Les découvertes de la semaine #18 - 1 vidéo, 1 musique, 1 lettre

On va (encore) parler de racisme

Nous voici repartis pour cette dix-huitième édition des découvertes de la semaine. Comme (quasiment) tous les vendredis je te raconte ce que j’ai découvert de marquant cette semaine et je te le résume.

Alors…petit secret de fabrication… pour me permettre d’anticiper, j’écris avec une semaine de décalage. Donc quand tu les reçois ce sont les découvertes de la semaine précédente. Je le dis car tu vas le sentir : cette semaine a été imprégnée de l’actualité militante.

C’est parti !

[Vidéo semi-courte] Leçon numéro “Fuck le…” 17

Ne t’arrête pas au titre. Le contenu n’a rien à voir.

Comment j’ai découvert cette vidéo

Mélissa (oui, celle qui gère le compte instagram de l’Atelier) me l’a envoyée directement.

Les 3 choses que j’en retiens

  • “Les violences policières c’est comme les séries : on préfère regarder les américains plutôt que nos propres productions”

    On aime trop faire comme si le racisme n’existait qu’aux États-Unis. Le nombre de gens qui se croient intelligents en disant “non mais les militants français importent des problèmes américains”. Oui bien sûr. On a que ça à faire.

    C’est d’ailleurs très culotté quand on est français de dire ça. La France est un pays particulier dans le monde. Les pays qui ont le plus colonisé sont la France, le Royaume-Uni, le Portugal et l’Espagne. Ces pays ont une place particulière dans le monde. C’est à peu près la même liste pour les pays qui ont initié la traite négrière. Les Etats-Unis récupérant l’héritage britannique à l’indépendance.

    Alors comment un français ose pointer les USA comme si c’était une situation radicalement différente ? On dirait une compétition où les demi-finalistes essaient de savoir qui est le meilleur.

  • Si tu fais bien ton travail pendant que ton collègue tabasse un noir ou un arabe, t’es complice. Regardez la vidéo de George Floyd. Regardez le collègue qui fait un périmètre de sécurité pour que personne n’approche. Bah il fait bien son travail. Tellement bien que l’autre peut mettre son genou pendant 9 minutes.

    Je n’ai jamais compris l’argument des policiers qui font bien leur travail. D’ailleurs on avait atteint le summum du ridicule avec un tweet d’un syndicat de policier (supprimé depuis) :

    “Comment peut-on dire que la police est raciste alors que récemment encore des collègues ont sauvé un jeune maghrébin qui se noyait dans le Rhône en essayant d’échapper au contrôle ?”

    Ne pas laisser un humain se noyer c’est même pas être un bon policier, c’est ne pas être un délinquant. La non assistance à personne en danger est un délit pénal.

  • On est au début du combat. Il faut continuer à mettre la pression. Car la hype va retomber. Les artistes qui se sont mis à parler uniquement maintenant, vont majoritairement retourner à leur silence. D’ailleurs le silence des artistes jusque là est complice. Les carrés noirs sont hypocrites. Et c’est le sujet de la prochaine découverte.

Pourquoi tu devrais la découvrir à ton tour

Parce que tout est expliqué de ma manière posée et didactique. Et surtout parce que la conclusion est parfaite : “je dis ça parce que je vous aime”. On l’oublie souvent. Si on prend le temps du dialogue c’est parce qu’on aime ce pays. Sinon on ferait juste sécession.

Voir la version Instagram


[Musique] Freestyle woke #17 - L’enfant

LAISSEZ MOI RESPIRER 🤡
Freestyle woke pour le #reglementdrill @le_reglement sur la prod de @shktrck
Merci à @fabien_baron pour la vidéo toujours au top !

#blacklivesmatter #intramurosgang #cestlenfant #reglementfreestyle
June 7, 2020

Comment j’ai découvert cette vidéo

À l’origine je suivais l’auteur à travers mon podcast préféré de tous les temps : Nouvelle école. Puis, il a arrêté. Depuis je n’écoute plus aucun podcast. Aucun podcast n’arrive à me transcender autant que celui-ci le faisait. Je t’en reparlerai.

Donc je disais : subitement il a arrêté. Il a pris la décision incroyablement courageuse de tout arrêter au pic. Comme Bref (d’ailleurs c’est pas un hasard, le mec de Bref est venu sur le podcast pour expliquer ce concept). Il est reparti à zéro pour se mettre à fond dans la musique.

J’ai choisi de ne pas attaquer les personnes qui mettaient des carrés noirs. À la place j’ai plutôt dit que j’aurais préféré plutôt un “je suis raciste”. Dans un email qui est devenu le plus partagé de l’histoire de l’Atelier.

L’Enfant en a décidé autrement…

Les 3 choses que j’en retiens

  • On sait bien que t’as pas de valeurs. T’as fait tes trois likes tout à l’heure. #blacklivesmatter. Toi et moi on sait que tu t’en bats les steaks, regarde c’est déjà l’été.

