Investir n'est pas sorcier

Au début j’avais titré cet email “Investir n’est pas du chinois”. Puis je me suis dit que cette expression était vraiment injuste. Quiconque a déjà essayé d’enseigner le français se rend compte que c’est une des langues les plus inutilement compliquées du monde, donc on n’a vraiment pas de leçon à donner aux autres.

Avant de continuer, n’oublie pas que je repropose ma formation Comment devenir libre financièrement sans gagner au loto ? Jusqu’à ce soir 23h59. Voici de quoi y accéder :

https://nicolasgalita.podia.com/comment-devenir-libre-financierement-sans-gagner-au-loto?coupon=HXJVK9G

D’ailleurs, à 18h je vais tester un truc que j’ai toujours eu peur de tester. Tu me diras ce que tu en penses.

Ceci étant dit, revenons à notre sujet.

On complexifie les finances personnelles, pour rien

Tu le sais, mon métier, mon obsession c’est de repérer les domaines où l’on a des idées reçues faciles à démonter.

Et bien… les finances personnelles c’est un paradis pour ça. On a tellement d’idées fausses.

Notamment l’idée que ce serait incroyablement complexe. On imagine des tableaux Excel de partout et des concepts compliqués. Alors qu’en réalité, comme dans tout, les principes de base sont simple.

C’est des principes du type : 50% de tes dépenses doivent passer dans des charges fixes, 30% dans des loisirs et 20% dans de l’épargne.

Tout le monde peut comprendre ça.

Après, ça ne veut pas dire que c’est facile à appliquer. Ça c’est autre chose. Mais les principes de base sont simples.

Existe-t-il des concepts complexes ? Oui. Mais tu n’as pas besoin de commencer par ces concepts. Tu crois qu’il faut commencer par ça parce que les banques utilisent une technique qui fait mal au passionné de pédagogie que je suis : elles t’intimident par la complexité.

C’est très facile et très lâche à faire. Regarde, je te montre.

Si je voulais te faire croire que le recrutement c’est super compliqué il me suffirait de te dire :

Non mais si tu maîtrises pas le scraping sur Les Jeudis t’iras nulle part en Talent Acquisition. Le sourcing c’est la clé. Le sourcing actif, j’entends. Le sourcing passif au final, c’est du post and pray amélioré. J’ai toujours préféré l’approche outbound à l’approche inbound.

Si je voulais te faire croire que marcher c’est compliqué il me suffirait de te dire :

Il faut un déplacement consistant en une translation de l’ensemble du corps, consécutive à des mouvements de rotations articulaires. Elle utilise une répétition de séquences des segments corporels pour déplacer le corps vers l’avant tout en maintenant l’équilibre. Des auteurs ont proposé différents modèles pour affiner le découpage du cycle de la marche. La figure 2 présente par exemple ceux de Sutherland et al. (1994), Viel (2000) et Whittle (2002).

Tu n’as pas besoin de comprendre ça pour marcher. C’est un niveau de profondeur qui ne sert qu’aux experts. C’est pareil quand on parle de finances personnelles.

Tu n’as pas besoin de comprendre le trading ou le short selling pour commencer.

Les mythes transmis par nos parents et notre entourage

En revanche, il te faut apprendre la grammaire. C’est-à-dire les briques de compréhension qui vont te permettre ensuite de critiquer les choses, même quand tu ne comprends pas tout.

Sinon tu vas te contenter de répéter des principes qui continuent de circuler bien après leur expiration. Sans savoir qu’ils ont expiré.

Par exemple, quand on te dit que louer c’est jeter de l’argent par les fenêtres. C’est n’importe quoi. Mais genre vraiment : ça n’a aucun sens. La décision d’acheter ou louer ta résidence principale est un vrai choix. Tu ne devrais pas le faire automatiquement parce que tu penses qu’acheter c’est toujours mieux. Ce n’est pas le cas. C’est souvent le cas, oui. Mais pas toujours.

Alors on te dit “faut acheter”. Parce qu’on ne t’explique pas les règles qui permettent de prendre la décision. Et parce que c’était beaucoup plus facile d’acheter avant.

Idem, sur des proverbes comme “il n’y a pas de petites économies”.

Bah si ! Non seulement il y a des petites économies mais certaines détruisent plus de valeur économique qu’elles ne permettent d’en économiser.

Pense à l’entreprise qui a décidé d’utiliser le matériau anti-feu le moins cher pour protéger le World Trade Center. Pense à la décision de ne pas racheter de masques pour le stock national de prévention des pandémies.

Sans compter que nous avons un biais cognitif qui s’appelle la comptabilité relative.

La comptabilité relative c’est ce qui fait qu’on va accepter de faire 1 kilomètre de marche pour trouver un stylo à 7€ au lieu de 15€ (le même). Mais qu’on va refuser de faire la même chose pour trouver un ordinateur à 2000€ plutôt que 2008€.

Alors que c’est exactement la même proposition économique : faire un kilomètre de marche pour économiser 8€.

Ton esprit compte en relatif, il se dit que 8€ sur 15€ c’est énorme mais que sur 2008€ ça va?

8€ c’est 8€. Ça ne change strictement rien que tu les économises sur une grosse ou une petite somme. Quand tu vas dans un magasin tu ne paies pas en relatif. Le lendemain si tu paies un truc 8€, les 8€ vont pas murmurer nous on est les 8€ du stylo.

8€ c’est 8€.

À cause de ce biais on se retrouve à tenter d’économiser des centimes sur des légumes alors qu’on dilapide des centaines/des milliers d’euros sur d’autres choses.

Et bah ce sont de trop petites économies. Il vaut mieux ne jamais faire d’économies sauf sur les 20% des trucs les plus chers qu’on achète.

Il existe une solution simple pour investir

Ta banque ne te le dira pas. Parce que sinon tu n’as plus besoin d’elle pour investir. Il existe une solution qui rapporte plus d’argent que les conseillers. Systématiquement. Sur le long terme, du moins. Ça s’appelle : investir sur tout le marché et ne pas chercher à faire mieux que la moyenne. Se contenter de prendre chaque année la moyenne.

Tous les livres sur le sujet sont unanimes, Warren Buffet le dit aussi : les particuliers ne devraient pas faire autre chose.

En jargon on appelle ça “un ETF”, mais c’est un mot compliqué pour un truc simple : un instrument qui permet d’investir dans “toutes” les actions à la fois.

Bon… ok… sans explications préalables ça peut être un peu compliqué. Il faudrait que je t’explique ce qu’est vraiment une action. Mais tu vois déjà que c’est moins compliqué que toutes les courbes que tu vas voir sur BFM Business ?

Voilà pourquoi je peux t’expliquer tout ça en moins de deux heures.

Le temps presse…

Déjà parce que c’est le dernier jour pour profiter de la réouverture de ma formation Comment devenir libre financièrement sans gagner au loto ?

Mais aussi parce que, plus tu attends, plus tu retardes le moment où tu atteins les étapes cruciales. Certaines personnes vont mettre 30 ans, juste pour arriver au moment où elles peuvent épargner. D’autres vont mettre 2 ans. Ça dépend beaucoup de ta situation de départ.

Mais ce qui ne dépend pas c’est le chemin. Le chemin est à peu près connu. Et c’est ça que je peux te montrer.

Tu as jusqu’à ce soir 23h59 pour aller voir le plan de la formation et prendre ta décision :

Je veux voir le plan de la formation