6 signes que tu n'as jamais connu l'amour

Nous voici donc de retour à un rythme de croisière.

J’ai hésité avant de publier ça. J’ai failli le jeter. Mais je me suis promis de ne jamais rien jeter. Surtout que je voulais le jeter pour de mauvaises raisons.

J’aime bien ce que j’ai écrit. J’ai juste peur que ça soit mal interprété. Surtout dans un monde où on nous vend l’amour comme étant le but ultime de tout.

Or, je crois qu’au contraire on devrait avoir une relation plus relaxée à l’amour. Ne pas en faire l’alpha et l’oméga. Se rendre compte que c’est un phénomène très rare et que beaucoup de gens mettent des années avant de le rencontrer pour la première fois.

Autre point avant de commencer : je me rends compte que beaucoup d’entre vous ignorent qu’ils peuvent toujours retrouver les emails sur le site web de l’Atelier. Pour y accéder il te suffit de taper “Atelier Galita” dans Google ou bien d’y accéder par le bouton ci-dessous :

Je veux aller sur la version web

Tu y retrouveras tous les emails écrits depuis le début. Mis en forme sous forme de blog.

J’ai très souvent cette discussion qui m’étonne. Je demande à une personne si elle a déjà été amoureuse…

…au début la personne répond oui. Puis en fouillant… arrive à la conclusion que non. Souvent, elle est la première choquée.

Bien entendu, plus la personne est jeune (moins de 30 ans) plus ça a de chance d’arriver.

Alors j’ai eu envie de résumer les signes que j’ai observé qui font conclure qu’en fait tu n’as jamais connu l’amour.

Attention : tu es la seule personne qui sait si elle est tombée amoureuse. Le but ici c’est pas de faire un truc mathématique. Tu peux avoir tous ces signes et quand même avoir connu l’amour. Tu peux également ne présenter aucun de ces signes et n’avoir jamais connu l’amour.

Ce sont des signes. Des indices.

#1 | Tu dis amour raisonnable et amour passionnel

J’ai remarqué que les gens (moi le premier) qui parlaient d’amour raisonnable ou adulte sont souvent dans le déni.

Je disais ça quand j’étais dans une relation où je n’étais pas amoureux. Mais je ne le savais pas. J’ai mis des années à le comprendre.

J’étais convaincu d’être amoureux. Je n’avais eu qu’une seule autre expérience…“passionnelle”.

Puis, en 2015, j’ai rencontré quelqu’un. On s’est mis en couple. Et tout l’air s’est mis à sentir comme lors de mon expérience passionnelle. 7 ans après. Alors que je pensais que c’était parce que j’étais ado à l’époque. Non. En fait c’est juste le goût de l’amour.

J’en ai retiré une conviction profonde : l’amour n’a qu’un seul goût. Y’a pas d’un côté l’amour doux et l’amour brutal.

En tout cas chez moi. Et, d’expérience, je ne suis pas le seul.

Souvent quand j’expose ce concept, mon interlocuteur réalise qu’elle a connu l’amour beaucoup moins de fois que ce qu’elle pensait.

Normal en même temps : l’amour est rare.

Si tu dis “non mais je l’aime, mais pas passionnément” par opposition à une autre relation que tu aimais passionnément… pose-toi la question. Peut-être que tout simplement ce n’est pas l’amour. Une forte affection mélangée à du sexe peut vite se faire passer pour de l’amour.

Surtout quand ça fait longtemps que vous êtes ensemble.

#2 | Tu peux résister

Corollaire du point précédent. Valable surtout au début : l’amour est un ouragan. Parce que tout ton cerveau se réorganise. C’est un phénomène violent : une fois adulte le cerveau n’est pas censé se réorganiser. Il commence alors à faire tout pour que tu vois la personne en question. Et, il s’arrange pour que tu ne penses qu’à ça, toute la journée.

Si tu es mi-figue, mi-raisin, dès le début… ce n’est probablement pas l’amour qui se profile.

Ça se rapproche un peu du concept “Fuck yes or No”.

Si tu n’es pas enthousiaste alors c’est un non.

#3 | Une force externe s’est mêlée de ton choix

Il est évident que si ton partenaire a été choisi, directement ou indirectement, par tes parents … tu as moins de chance que ça soit l’amour d’une vie.

Pareil si tu as une religion qui pèse sur toi. C’était mon choix : je voulais tellement n’avoir connu qu’une seule personne dans ma vie … c’était déjà tellement un échec d’en être à ma deuxième partenaire … que je me suis convaincu que j’étais amoureux.

Une autre force qu’on oublie souvent : l’âge. Si vous vous êtes rencontrés super tôt et que tu n’as connu personne d’autre, c’est super dur de savoir si vous êtes amoureux.

Je ne dis pas que c’est impossible : je connais des gens follement amoureux dans cette situation. Mais… je n’en connais pas beaucoup. Souvent, la relation explose en vol avec un des deux partenaires qui fait une crise.

#4 | Tu as peur du célibat

Si la solitude te fait peur, fais attention : tu présente une tendance à te mettre en couple juste pour te mettre en couple.

Ça ne veut pas dire que tu ne peux pas construire un couple sain. Simplement il faut de la vigilance : tu auras toujours cette force qui essaie de te pousser à te mettre en couple avec n’importe qui qui te dit qu’il t’aime. Ou même n’importe qui qui semble t’accepter.

Corollaire : tu joues ton ego dans les relations. On le joue tous. Mais je veux dire : tu as tendance à aimer les gens qui t’aime. Tu vois quelqu’un qui te plait mollement, tu apprends que tu lui plais fortement… et d’un coup tu te persuades que finalement cette personne te plait fortement.

On est tous un peu comme ça. Moi le premier. Mais certaines personnes le sont plus que d’autres.

#5 | Ton amour est conditionnel

L’amour est inconditionnel. Tu n’aimes pas quelqu’un parce que quelque chose. Tu l’aimes tout court. C’est d’ailleurs un souci : ça nous pousse à faire des bêtises par amour.

Attention : je ne dis pas que le couple est inconditionnel. Par exemple, si tu veux un enfant mais pas l’autre … même si vous êtes amoureux, le couple va devoir s’arrêter.

C’est l’amour qui est inconditionnel.

Si tu commences à te dire “je l’aime parce qu’elle est riche” ou “je l’aime parce qu’on a un appartement ensemble” c’est mauvais signe.

Corollaire : ton amour est un amour de l’image de toi que la relation renvoie. Par exemple, ce que tu aimes c’est que tout le monde est jaloux de la beauté de ton partenaire.

#6 | Tu te demandes en permanence si tu es amoureux ou amoureuse

Par définition, c’est le signe le plus simple : si tu te demandes en permanence si tu aimes tes partenaires … c’est un signe.

Attention, comme tous les autres, ce n’est qu’un indice : si ça se trouve tu es juste une personne anxieuse qui remet toujours tout en question.

Mais… j’insiste…

Encore une fois : c’est à toi de savoir. Ce n’est pas moi qui vais décréter ta réalité sentimentale. Je te donne juste les signes que j’aurais aimé avoir à l’époque où je pensais être amoureux.

Avant de me quitter…

Partage ça à quelqu’un qui a besoin de le lire :

Share