Es-tu en prison dans ton job ?

Choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie.

On pense souvent l’opposition entre plaisir et travail. On se réjouit très fort des weekends et on redoute le lundi.

Ce n’est pas normal.

Je ne vais pas te tenir un propos néolibéral, rassure-toi. Je ne viens pas te parler de valeur travail. Ce que je veux dire c’est que ce système nous a fait accepter que l’aliénation au travail était normale.

Ce n’est pas une fatalité. Surtout si tu as un diplôme qui te protège du chantage au chômage. Pourtant, alors même que nous étions en période de plein emploi des cadres avant la crise sanitaire, j’avais plein d’amis qui se comportaient comme s’ils étaient emprisonnés dans leur job.

Parce que ce chantage au chômage fonctionne sur tout. On a tellement peur de finir au chômage qu’on accepte n’importe quoi.

J’ai eu la “chance” d’être à 700€/mois pendant deux ans

Après mon diplôme, j’ai passé deux ans à 700€/mois. Parce que j’essayais de créer une entreprise. D’ailleurs, pour être précis, c’était plutôt 1400€ tous les deux mois. Heureusement, j’avais le soutien de mes proches qui me le permettait.

J’ai totalement conscience d’être un privilégié. Mais ce que je ne comprends pas c’est pourquoi autant de gens tout aussi privilégiés n’en profitent pas.

Cette période m’a permis de réfléchir intensément à ce que je voulais. Tous les jours.

Elle m’a également permis de comprendre que l’assurance chômage était un droit et non un truc que l’on mendie. En effet, je versais plus d’argent chaque mois à la sécurité sociale que je ne m’en versais à moi (je déclarais un salaire que je ne me versais pas tout le temps).

Comme j’étais à la fois l’employeur et l’employé, j’ai vu combien on cotise chaque mois. Quasiment un euro pour chaque euro de net.

Depuis, je n’ai plus jamais eu honte de dire que le chômage c’est pas un assistanat : c’est l’argent qui me revient de droit.

Paradoxalement, je pensais très peu à l’argent puisque je ne pouvais pas tomber beaucoup plus bas. Je n’avais pas non plus la peur du chômage. Donc j’ai pu me demander ce que je voulais dans ma vie professionnelle.

À ton avis, pourquoi les gens quittent leur job ?

Prends le temps d’y réfléchir. Pourquoi les gens partent d’un job ?

Essaie de vraiment te poser la question avant de lire la réponse.

Si tu devais lister les principales raisons qui poussent à s’en aller…

…ce serait quoi ?

C’est bon ?

Voici les résultats d’un sondage présenté dans le livre Fullstack recruiter :

1. Sous emploi des compétences (31%)

2. Mauvais management (22%)

3. Culture ou environnement de travail toxique (12%)

4. Pas de possibilité d’avoir une promotion (8%)

5. Trop ou pas assez de charge de travail (6%)

6. Un plus grand salaire, ou un salaire plus stable (6%)

7. Manque de reconnaissance (4%)

L’argent arrive beaucoup plus bas que ce que je pensais. Plus de la moitié des gens partent à cause d’un sous-emploi de leur compétence ou d’un différend avec le management.

En d’autres termes : on s’ennuie au travail. Si tu as déjà entendu parler de bullshit jobs, c’est exactement ce phénomène que je pointe.

L’argent est nécessaire mais n’assure pas le bonheur au travail

Avant, je pensais que les gens qui disaient ça étaient des enfants gâtés. Puis j’ai découvert un job où je m’ennuyais à mourir. Toute la journée. Au point de m’endormir sur mon bureau et de me réveiller au milieu d’un conversation parce qu’un collègue me parlait dans mon dos.

Hier je t’ai parlé de l’argent que rapporte un nouveau job. Mais un nouveau job permet aussi de sortir de la prison de l’ancien.

Sans compter que la menace du manque d’argent a tendance à nous détourner de ce qui compte vraiment pour s’épanouir au travail.

7 critères qui font que votre travail détruira votre estime de vous

Comment savoir si tu es en prison ?

Deux sociologues se sont intéressés à ce qui donnait du sens au travail. Ce qui avait un effet concret sur la santé mentale. 

"Si votre travail ou votre boss :

(1) vous déconnecte de vos valeurs (par exemple, préférer le profit à la qualité du travail)  

(2) vous considère comme acquis

(3) exige de vous des tâches sans but ou redondantes

(4) traite les gens injustement

(5) l'emporte sur votre meilleur jugement (aka "le patron a toujours raison")

(6) isole ou marginalise les gens

(7) met des gens en danger (physiquement ou émotionnellement)

Alors votre travail génèrera en vous un malheur significatif."

Combien de cases coches-tu sur les 7 ?

Tu peux essayer de te libérer

Rien ne te dit qu’en changeant de job tu auras la libération. Mais si tu restes dans un job qui sape ton estime de toi, tu a la garantie de courir à la catastrophe.

Heureusement, tu n’es pas un arbre. Donc tu peux bouger.

