Dis "oui" et réfléchis après

La célèbre phrase de Richard Branson m'a marqué à vie. Je le faisais déjà avant, mais ça m'a donné des mots à mettre sur l'état d'esprit. Pour le faire encore plus.

Quelle est donc cette phrase ?

Si quelqu'un vous propose une opportunité incroyable et que vous n'êtes pas sûr de pouvoir le faire, dites oui - et apprenez comment faire ensuite.

Si c'est la peur qui te freine, il faut y aller

Bien sûr, cette phrase concerne les choses dont tu te dis que c'est une super chance mais que tu as peur de faire. Par exemple quand Mohamed Achahbar m'a proposé de faire un standup. J'ai immédiatement dit oui. En pensant "mais je sais pas faire ça". Sauf que… je ne saurai jamais le faire si je ne dois jamais le faire.

La meilleure manière d'apprendre un truc c'est de devoir le faire dans pas trop longtemps.

J'avais peur.

D'ailleurs, quand le jour est arrivé je me suis quasiment fait dessus de stress.

Mais maintenant je suis content de l'avoir fait.

C'est d'ailleurs comme ça que je jauge : est-ce que le Nicolas du futur sera content d'avoir fait ça ? En l’occurrence, la réponse était oui, que ça soit un flop ou une réussite. J'avais toujours été curieux de savoir ce que ça faisait de monter sur scène pour faire rire.

J'ai donc dit "oui" et ensuite j'ai lu un livre et regardé des vidéos sur comment écrire des blagues.

Fais confiance à la personne qui propose

L'autre raison pour laquelle cet état d'esprit est si efficace c'est qu'il permet de contourner le syndrome de l'imposteur. Si la personne te le propose c'est qu'elle se dit que tu peux.

Donc si on te propose et que tu as envie de faire, il faut dire oui. Ne pas l'avoir fait n'est pas une excuse.

Si tu dis non à chaque fois qu'on te propose, comment tu veux un jour l'avoir fait pour pouvoir dire oui ?

Tu es en train de t'infliger le dilemme de la boîte de nuit. Tu sais quand on te dit à l'entrée qu'on ne laisse rentrer que les habitués. Mais… si on ne laisse rentrer que les gens qui sont déjà rentrés un jour… comment peuvent-ils rentrer la première fois ?

N'accepte pas des choses qui te font chier

Attention, j'ai bien dit que j'applique ça quand c'est la peur qui me freine. Quand je me dis que l'opportunité est incroyable (ou même simplement cool). En revanche, je ne me fais pas violence pour accepter des choses qui ne m'enthousiasment pas.

Je ne sais pas faire du saut en parachute, mais pour l'instant, je n'en ai pas la moindre envie. Donc je dis non.

Le principe ne s’applique pas à toutes les propositions. Seulement celles que tu trouves cools mais dont tu doutes de ta capacité.

Où ai-je volé ça ?

Je ne sais plus où j'ai vu cette phrase pour la première fois, puisque je n'ai jamais lu ou écouté Branson. Peut-être dans La Semaine des 4 heures.

Mais ce principe m'a conduit à vivre des trucs oufs.