Les découvertes de la semaine #16 - 2 articles, 1 vidéo

Parentalité, Solitude et résilience

Nous voici de retour pour le seizième épisode des découvertes de la semaine.

Le principe n’a pas bougé : je prends quelques contenus qui m’ont marqué récemment et je te les résume.

[Article] Confession #2 : je ne veux pas avoir d'enfants

Comment j’ai découvert  cet article

C’est moi qui l’ai écrit :D

Les 3 choses à retenir

  • La parentalité est une religion pour beaucoup de gens. C’est-à-dire quelque chose qu’ils ne remettent jamais en question. Au point de ne même plus se rendre compte qu’ils sont blessants. Ça va tellement de soi qu’on se dit que ce n’est pas une attaque personnelle. On est tellement convaincu que c’est la bonne chose pour tout le monde qu’on réfléchit même plus à la violence.

  • Par exemple, dire à quelqu’un que c’est “parce qu’il n’a pas rencontré la bonne personne” sans lui demander son avis est d’une violence rare. Je remarque d’ailleurs que quand c’est une meuf on lui dit que c’est elle le problème. Et quand c’est un mec, genre moi, on me dit que c’est…elle le problème.

  • J’ai reçu un email d’une lectrice qui me disait que même en ayant un enfant et en étant heureuse…les gens continuent à lui mettre la pression avec l’horrible “le deuxième c’est pour quand ?”. Pareil…on a tellement répété cette phrase bateau qu’on ne se rend plus compte de l’intrusion que c’est. Vous ne savez pas ce qui se passe dans la vie de la personne.

Pourquoi tu devrais le découvrir à ton tour ?

Si tu aimes me lire… bah au risque de me répéter : c’est moi qui l’ai écrit. Plus sérieusement : c’est un article pour t’aider à te poser la question. On s’en fiche de la réponse. Chacun aura la sienne. C’est se poser la question qui est important.

Lire l'article


[Vidéo semi-courte] Le pouvoir de la solitude

Comment j’ai découvert cette vidéo ?

Je suis abonné à la chaîne Youtube de Cyrus North qui vulgarise la philosophie avec brio.

Les 3 choses à retenir

  • Nous n’avons pas de mot en français pour différencier, comme en anglais loneliness et solitude. La première étant subie, la deuxième étant choisie. La première étant une souffrance. La deuxième au contraire un épanouissement. C’est d’ailleurs une drogue chez moi. Si je suis pas assez seul, je commence à ressentir une pression.

  • La solitude est un endroit formidable. J’y suis au moment où je te parle. Ce n’est pas l’esseulement, ce n’est pas l’isolement. “La solitude implique que, bien que seul, je sois avec quelqu’un (c’est-à-dire moi-même)”?

  • Je n’ai pas encore lu sur le sujet donc je vais faire une hypothèse sans la fonder sur autre chose que mon intuition. Mais j’ai l’impression que, du coup, c’est lié à l’amour de soi. Si on ne s’aime pas, comment on peut aimer être avec soi-même. ?

Pourquoi tu devrais la découvrir à ton tour ?

Parce qu’apprendre la solitude est fondamental : ça permet de ne pas se laisser emporter par n’importe quoi. Et surtout, ne pas chercher des relations toxiques par peur d’être seul ou seule.

Je sais que tu me lis. C’est à toi que je pense quand j’écris cette phrase. Tu vas y arriver. Tu vas surmonter cette épreuve d’aimer la solitude.

(Je parle vraiment à quelqu’un en particulier c’est pas une technique cheap de storytelling ^^)


[Article] 5 WAYS TO BUILD RESILIENCE AND CONQUER ADVERSITY

Comment j’ai découvert  cet article

Je suis abonné premium de Mark Manson. Je paie 5$/mois alors que je ne lis même pas son contenu premium. Parce que j’adore ce qu’il fait et que je veux le soutenir.

Hey ! Tiens, tiens… et toi ? Tu veux pas faire pareil avec moi ? Tiens un bouton pour devenir premium et recevoir des emails le weekend, me soutenir et obtenir des réductions sur toutes les formations que je sors.

Les 3 choses à retenir

  • Le bonheur ne consiste pas à aller bien tout le temps. La résilience non plus. On ne développe pas sa résilience en allant bien. On la développe en apprenant comment aller mal.

  • Plus on a quelque chose d’autre que soi-même à défendre et plus on peut devenir solide psychologiquement. La peur diminue, la volonté augmente.

  • La méthode Coué est un désastre. Un virus. Car elle étouffe le développement de la résilience. Le problème c’est qu’elle est séduisante. On la revoit apparaître sous différents noms : loi de l’attraction, pensée positive (à ne pas confondre avec la psychologie positive). Souvent dans le but d’abuser de la fragilité de ses adeptes en leur vendant une méthode miracle. Je vous en reparlerai un jour. Surtout que beaucoup de gens pensent que je fais partie des adeptes de la pensée positive.

Pourquoi tu devrais le découvrir à ton tour ?

Parce que si tu aimes ce que j’écris, tu aimeras très probablement tout ce qu’écrit Mark Manson. C’est une des personnes qui m’influencent le plus. Cerise sur le gâteau : y’a une version audio.

Lire l'article ou écouter l'audio