Les découvertes de la semaine - édition spéciale argent et militantisme

Merci pour tout vos retours. Vous avez été plusieurs à me dire que vous trouviez que cette semaine était une des meilleures de l’Atelier.

J’aurais probablement dû commencer par cette semaine avant de proposer la formation : Comment devenir libre financièrement sans gagner au loto

D’ailleurs, si cette semaine t’as fait regretter de ne pas avoir pris la formation, je te propose exceptionnellement un jour supplémentaire de “lancement”.

Voici donc un nouveau code pour y accéder. Valable jusqu’à ce soir (vendredi) 23h59 avant de remettre le prix catalogue : https://nicolasgalita.podia.com/comment-devenir-libre-financierement-sans-gagner-au-loto?coupon=PROLONG-ARGENT

Ceci étant dit, comme promis, je vais te partager mes sources de cette semaine.

[Vidéo longue] L’école est-elle condamnée à produire de l’inégalité ?

Comment j’ai découvert cette vidéo ?

Je t’en avais parlé lors de la deuxième édition des découvertes de la semaine. Dans le tout début de l’Atelier.

Ce que j’en retiens

#1 | Nous vivons encore dans une société de classe : 20% des enfants d’ouvriers ont le bac général… 70% des enfants de cadres finissent cadres… 70% des enfants d’ouvriers finissent ouvriers ou employés… je t’ai déjà partagé tous ces chiffres

#2 | La loi qui a démocratisé le collège n’est pas si vieille que ça. Sauf que… à chaque fois qu’on a massifié un cursus, on a fait remonter le niveau de tri au niveau supérieur. À une époque, aller au lycée était déjà gage d’accès aux meilleurs métiers. Quand on a ouvert l’accès à tous… on a en même temps mis en place des filières (général, pro, techno) qui permettent de continuer à filtrer.

#3 | L’école n’est pas seule responsable du problème. Une grande partie de l’équation est entre les mains des entreprises. On ne le dit pas assez. L’école fait ce que le marché du travail lui demande.


[Vidéo longue] Et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres ?

Comment j’ai découvert cette vidéo ?

C’est la fameuse vidéo que j’ai découvert par hasard en Pologne et qui m’a fait faire une nuit blanche tellement j’ai été happé. Quasiment trois heures de vidéo… c’est comme regarder Avengers Endgame.

Ce que j’en retiens

#1 | Le temps que les enfants arrivent à la maternelle c’est déjà trop tard. On a déjà une différence de maîtrise du français, de la richesse du vocabulaire, etc.

#2 | Pour le lièvre comme pour la tortue, la ligne de départ est la même. Si on ne compense pas l’effet de classe sociale, garantir la même ligne de départ est problématique.

#3 | L’idée d’ouvrir l’école aux pauvres étaient une bonne idée. Mais le souci c’est que les riches n’attendent pas : il se cultivent aussi… encore plus vite. Voilà pourquoi il ne peut pas y avoir de rattrapage culturel. De la même manière qu’il n’y a pas de rattrapage monétaire possible si l’héritage pèse trop lourd.


[Tweet] Assa Traoré ose faire un partenariat avec Louboutin

Hier je t’ai parlé des gens qui attaquent Assa Traoré parce qu’elle vend des t-shirts pour financer sa lutte. Aujourd’hui on l’attaque parce qu’elle a fait un partenariat avec Louboutin.

Ne sois pas dupe : ce qui inquiète ces gens ce n’est pas le “mélange des genres”. Ils sont juste en opposition avec le fond du combat et ils se servent de cette excuse pour nous taper dessus.

De la même manière que l’extrême-droite appelle à la liberté d’expression car elle sait que c’est une valeur des libéraux (au sens premier du terme donc qui englobe la gauche, les centristes et une partie de la droite).

En effet, l’extrême-droite déteste la liberté d’expression : c’est le premier truc qu’elle supprime quand elle prend le pouvoir. Mais elle a compris que ça nous importait, à nous. Donc elle joue dessus.

Pareil ici… la droite comprend très bien que la gauche est complexée par l’argent. Donc elle appuie dessus dès qu’elle peut.

Nous ne devons pas avoir honte de financer nos luttes. Une lutte non-financée est une lutte qui meurt.

