[Article] Pourquoi suivre les actualités est dangereux pour ta santé mentale

À l’origine je voulais juste faire un email pour dire que l’offre de lancement de l’Atelier premium (3,99€ au lieu de 6,99€/mois) expirait demain.

C’est donc maintenant ou jamais pour y penser. Si tu repoussais au lendemain en attendant le signal qui dit “c’est maintenant ou jamais”. Bah…c’est maintenant ou jamais !

Je veux profiter de l'offre de lancement

Je sais, je sais…ça tombe toujours au moment où tu es dans le métro sans réseau. J’allais dire “ou dans ta voiture si tu n’es pas à Paris”. Mais j’espère que tu ne lis pas cet email dans ta voiture !

Si tu as besoin d’un rappel d’explications sur ce qu’est la version premium, je te remets le détail ici :

Qu'est-ce que l'Atelier Premium ?

Et si tu as des questions, tu peux les mettre en commentaire ou répondre directement à cet email.

Je voulais te faire un simple email, ça devait s’arrêter là mais…

Je n’ai pas pu m’empêcher de coucher sur papier ma vision du contenu sur le web. Ça fait un moment que je voulais le faire et je me disais que c’était le moment parfait de t’expliquer pourquoi j’ai choisi ce modèle économique, pourquoi j’ai choisi de faire du contenu intemporel (je ne te parle jamais d’actualité), etc.

Ce n’est pas un hasard, c’est un vrai acte militant. Car le modèle économique des actualités (gratuit financé par la publicité) a généré une catastrophe sanitaire. Je pèse mes mots.

La santé mentale n’est pas moins importante que la santé physique. Or, les actualités sont responsables d’un tas d’effets négatifs sur notre santé mentale.

Sauf que…je comptais le faire en un simple email…mais le plan a échoué. C’est donc un article.

Je te le montre dans cet article

Je ne t’en dis pas plus. Je te laisse découvrir l’article ci-dessous :

Lire l'article sur les actualités

Tu découvriras :

  1. Quel est l’impact des actualités sur notre santé mentale

  2. Comment et pourquoi on en est arrivés là. Y’a-t-il un complot ? (spoiler : non)

  3. Une méthode pour reprendre le contrôle

  4. Comment j’applique concrètement la méthode dans ma vie

C'est parti pour l'article