Les découvertes de la semaine #12 : 1 podcast, 1 vidéo

Une réflexion sur la prostitution, une analyse sur l'effet panique/déni face au coronavirus

Voici donc le douzième épisode des découvertes de la semaine. J’ai eu l’impression que le format du onzième était meilleur que d’habitude. J’ai donc décidé de le conserver : on va donc limiter le nombre de découvertes à 3 maximum.

Si j’ai d’autres choses à partager, je vous les mets désormais dans une rubrique bonus à la fin de l’email. Avec juste une phrase de description, sans rentrer dans le détail.

Ceci étant dit…c’est parti !


[Podcast] La politique des putes

Comment j’ai découvert cette vidéo

Ma muse personnelle me l’a envoyée, en me proposant de l’écouter ensemble.

Les 3 choses que j’ai retenues

  • Il est impossible de faire preuve de simplisme en la matière. Le sujet est extrêmement complexe et on peut faire beaucoup de mal en croyant faire du bien. Par exemple, les lois qui pénalisent le client ont eu un effet dévastateur car elles ont rendu les situations encore plus précaires. Notamment en faisant fuir les clients les moins dangereux.

  • On laisse rarement la parole aux prostituées. On parle beaucoup à leur place.

  • Plutôt que de se demander si elles ont choisi, il vaut mieux se demander si elles ont décidé. Ce n’est pas pareil. Quelqu’un qui travaille à la caisse d’un McDo, parce qu’il est en détresse économique n’a pas choisi. En revanche il a décidé.

Pourquoi tu devrais la découvrir à ton tour

Parce que ça permet de remettre en question nos a priori sur le sujet. Je n’ai écouté que 4 épisodes sur les 10… le niveau est inégal. Certains sont vraiment meilleurs que les autres. Mais l’effort d’en faire une oeuvre d’art (à travers le montage, les titres, les choix sur les langues) est appréciable.

Clique ici pour accéder au podcast

Ici pour la version Apple Podcast : https://podcasts.apple.com/fr/podcast/intime-politique/id1488643718

Ici pour la version Spotify : Accéder à l'épisode 1 sur Spotify


[Vidéo semi-longue] Marketing mania : le biais de normalité

Comment j’ai découvert cette vidéo

Je suis abonné à Marketing Mania. Ses vidéos sont toujours très bien documentées et avec une réflexion sur la psychologie humaine.

Les 3 choses que j’ai retenues

  • Nous avons peur d’être la première personne à paniquer. 90% des gens ignorent un incendie s’ils sont entourés de gens qui l’ignorent. On est donc prêt à prendre le risque de mourir brûlé plutôt que d’être ridicule en paniquant.

  • On oublie que c’est pas parce que des gens crient au loup que les loups n’existent plus. Même si BFM TV dramatise tout, ça ne veut pas dire que tout ce que BFM TV dit est exagéré. Parfois, de vrais dangers apparaissent. On avait vu ce phénomène dans cet email de l’atelier.

  • On a tendance à voir le monde en noir et blanc. On a du mal à être entre les deux. Soit on panique, soit on est dans le déni total. Voilà pourquoi j’avais intitulé mon article : Coronavirus, ni panique, ni déni. Pareil…on a du mal à accepter qu’une dictature comme la Chine puisse avoir pris de bonnes décisions. Ce n’est pas parce que la Chine est une dictature que sa solution du confinement n’est pas la bonne.

Ce graphique illustre bien le phénomène : le risque perçu ne grandit pas progressivement. Il n’est pas proportionnel au risque réel. On commence par sous-estimer. Puis…brutalement on panique.

Pourquoi tu devrais la découvrir à ton tour

Parce que l’analyse sur les probabilités est intéressante. Parce que l’analyse des phénomènes psychologiques est fascinante.


Bonus : [Vidéo Semi-Longue] Les grammarnazis sont des connards

Une vidéo qui revient sur la propension à juger les autres sur leur orthographe, jusqu’à en devenir extrême.


Avant de me quitter…

N’oublie pas, il y a une offre spéciale pour bénéficier de l’abonnement premium à 4,99€ au lieu de 6,99€.

Je te la propose pour accompagner la sortie de ma trilogie : le bâtard.

En t’abonnant tu auras accès immédiatement au dernier épisode de la trilogie. Alors que sinon tu devras attendre sa sortie officielle.

Je veux profiter de l'offre