C'est injuste de devoir marketer son travail

Hier, j’ai oublié de te dire que j’ai été en colère.

J’ai commis une erreur de base de pédagogie : oublier qu’un jour j’ai aussi été un débutant dans ce que j’enseigne. Que moi aussi j’avais été traversé par ce sentiment d’injustice face à la nécessité de se mettre en valeur.

L’un de vous me l’a rappelé, ainsi :

Permet moi de nuancer : le monde entier n'est, certes, pas contre soi… mais il n'est pas non plus toujours adapté (…). C'est faux de dire que le problème ne vient que de soi.

(…)

La vie dans les entreprises, dans les organisations peut être différente. Plutôt que de te changer toi pour rentrer dans le moule, tu peux agir pour changer le management de ta boîte et faire en sorte que plus personne n'ait à devoir se marketer soit même, parce que les managers sauront reconnaitre la valeur de chacun.

C’est vrai : le problème ne vient pas que de toi, il vient aussi du système

J’avais oublié l’époque où, comme tout le monde, je me demandais comment c’était possible d’avoir des personnes si nulles qui réussissaient à jouer des coudes pour monter les échelons.

C’est profondément injuste.

Ça, ce n’est pas ta faute. Si tu es dans une organisation qui encourage ça, ce n’est pas ta faute. Malheureusement, nombreuses sont les entreprises où ce comportement est la meilleure manière d’évoluer.

De même, ça devrait être le travail du manager que d’apprendre à apprécier correctement la valeur de ses employés. C’est la personne qui manage qui est payée pour ça. Pas la personne qui est managée.

Pire encore… le principe de Peter

Tu connais le Principe de Peter ? C’est une mécanique qui explique énormément des frustrations générées par le management. Voilà le début de l’article Wikipédia :

« dans une hiérarchie, tout employé a tendance à s'élever à son niveau d'incompétence », avec pour corollaire que « avec le temps, tout poste sera occupé par un employé incapable d'en assumer la responsabilité ».

En d’autres termes : quand quelqu’un est doué à son poste on lui donne une promotion. Puis si la personne est douée à ce nouveau poste on finit par lui donner une nouvelle promotion. Et ainsi de suite… jusqu’à ce qu’elle stagne.

Mais, du coup, ça veut dire qu’énormément de personnes sont bloquées un niveau trop haut. Pour être performantes, elles devraient revenir au niveau juste en-dessous.

Sauf que ce n’est politiquement pas entendable de proposer à quelqu’un de revenir au niveau au-dessous.

Sans compter, que dans les entreprises, on part du principe que la promotion passe par plus de management. Certaines personnes sont très douées dans des disciplines techniques…et on les “oblige” à passer sur des fonctions de management. La conséquence est dramatique. On se retrouve avec des gens qui managent alors qu’ils n’aiment pas ça. On se retrouve avec des gens qui pourraient être excellents dans leurs métiers, mais sont des managers médiocres.

Mais tout ne vient pas du système

Ce que j’ai voulu te montrer hier c’est la partie qui vient des individus et non pas du système.

Jusqu’à mes 23 ans, j’étais en rébellion totale avec le principe de se mettre en valeur. Dans tous les domaines. Par exemple, je ne portais que des joggings et des t-shirts trop grands.

Un jour un ami m’a dit “mais comment tu vas faire si tu veux séduire quelqu’un ?”

J’ai répondu “on devrait juger les gens sur leur personnalité et non leur apparence. Si une meuf veut pas de moi parce que je suis mal habillé alors je n’en veux pas non plus”.

J’imagine que tu vois le problème…

ON deVrait pOUvoir lIre des textes MAL mis en fOrMe et se concentrer sur le fond. On devrait pouvoir manger de la nourriture en bouillie et se concentrer sur le goût. On devrait pouvoir faire des rencards dans le noir et se concentrer sur la personnalité.

Mais ce n’est pas comme ça que le cerveau humain fonctionne.

Si tu le refuses, là c’est de ta faute.

L’astuce c’est que ce n’est pas l’un ou l’autre…

J’étais persuadé qu’on était soit beau, soit intelligent

Or… la société arrêtait pas de me dire que j’étais intelligent. J’en ai donc déduit que j’étais moche. Mais en fait… c’est pas l’un ou l’autre. Tu peux combiner le fond et la forme, la personnalité et l’apparence.

Tu peux faire bien ton travail et bien le mettre en valeur

Ce qui relève de ta responsabilité : accepter que le cerveau humain est biaisé et que certaines personnes voient une robe dorée et blanche alors qu’elle est bleue et noire.

De la même manière que j’accepte qu’une grande partie d’entre vous ne va lire que le titre. Puis une autre grande partie ne va lire que les mots en gras. Combien d’entre vous, vont lire exactement cette ligne, dans le bon ordre ?

Combien liront celle-ci avant ?

Sans même le vouloir…

Une fois qu’on accepte que le cerveau est sensible à la forme, on peut travailler sur ce qui relève de notre contrôle.

Tu peux décider d’investir un peu d’énergie pour rendre ton travail compréhensible par tes collègues.

C’est ce que je te propose d’apprendre à faire dans ma nouvelle formation :

Comment mettre son travail en valeur auprès de son manager et ses collègues... sans TROP en faire ?

Je vais te donner des clés pour :

changer ton état d’esprit,

découvrir les outils du marketing que tu peux appliquer à ton travail

utiliser dix techniques pour obtenir rapidement des résultats

Le tout en moins d’une heure et demie.

Qu’est-ce que tu en penses ? Comme d’habitude, je t’offre 64% du prix final de la formation, à une seule condition : que tu te décides avant vendredi 23h59.

Je veux accéder à la formation

PS : Si tu es premium tu as même le droit à une réduction de 83%. Utilise ce lien pour retrouver ton code : https://nicolasgalita.substack.com/p/comment-mettre-son-travail-en-valeur-7d8