Je suis content que Rokhaya Diallo réponde… mais en même temps on tombe dans le piège : et même si l’argent n’était pas reversée à des associations ? Assa Traoré passe son temps dans ce combat à se faire insulter, traîner dans la boue et même poursuivre en justice et il faudrait quoi ? Qu’elle vive une vie d’ermite ? Au nom de quoi ?

Ça veut dire que quand on n’a pas de combat on a le droit d’avoir de l’argent mais que dès qu’on a un combat on doit marcher avec des sandales dans le désert en attendant de se faire crucifier ?

Ça n’a aucun sens.

Entre un millionaire qui se bat contre le racisme et un millionaire qui ne fait rien… comment on peut se dire que le mieux c’est le millionaire qui ne fait rien ?


[Vidéo longue] L’origine du commerce

Comment j’ai découvert cette vidéo ?

Je suis fan de cette chaîne YouTube. J’y puise énormément d’inspiration.

Ce que j’en retiens

#1 | Je t’ai fait un résumé de la vidéo quand on a parlé du troc. Donc tu retrouveras ce concept, développé. J’ai été choqué de comprendre que cette histoire du troc était aussi fondée scientifiquement que l’histoire du déluge.

#2 | Quand on a confiance en l’autre, l’argent devient inutile. L’argent c’est ce qu’on invente pour interagir avec des personnes dont on se méfie. Voilà pourquoi il n’y a pas d’argent au sein d’une famille.

#3 | Il y a trois grands systèmes : argent, prêt, communauté. Une famille vit en communauté : le canapé est à tout le monde, la table est à tout le monde. Des amis en colocation auront tendance à fonctionner en prêts/don : la bouteille d’eau gazeuse est à moi, mais je peux t’en donner un peu. On fait intervenir l’argent quand on interagi avec des personnes qu’on considère comme des inconnus.


[Vidéo semi-courte] Gagner de l’argent

Comment j’ai découvert la vidéo ?

Je n’ai pas pu trouver LA vidéo que je voulais car elle n’existe plus. Il avait une conférence sur le militantisme qui expliquait que c’est pas parce qu’on fait un business noble que ça nous exempte de générer de l’argent. Car l’argent est également une manière de rendre des comptes.

À la place je te mets une vidéo plus générique où il parle du rapport à l’argent quand on est entrepreneur.

Ce que j’en retiens

#1 | L’argent nous permet d’avoir un chiffre qui objective la gestion. On doit en faire plus que ce qu’on dépense.

#2 | Le rapport à l’argent relève de l’émotionnel, de nos croyances…

#3 | Pourquoi il est plus dur de baisser un prix que de le monter : une organisation se développe toujours en fonction de son taux de marge. Or, si on baisse les prix, il faut bien réduire les coûts en même temps. Alors que monter un prix permet d’avoir plus d’oxygène.


Voilà qui conclut cette double semaine sur l’argent. Si tu as apprécié ce contenu, tu apprécieras encore plus ma formation sur le sujet.

Comment devenir libre financièrement sans gagner au loto

Dedans je te montre comment développer une éducation financière pour assainir ton rapport à l’argent.

L’idée c’est de commencer par changer ton état d’esprit puis de comprendre par quelles étapes on doit passer pour accéder à la liberté financière.

Comme tu le comprends, je ne crois pas qu’on puisse par la simple force de la volonté devenir riche. En revanche, je crois qu’il est obligatoire de comprendre certains principes pour améliorer sa situation. C’est une condition nécessaire mais pas suffisante.

Je viens de réaliser que j’aurais pu me contenter de répondre simplement cette phrase quand on m’a demandé si je croyais qu’il suffisait d’une formation pour améliorer sa situation. Non, je ne le pense pas que ça suffise. Sinon ce serait croire que les gens sont pauvres parce qu’ils le méritent. En revanche je crois que c’est nécessaire (même si, évidemment, ce n’est pas forcément ma formation… y’a des gens qui ont la chance de recevoir cette éducation directement de leurs parents).

Je l’ai remise, exceptionnellement, en lancement jusqu’à ce soir 23h59.

Je veux en savoir plus

Sur ce… je tire ma révérence :D