Les découvertes de la semaine #27 - 1 vidéo, 1 article

Le parcours d'Emma Watson, le fonctionnement de l'arnaque la plus répandue par email

Bienvenue dans ce nouvel épisode des découvertes de la semaine.

Comme d’habitude, je vais te partager des contenus qui m’ont marqué et te les résumer en trois points.

[Vidéo semi-longue] Grandir quand on est Hermione Granger

Comment j’ai découvert cette vidéo

YouTube me connait trop bien. C’est le genre de chaîne dont j’aime beaucoup certaines vidéos. Mais seulement quelques unes. Donc je ne veux pas m’abonner. Mais en même temps, je ne veux pas non plus rater les vidéos… alors comment faire ? Et bien l’algorithme de YouTube se charge de tout : il devine tout seul. De temps en temps il me montre une nouvelle vidéo de cette chaîne.

Les 3 choses que je retiens

#1 | On peut garder les pieds sur Terre même face à un tel tsunami de célébrité.

On connaît plein d’histoires d’enfants-stars qui ont sombré. Au point que c’est devenu un cliché. Emma n’en fait pas partie. C’est même l’inverse. Le recul qu’elle a, même enfant, est impressionnant. Presque inspirant. Alors que pourtant sa vie était bouleversée et qu’elle devait vivre avec un vigile pour la protéger des fans.

Alors que pourtant, des paparazzi ont photographié sa culotte le jour de ses 18 ans (car ils n’avaient pas le droit avant). Tout en titrant “pourquoi Emma fait elle la tête le jour de ses 18 ans ?”

Alors que pourtant elle a été inondée de plus d’argent que ce qu’on dépense normalement dans une vie…

#2 | Elle ne voulait pas être actrice

Ce qu’elle voulait c’est jouer Hermione Granger (en même temps…c’est le meilleur personnage de tous les temps). Elle va en développer un syndrome de l’imposteur. Mais aussi une forte détermination à faire autre chose une fois que la saga Harry Potter s’est terminée.

#3 | Comment défendre les femmes quand on est l’incarnation du privilège

Et, cette chose a été : s’engager dans le combat féminisme. C’est là que tout bascule pour elle. Fini son unanimité, son image lisse. Comme toute personne qui porte un message elle va s’attirer une pluie de critiques après son discours à l’ONU.

La plus forte étant justement axée sur le caractère hors-norme de sa vie. Il y a même un article qui s’appelle :

“Ferme-la, Emma Watson : va pleurer ailleurs sur tes problèmes de sexisme parmi les élites. Pauvre petite Emma Watson”

Et ça commence par :

La petite chérie anglaise (je suis sûr qu’on va me dire que c’est sexiste de le dire), plus connue pour son rôle de Hermione Granger dans les films Harry Potter doit traverser l’épreuve d’être plus souvent dirigée, dans ses films, par un homme que par une femme.

Oh mon Dieu ! Quelle horreur ! Comment y parvient-elle ?

Et ça enchaîne en disant qu’Emma Watson est, à elle seule (oui, à elle seule) responsable du retour du féminisme dans la sphère publique.

Je précise : ce n’est pas dit comme un compliment. Car en vrai ce serait un beau compliment. Mais ici on sent toute l’horreur que ça inspire à l’auteur.

De même, lorsqu’elle a confié le stress qu’elle vivait à l’aube de ses 30 ans, elle a reçu une pluie de critiques. Comment peut-on être stressée quand on a tout eu ?

Sa réponse est limpide :

J’ai connu des circonstances exceptionnelles qui font que je n’ai pas été freinée parce que j’étais une femme et c’est pour ça que je dois étendre ce privilège aux autres femmes.

Pourquoi tu devrais la regarder à ton tour ?

Parce qu’on y voit vraiment les coulisses de la célébrité. Je trouve ça fascinant. Parce que sa vie est si différente…mais si banale à la fois.


[Article court] Tu as probablement mal compris les emails du prince nigérian

Voir l'article

Comment j’ai découvert cet article

Tous les jours, Medium me propose 5 articles, en fonction de ce que j’ai aimé les jours précédents.

Les 3 choses que je retiens

#1 | Cette arnaque exploite efficacement nos préjugés racistes

On imagine toujours qu’il s’agit vraiment d’un email envoyé du Nigéria. Sauf que… 61% des ces arnaques proviennent des Etats-Unis.

Pour exploiter nos faiblesses ils ont trouvé une stratégie brillante : les fautes d’orthographe. On a tous déjà eu cette discussion “mais comment ces emails peuvent fonctionner alors qu’ils sont truffés de fautes”. Et bien c’est justement parce qu’ils sont truffés de fautes qu’ils fonctionnent.

Premièrement, ça permet de toucher des gens qui s’imaginent que les gens en Afrique ne savent pas écrire. Deuxièmement ça permet d’écarter toutes les personnes qui ont un fort niveau de scepticisme. On veut, au contraire, n’attirer que les personnes les plus crédules.

Quand je dis “les plus crédules”, c’est à un moment donné. Une même personne peut être tout à fait vigilante un jour, puis se faire avoir une nuit d’insomnie à 4 heures du matin ?

Enfin, petite sophistication : il n’y a en fait pas de prince au Nigéria.

#2 | Quand quelqu’un se fait arnaquer une fois, il se fait souvent arnaquer une deuxième puis une troisième fois

C’est à la fois paradoxal et logique. Une fois qu’une personne a été convaincue de donner de l’argent, on ne la lâche plus : on lui en demande encore plus. Jusqu’à ce qu’elle arrête. Et, si elle commence à résister, le ton monte et on la menace d’avoir piraté son ordinateur.

#3 | C’est une vieille arnaque, qui existait avant les emails

On croit toujours que tout est nouveau, que y’a plus de saisons et que c’était mieux avant. Mais en fait c’était pareil. Sans les emails. Ce schéma d’arnaque où on demande une petite somme d’argent pour vous en rendre une plus grande existe au moins depuis les années 1800.

On appelait ça l’arnaque de la prisonnière espagnole.

"Un seigneur recevait un message du type « Une princesse espagnole très riche et très belle est détenue par les Turcs, envoyez telle somme d'argent pour la libérer et elle viendra vous épouser ».

Le tout se faisait par la poste. Mais les mêmes schémas sont enclenchés.

Pourquoi tu devrais le lire à ton tour ?

Parce que ça permet de comprendre comment fonctionne un des emails les plus envoyé du monde. Tu l’as forcément déjà reçu plusieurs fois, même si ton application d’emails, l’a trié pour toi avant même que tu le lises.


Voilà qui conclut les découvertes de cette semaine :D

On se dit à lundi (ou à demain si tu es premium).