énormément de rancoeur pour son employeur. Parce qu’elle a trop peur de dire que les conditions ne lui vont plus.

Je suis profondément attristé de voir autant de mes camarades d’école se comporter comme s’ils étaient à la merci de leur employeur. Ça sert à quoi de faire des études supérieures, de sacrifier une partie de sa jeunesse pour espérer obtenir un diplôme qui rend libre… pour finir asservi ?

Ou plutôt avec la sensation d’asservissement. Car, nous venons de vivre plusieurs années de plein emploi des cadres. Et pourtant, la plupart des cadres que je connais se sont comportés comme s’ils étaient touchés par le problème de chômage de masse que vivent nos concitoyens. Avec une prudence exagérée et la peur au ventre…

Le nombre de personnes qui font des burn-out est saisissant. On a tellement peur de chercher un nouveau job qu’on accepte de détruire sa santé.

Apprendre à chercher va te permettre de réaliser que ton enclos est imaginaire : tu peux changer plus facilement que ce que tu crois. En prendre conscience va te permettre de te libérer. Même si décides de continuer à travailler pour ton entreprise actuelle. Tu le feras par choix. Tu vas commencer à demander des choses que tu n’aurais pas osé demander, et parfois on te les donnera. Parfois, on te les refusera. Tu décideras alors de t’en aller. Pour trouver ce que tu veux.

S’enclenche alors un engrenage positif.

Tu vois où je veux en venir. Ça fait trois jours que je te fais le coup. Tu sais quelle est la conclusion de ce texte : je te propose de suivre ma formation.

Mais, un dernier mot avant ça :

Tu peux aider ton entourage

Te former est salutaire pour toi. Mais pas que…

Même si tu sais chercher un job, est-ce que tu sais expliquer à tes proches comment faire ?

Penses-tu à quelqu’un dans ton entourage à qui tu pourrais offrir la formation Comment trouver un job quand on a un bac+5, sans refaire son CV ?

Il te suffit de mettre son email à la place du tien quand tu accèdes à la formation. En la prévenant et en lui demandant son accord, bien entendu.

Ou alors, simplement tu la prends pour toi, comme d’habitude, puis tu lui passes tes codes. Il n’y a pas de système pour empêcher les connexions simultanées sur l’outil que j’utilise. Tu peux donc partager tes codes avec quelqu’un d’autre.

…et c’est la toute dernière fois que je te parle du tarif de lancement

Je ne te relancerai plus, je ne t’embêterai plus. 

Mais si tu hésites encore c’est vraiment le moment ou jamais. Que ce soit pour quelqu’un d’autre ou pour toi, c’est la fin du tarif de lancement.

Ce serait bête de t’en rappeler demain matin. Demain matin le prix aura triplé.

Je veux accéder à la formation