Je t’ai menti...

...tout le monde ne peut pas apprendre

J’étais content de ma série d’emails de la semaine. Mais… un truc me tiraillait…

Tu sais combien je déteste la posture de “tout le monde peut y arriver”, “quand on veut on peut”, “si tu peux le rêver, tu peux le faire” et autre méthode Coué…

Je vais donc apporter une nuance importante à ma série de la semaine.

J’ai pas arrêté de sous-entendre que tout le monde pouvait apprendre. Ce n’est pas vrai. Ou plutôt, c’est à nuancer.

Premièrement, plus ton QI est élevé, plus tu apprends vite naturellement. Cette vitesse d’apprentissage est plus ou moins innée. C’est injuste.

Mais, deuxièmement, comme toute faculté, il y également une part qui vient de l’entraînement. C’est de cette partie dont je t’ai parlé. Sauf que, même cette partie est injuste parce que…

Tout le monde ne peut pas utiliser Google

Avant, je ne comprenais pas pourquoi autant de gens semblaient incapables d’utiliser Google. Puis je suis tombé sur un livre génial qui s’appelle Seven Myths about education qui a élucidé le mystère.

En fait, tout le monde ne peut pas utiliser Google. J’ai bien dit ne peut pas.

Pourquoi ? À cause d’un phénomène de surcharge cognitive.

5% de mots inconnus suffisent à t’empêcher de comprendre un texte

C’est ce phénomène qui fait qu’un enfant ne peut pas calculer mentalement 46x5 (il est obligé de faire 46+46+46+46+46 et sa mémoire de court terme n’est pas assez grande pour stocker les résultats).

Alors qu’un adulte qui a stocké dans sa mémoire de long terme qu’il pouvait faire (40+6) x 5 va y arriver. De même s’il a retenu qu’il peut faire 46x10 …puis divisé par deux.

Mais ce même adulte sera incapable de faire 567x906 de tête. Car il y a trop de résultats à stocker en mémoire de court terme.

C’est la surcharge cognitive. Elle paralyse totalement le cerveau et empêche de comprendre. Elle explique pourquoi on est perdu quand on arrive dans le métro d’une ville qu’on ne connaît pas. Même si on est habitué au métro en général.

Voilà pourquoi il suffit de 5% de mots inconnus dans une langue pour commencer à faire des contresens. Que ce soit ta langue maternelle ou une langue étrangère.

Pour utiliser Google il faut savoir quoi chercher

Pour apprendre, on doit donc surmonter cette surcharge cognitive. Sans compter que, quand on part de zéro, il faut savoir par où commencer.

Par exemple, j’ai mis des années avant de découvrir le mot « copywriting » en écriture. Mais à partir du moment où je l’ai découvert j’ai pu lire les bons livres. Mon évolution sur l’écriture de vente a alors été exponentielle.

Injustice : les gens qui savent utiliser Google sont aussi ceux qui ont une grande culture générale

Voilà la plus grande injustice (après celle du QI) : plus tu apprends, plus tu apprends vite. Il y a donc une inégalité exponentielle. Au début c’est fastidieux, long, labourieux. C’est ce qui peut décourager.

Observe les gens qui disent « il suffit d’aller sur Google, plus besoin d’aller à l’école ». Ils ont tous le même point commun : ils ont une grande culture généraliste. Toujours.

C’est incontournable : pour utiliser Google efficacement il faut une grande culture généraliste pour ne pas être percuté par la surcharge cognitive.

Je peux t’aider à augmenter ta culture généraliste…

Voici 6 formations sur 6 compétences généralistes. À moitié prix de la moitié du prix. Jusqu’à ce soir 23h59. C’est à dire dans moins de six heures. Après ça, le prix quadruple.

On m’a posé la question alors je le redis ici pour tout le monde : les formations sont disponibles à vie une fois achetée. Donc si tu sais que tu ne peux pas les faire maintenant pas de panique : tu peux les prendre immédiatement pour profiter de la promo. Puis… tu les feras quand tu voudras.

Je veux voir ces formations


Si tu es premium : retrouve ton code ici