Le Syndrome de la Page Noire #1

Mon projet secret n'est plus secret

Depuis Septembre, je te dis que je travaille sur un projet secret.

Le moment est venu de te révéler de quoi il s’agissait.

Un podcast de discussions avec des artistes du quotidien

J’ai mis énormément de temps avant d’accepter de me dire que j’étais un artiste. Grâce à une personne.

Parce que j’attribuais à ce mot un truc un peu élitiste, pompeux…

Mais aussi longtemps que je peux remonter dans ma mémoire j’ai toujours fait de l’art : des chansons, des histoires, des essais et même des clips et une BD.

Le problème c’est que quand on dit “je suis un artiste” on entend tout de suite le truc de l’artiste à succès. Mais c’est bête. Quand quelqu’un dit “je suis cuisinier” il n’a pas de souci à le dire même s’il est inconnu.

Alors pourquoi on fait de l’art quelque chose de divin ?

J’ai mis du temps à comprendre la phrase de Picasso :

Dans chaque enfant il y a un artiste. Le problème est de savoir comment rester un artiste en grandissant.

En fait, tout le monde peut devenir artiste. Tout le monde ne peut pas devenir un bon artiste. Mais l’art c’est pas uniquement le bon art.

Je suis donc parti à la recherche d’autres personnes comme moi

Maintenant que j’ai réussi à accepter que j’étais un artiste, j’ai eu envie d’aller discuter avec d’autres personnes qui font de l’art au quotidien. Pour voir comment elles ont cheminé de leur côté.

C’est dommage : on ne nous apprend pas à devenir artiste. Alors que certains concepts sont assez faciles à intégrer, pour peu que quelqu’un nous les enseigne…ou qu’on les découvre dans la sueur.

Mais pourquoi ça t’intéresserait ?

Si tu te sens artiste tu ne poserais pas la question. Alors je pars du principe que tu ne te sens pas artiste.

Même dans ce cas, je suis convaincu que tu vas en retirer de la valeur. Parce que parler d’art, c’est parler de créativité. L’art est une forme de créativité.

Or, tout le monde a besoin de créativité, à plus ou moins grande dose.

Mais, au-delà de ça, tu verras que j’ai mené des discussions où j’ai tenté de me connecter avec les invités. Certains m’ont dit “j’ai l’impression de sortir de chez le psy”. C’est exactement l’effet que je recherchais.

On passe un bon moment. Alors tu devrais aussi en passer un bon. On va parler des peurs que tout le monde a, des combats que tout le monde mène, des joies que tout le monde recherche.

Mes inspirations

On ne crée jamais à partir de rien. La créativité c’est l’art de mélanger des choses qui existent déjà mais que personne n’avait combiné comme ça.

Moi j’ai mélangé le podcast Nouvelle École d’Antonin Archer et Un Bon Moment de Kyan Khojandi.

C’est le type de podcast que j’aime écouter moi-même : pas de montage, pas de raccourcis : on essaie d’aller au fond des choses.

C’est uniquement comme ça qu’on peut créer une vraie connexion. On ne peut pas se faire confiance en 30 minutes de discussion. On a besoin de temps.

Si tu connais un des deux podcasts dont je parle, tu vois de quoi je parle. Pas de piège pour la personne invitée, pas de débat : on rentre en résonance avec elle.

Ma première invitée

Je dis “invitée” parce que c’est comme ça qu’on dit dans le monde du Podcast, je crois. Mais en fait c’est plutôt moi qui me suis invité chez les gens. Ça me tenait à coeur d’aller dans un cadre où c’est moi qui me sentirais un peu gêné, plutôt que l’inverse.

Lucile était donc chez elle, dans l’environnement qu’elle connaît, dans sa zone de confort.

À force de toujours dire qu’il faut élargir sa zone de confort on oublie que le confort…c’est confortable quand même.

De quoi avons-nous parlé ?

De plein de choses. Lucile m’a raconté comment elle avait été une chanteuse qui chantait pas. Ça m’a beaucoup parlé car j’ai longtemps était un écrivain qui n’écrivait pas.

On a aussi parlé justement de la difficulté à dire “je suis artiste”. Et encore pire “je suis chanteuse”.

On a fini en parlant de burn-out et du rapport avec l’art. Mais je ne t’en dis pas plus… tu verras (entendras) bien.

J’ai très peur de te montrer ça…

Parce que c’est le premier, parce que je ne savais pas comment on faisait y’a encore 24 heures pour monter et héberger un podcast.

Parce que je ne sais plus si le résultat est audible ou pas : je l’ai trop écouté, je n’arrive plus à avoir de recul.

Où le trouver ?

Pour l’instant j’attends encore qu’Apple le valide. Mais j'ai d’ores et déjà réussi à le mettre sur Spotify :

Si tu n’as pas Spotify tu peux aussi le retrouver sur cet page :

Aller écouter le podcast sur la page