Les tweets de la semaine #57

Bienvenue dans cette édition des tweets de la semaine.

Aujourd’hui, je teste une toute nouvelle fonctionnalité de mon outil : le paywall.

Concrètement ça veut dire que tu reçois le début de cet email même si tu n’es pas premium. Mais que la suite n’est disponible qu’au premium.

En tout cas c’est le principe. Je n’ai aucune idée de comment ça va rendre de ton côté parce que, justement, je n’ai pas encore essayé cette nouvelle fonctionnalité.

Avant j’étais obligé soit d’envoyer un email uniquement aux premium, soit de le rendre entièrement disponible à tout le monde.

Je suis partagé sur cette fonctionnalité parce qu’elle me fatigue souvent quand je suis du côté lecteur. Mais je me dis que ce qui me fatigue c’est que la partie visible gratuitement est toujours trop petite. Donc si je vous fais une partie conséquente ça sera moins ennuyeux.

Je vous demanderai votre avis demain.

En attendant, c’est parti.

#1 | Aya Nakamura, une rappeuse ?

Quand un animateur de radio appelle Aya Nakamura “rappeuse” puis “artiste de musique urbaine” et se fait retoquer.

C’est fou parce qu’à part le fait qu’elle soit Noire, il n’y a rien qui puisse justifier cette appellation. C’est quoi de la musique urbaine ? De la musique faite dans des villes ? Dans ce cas y’a beaucoup de musique urbaine.

On comprend que ça veut dire de la musique de Noirs. D’ailleurs Orelsan, l’a lui même relevé :

J'aurais pu sauver la vieille France, aider la patrie d'mon enfance
Donner aux racistes de l'espoir, mais j'fais d'la musique de noir

#2 | Le paradoxe boomer

Rajoutez à ça le fait que nous avons tendance à oublier notre jeunesse, ce qui nous rend toujours de mauvaise foi.

Si on écoute les gens : tout le monde était bon à l’école. Personne ne faisait des conneries. Leur époque était un eldorado.

Cette époque où la police noyait des arabes dans la Seine (1961) ou qu’on avait encore l’idée de faire des zoos humains (1994) :

En 1994, le parc zoologique de Port-Saint-Père, près de Nantes, en France, a essayé d’ouvrir un village africain avec hommes et femmes qui devaient, par contrat, être torse nu quand la température le permettait.

Sponsorisé par la société Biscuiterie Saint-Michel, pour faire la promotion de sa marque de gâteaux Bamboula (aujourd'hui disparue), le village de la Côte d'Ivoire reconstitué à Port-Saint-Père prit la dénomination de « Village de Bamboula », avec un personnage au même nom, une attraction destinée à des enfants.

Une levée de boucliers mit fin à ce projet dont il ne resta plus, dans le parc, qu’un « village africain »

Mais je m’égare…

#3 | Réalisation…

Énormément de gens surestiment les salaires en France.

Surtout qu’on confond moyenne et médian. La moyenne est un chiffre trompeur pour les salaires. Je me rappelle en cours de maths au lycée dans la définition de la moyenne on nous dit “ne pas utiliser quand il y a des valeurs extrêmes”. À l’époque je ne comprenais pas, je trouvais le concept de médiane inutile.

Mais en fait c’est ici que c’est fondamental. La médiane c’est le chiffre qui sépare l’ensemble en deux. Souvent c’est à peu près comme la moyenne. Mais ce n’est pas le cas quand il y a des valeurs extrêmes. Comme des gens qui gagnent 1000€ et d’autres qui gagnent 10 millions.

La moyenne des salaires est donc de 2400€… mais la médiane est de 1700€ environ. On a donc la moitié des français qui gagnent moins que 1700€.

#4 | L’effet d’exposition

La fameuse Cancel Culture a encore frappé. Pauvre R.Kelly qui a été condamné pour avoir organisé tout un système d’exploitation sexuelle de mineures.

On le boycotte…

Ah non.

5 fois plus de vente qu’avant la condamnation.

Les effets d’exposition sont terribles. Ça veut pas dire pour autant qu’il faudrait “ne pas en parler” comme on entend parfois. Car, si les victimes n’en avaient pas parlé sur les réseaux sur le hashtag #Metoo, il n’y aurait jamais eu cette condamnation.

#5| Dire que des nazis sont des nazis n’est donc pas un délit

This post is for paid subscribers