Les tweets de la semaine #59

Bienvenue dans cette nouvelle édition des tweets de la semaine.

#1 | Le salaire brut c’est du salaire

On oublie souvent que le salaire brut est également un salaire. C’est pour ça qu’on l’appelle salaire d’ailleurs. Alors que les cotisations auraient pu s’appeler “impôts”. Mais non… elles s’appellent “cotisations”.

C’est-à-dire que tu cotises à une sorte d’assurance qu’on a appelé “Sécurité Sociale” et qui couvre notamment 5 situations des travailleurs et travailleuses : chômage, retraite, maladie, accident de travail, dépendance.

Il faut donc faire très attention. On peut faire passer ton salaire superbrut de 2500€ à 3000€, faisant ainsi passer ton salaire net de 1300€ à 1500€.

Mais on peut aussi le conserver à 2500€ et t’augmenter le net de 1300€ à 1500€. En baissant tes cotisations.

À la fin du mois ça ne change rien pour toi sur ton compte en banque. Sauf que dans la deuxième situation tu cotises 500€ de moins. Donc si tout le monde fait ça, vous aurez une moins bonne retraite, une moins bonne allocation chômage, etc.

#2 | La santé mentale des français

Voici la proportion des jeunes européen·e·s qui pensent que leur vie est inutile et sans raison d’être. La France est arrivée première avec 79%. Versus la Norvège à 31%.

Je me demande si c’est une vraie différence de bien-être ou si c’est juste notre rapport à la notation. Quand je travaillais pour IBM je me rappelle qu’on était obligé d’expliquer en permanence au siège américain que 7/10, venant d’un client, c’était une bonne note et non une catastrophe.

#3 | Pourquoi ce serait toujours aux personnes introverties de s’adapter ?

J’essaie de toujours avoir cette phrase en tête quand je donne un cours à des élèves. Par exemple pour protéger les élèves qui ne s’expriment jamais si on leur donne pas explicitement la parole.

#4 | Schiappa : la confiance en soi

Cette semaine on a parlé de Syndrome de l’imposteur. Or, voir des personnes qui n’ont aucun problème avec elles-mêmes peut aider.

Même si cette approche est nécessairement temporaire. En effet, se comparer est souvent une des sources du syndrome. Il faut apprendre à s’estimer en soi, pour soi, indépendamment des autres.

#5 | Faut-il taper des nazis ?

This post is for paid subscribers