    Je sais que ça partait d’une bonne volonté. C’est pour ça que j’ai choisi de ne pas m’y attaquer. Mais une partie de moi ressent exactement la colère qui est exprimée ici.

  • Ça va jouer les indignés, le cul posé sur les quais. Mais qui vit intra-muros ? Qui livre Uber eats à tes bureaux ? Ouais ça c’est moins classe qu’un carré noir sur Insta

    Ça fait un moment que j’ai envie d’écrire pour expliquer que le racisme c’est aussi le fait qu’on se fait livrer par des Noirs et des Arabes, dans notre confort. D’ailleurs dans l’email où je fais la liste des choses racistes que j’ai faites, j’avais écrit “je me faisais livrer par Deliveroo et je prends encore des Uber”. Mais je me suis dit que beaucoup n’allaient pas comprendre si je n’étoffais pas. Du coup je suis super content de voir que quelqu’un qui n’est pas Noir fait le même constat.

  • Arrête ton cinéma c’est tellement malaisant. Sur les réseaux c’est facile de faire ouin ouin ouin. Ça joue les grandes âmes, c’est difficile de faire moins que ça. Souris, les jambes écartées. Tu seras où quand ça va déraper ? On sait que t’enverra tes gosses loin d’là

    Le malaise de ce fameux carré noir vient aussi du fait que c’est en effet difficile de faire moins que ça. C’est pour ça que j’avais proposé un “je suis raciste” qui a l’avantage de prendre un peu plus de risque. Surtout quand on sait ce que la position d’allié est toujours temporaire. Parce que si un jour nos intérêts sont menacés on revient toujours à son privilège, c’est normal.

    C’est pour ça que je suis de gauche mais que je ne donne pas la moitié de mon argent à des pauvres. C’est pour ça qu’en tant qu’homme je ne cède pas ma place à une femme quand on m’invite à parler à une conférence. Je l’ai déjà fait une fois. Mais une fois sur cent. Et en plus c’était mon amie.

    Un allié c’est pas comme un membre de la nation opprimée. Même avec la meilleure volonté du monde, il a ses propres intérêts à défendre.

Pourquoi tu devrais la découvrir à ton tour

Parce que c’est quand même plus sympa d’écouter en musique que de me lire le raconter.


[Audio et écrit ] Lettre adressée à mes amis blancs qui ne voient pas où est le problème...

Comment j’ai découvert cette lettre

Plein de gens me l’ont envoyée. Mais… que des Blancs. Aucun Noir ne me l’a partagée. Déjà ça a déclenché une alerte interne. Alors j’ai un peu rechigné avant de la lire. Même si les gens qui me l’ont partagé étaient vraiment des gens de confiance. Sinon je n’aurais même pas fait l’effort.

Les 3 choses que j’en retiens

  • J’ai été déçu. J’adore la puissance d’écriture de Despentes. J’ai l’impression de lire du Booba d’habitude. Mais là…non… tout mou. En même temps… c’est parce qu’elle écrit d’une position de défense plutôt que d’une position d’attaque. Ce n’est pas son combat. Elle profite de la position qu’elle a pour s’allier au combat. D’ailleurs je trouve qu’elle le fait sans confisquer la parole. Ce qui est très difficile.

  • En France on n’est pas raciste mais quand on a annoncé que le taux de mortalité en Seine Saint Denis était de 60 fois supérieur à la moyenne nationale, non seulement on n’en a eu un peu rien à foutre mais on s’est permis de dire entre nous « c’est parce qu’ils se confinent mal

    J’ai vu beaucoup de gens dire que ce texte leur avait mis une claque, une révélation. Je pense que c’est pour ça qu’il ne me touche pas personnellement. Ça m’a l’air tellement évident… tellement banal… tellement quotidien dans nos vies… Mais c’est vrai qu’on a atteint un degré d’insolence. Voire Paris l’indisciplinée oser émettre un jugement sur la courageuse Seine Saint-Denis…avait une saveur raciste particulière.

  • Ce que je retiens le plus ce sont les réactions. Ça m’a l’air banal. Mais ça ne l’est apparemment. J’ai vu tellement de réactions outrées. Comme si elle avait dit quelque chose de signifiant.

Je sais ce que tu vas dire…tu vas dire que bon quand même c’est Valeurs Actuelles… alors voyons un journal modéré. Genre… Le Point ?

Ah…

Bon bah manifestement ce n’est pas évident ce qu’elle dit. Alors c’est d’utilité publique qu’elle le dise.

Pourquoi tu devrais la découvrir à ton tour

Pour t’assurer que tout ça te paraît évident.

Voir ou écouter la lettre


[Bonus] : Ressources anti-racistes à destination des personnes blanches

C’est un Google Docs qui contient exactement ce que son nom indique. Il a été créé par une association féministe. Y’a vraiment de tout dedans : des livres, des articles, des films…

Voir le document


C’est donc tout pour cette semaine ! Si tu n’es pas premium, il faut t’abonner pour recevoir l’email de demain. Je t’ai mis un bouton juste après. Sinon, je te dis à lundi !

Je veux devenir premium