Même si tu t’épanouis au travail il faut savoir comment bouger

D’ailleurs, même si jamais tu es bien actuellement, tu ne peux pas te permettre de ne pas savoir comment changer efficacement de job. Il faut apprendre à chercher AVANT d’être dans le besoin.

J’ai des amis qui, régulièrement, font des processus de recrutement, juste pour avoir une idée de ce qu’ils valent sur le marché.

Sans aller jusque là, le simple fait d’apprendre les fondamentaux de la recherche d’emploi va te libérer d’un énorme poids.

Depuis que je sais que je peux retrouver un job rapidement, je dors bien plus tranquillement. Comment j’ai appris ? J’avais déjà un talent naturel pour ça. Mais surtout… j’ai lancé un blog en 2016 qui s’appelait Dessine-Toi un Emploi. Aujourd’hui je n’écris plus dessus, mais à une époque c’était mon plan pour créer un revenu complémentaire.

Plus d’un million de personnes ont lu les articles de ce blog. Si j’avais été discipliné, j’aurais largement pu en vivre. C’était le plan. Mais je me suis découragé. Parce que je n’utilisais pas la bonne méthode. On en a déjà parlé ici et on en reparlera.

En tout cas… j’écrivais deux fois par semaine. Forcément, à force d’aider les gens à chercher un emploi, j’ai fini par comprendre à peu près comment on fait.

Savoir draguer te permet de conserver une exigence dans ton couple

C’est comme dans la vie amoureuse. Si tu ne sais pas comment draguer, tu te sentiras au piège. C’était mon cas. J’avais toujours au fond de moi la hantise de ne pas savoir comment retrouver un couple si je quittais ma partenaire.

Je me rappelle avoir pensé une phrase comme : j’ai bientôt 25 ans, c’est trop tard pour retrouver quelqu’un.

Six ans après, je suis mi-amusé mi scandalisé d’avoir pu penser ça.

J’étais en prison dans mon couple. Au lieu de décider objectivement si je devais continuer ou pas, je continuais à accepter ce que je n’aurais jamais dû.

Parce que je m’étais convaincu que ce serait impossible ensuite de retrouver quelqu’un.

J’observe ce même schéma chez des personnes en entreprise qui sont convaincues qu’elles sont prises au piège. Parce que chercher un job fait peur.

La mauvaise nouvelle : Pôle Emploi ne sait pas comment on cherche un job

Malheureusement, pour plein de raisons qui sont indépendantes des personnes méritantes qui y travaillent, tu ne trouveras pas d’aide chez Pôle Emploi.

Ce n’est pas de leur faute. Ce n’est pas le service public qui serait défaillant. La preuve, ce n’est pas mieux dans les services carrière des grandes écoles privées de commerce. Je le sais, j’y étais.

Personne ne sait ce qu’il raconte sur le sujet.

Je m’en suis rendu compte très tôt en recevant des conseils totalement contradictoires sur le CV.

Avec le recul, je sais désormais que j’aurais même pu m’en rendre compte au simple fait que le CV était central. Alors que commencer une recherche d’emploi par refaire son CV est une erreur de débutant.

La bonne nouvelle c’est que chercher un job s’apprend en moins de deux heures

J’ai quand même une bonne nouvelle : je peux te montrer rapidement comment faire.

J’ai créé une formation qui s’appelle :

Comment trouver un job quand on a un bac+5 ? Sans refaire son CV

Au moment où je t’écris, 197 personnes ont suivi cette formation. Il y a trois semaines j’ai reçu ce message par texto :

Hello Nicolas

L'heure du feeeback est venue

Alors en tout j'ai eu 2 entretiens et 2 propositions d'embauche

Jeudi j'ai accepté la boule au ventre celle qui etait moins payée, avec 1 titre mon prestigieux, me demandant si tout ceci était bien raisonnable

Et puis j'ai entr'apercu ton article : tu veux le bonheur ou le prestige. Ou 1 truc du genre. Et là je me suis dit qu'en choisissant le sujet qui m'intéressaient le plus, peu de chances que je fasse erreur. En vrai les 2 entretiens étaient suite à 2 annonces. J'ai envoyé 2 messages à des gens ciblés qui ont lu et ignoré mes messages avec succès, ça m'a vexée.

Mais au moins j'ai la technique et j'espère pour moi que je saurai la réactiver en cas de besoin.

Dans cette formation, je te montre ce que cette personne appelle “la technique” pour cibler ta recherche et éviter de gaspiller ton énergie.

L’idée étant de ne plus mettre tes oeufs dans un seul panier (postuler à des annonces).

Mais ça ne veut pas dire pour autant d’arrêter de postuler à des annonces (dans le témoignage que je viens de te copier, c’est finalement une annonce qui a fonctionné). On ne quitte pas un panier pour un autre : on diversifie ses options.

Il s’agit d’utiliser une méthode rigoureuse (la méthode LAMP) pour garder la main sur ta recherche et ne pas tout remettre au hasard.

Cette formation, tu peux la retrouver ici :

https://nicolasgalita.podia.com/?coupon=3REVENUS

Elle est à -64% jusqu’à après-demain (vendredi) soir.