3 astuces pour booster ton salaire

Hier, je te disais que tu vendais un produit : tes compétences de travail.

Logiquement, il s'ensuit que les personnes avec les meilleures compétences obtiennent les meilleures salaires.

On est d'accord ?

Tu fais le meilleur produit, tu as le meilleur résultat. À quelques exceptions près.

D'ailleurs, parlons de ces exceptions.

VHS vs Bétamax

Si tu as eu des cours de marketing ou de business tu as probablement déjà entendu cette histoire.

Même si tu dormais peut-être au moment où le prof l'a racontée

Le combat VHS contre Betamax est un cas d'école d'un produit qui perd alors qu'il est meilleur. C'est même probablement LE cas d'école. Je te le raconte comme mon propre prof me l'a raconté :

À l'époque des cassettes vidéos, deux entreprises ont lancé des formats concurrents. Le format Betamax était le meilleur. En effet, il proposait une meilleure qualité vidéo. Cependant, le format VHS permettait une capacité d'enregistrement deux fois plus grande. Entre des cassettes avec une capacité de 1h et des cassettes avec une capacité de 2h, les consommateurs ont choisi les cassettes VHS (2h) en dépit de leur moindre qualité.

C'est donc bien la preuve que le meilleur produit gagne toujours.

Rien ne te choque ?

J'ai bondi intérieurement de ma chaise en écoutant ça : comment on pouvait être à ce point aveugle ? Peut-être que les experts de la vidéo trouvent que Betamax est supérieur... mais c'est les consommateurs qui décident ! Si les consommateurs estiment que la capacité d'enregistrer est plus importante que la qualité visuelle... c'est que "meilleur" ça veut dire "avec une plus grande capacité d'enregistrer".

En fait, on est tellement égocentré qu'on oublie de se mettre à la place du client.

Les meilleurs salaires ne sont PAS les personnes qui font le mieux leur travail

Je t'ai dit une bêtise au début. L'avais-tu repérée ?

Je t'ai dit Hier, je te disais que tu vendais un produit : tes compétences de travail.

Logiquement, il s'ensuit que les personnes avec les meilleures compétences obtiennent les meilleures salaires.

C'est une déduction fallacieuse. Car, le prix d'un produit dépend du produit mais aussi de son marketing.

Je dirais même plus : le marketing fait partie du produit. Je répète : le marketing fait partie du produit.

Pour une raison simple : on ne va pas faire confiance à la personne qui fait le produit pour dire que son produit est le meilleur. Elle doit le prouver.

Le meilleur produit est donc celui qui gagne. Car dans "meilleur" y'a aussi le marketing.

C'est comme les gens qui disent que la Belgique était meilleure que la France en 2018 et qu'elle aurait dû gagner la coupe du monde.

Bah non ?

Meilleure sur quoi ? Parce qu'elle fournissait du beau jeu ? C’est vrai…

Sauf que le but du foot n'est pas de faire du beau jeu. Le but du foot est de marquer des buts.

D'ailleurs tu remarqueras que y'a un indice dans le nom. Au basket, je comprends qu'on puisse hésiter vu que ça s'appelle des paniers. Mais au foot, le but du jeu s'appelle "le but". On peut pas faire plus clair.

Le jour où le foot aura des juges comme au patinage artistique ou dans Danse avec les stars alors ce sera différent. On donnera 10 points à la Belgique pour beau dribble, puis 5 pour une belle passe et ainsi de suite.

Mais ça ne sera plus du foot.

C'est pareil dans la vente. Personne ne va te croire sur parole sur la supériorité de ton produit. Il faut le marketer.

Le prix d'un produit dépend donc de son marketing.

Les trois astuces que je vais te proposer sont toutes des actions de marketing. On ne va pas chercher à améliorer ton travail en soi, on va chercher à améliorer ta façon de le vendre à ton employeur.

Astuce #1 Négocier ton salaire

Voici l'astuce la plus évidente et pourtant la plus négligée. Souvent, on essaie de trouver des façons de gagner plus d'argent sans jamais commencer par essayer de négocier son salaire actuel.

Tu sais quel trait de personnalité est le plus corrélé avec une haute rémunération ?

L’extraversion ?

L’agilité intellectuelle ?

La rigueur ?

Rien de tout ça. C’est l’agréabilité. Mais qu’est-ce que l’agréabilité ?

L’agréabilité est un trait de personnalité caractérisé par la compassion, la convivialité, la politesse et l'empathie. ... Une étude a révélé qu'en moyenne, les personnes agréables ont des revenus inférieurs à ceux des personnes "désagréables". Ils ont également tendance à avoir un statut professionnel inférieur (par exemple, ils reçoivent moins de promotions).

Être une personne conciliante peut être avantageux pour s’entendre avec les autres, mais ça n’aide pas beaucoup votre potentiel de rémunération. Les personnes conciliantes ont le salaire moyen le plus bas de tous les types de personnalité et elles ont gagné 11 300$ de moins que celles qui ont de faible niveaux d’agréabilité

Les sciences sociales appellent ça “l’agréabilité”, mais je trouve qu’on comprend mieux quand on dit “la propension à la conciliation”. On observe que les personnes les moins conciliantes sont les personnes les mieux payées. Parce que ce sont les personnes qui négocient le plus.

J'allais dire "le mieux", mais j'insiste sur "le plus". Souvent, elles se distinguent simplement par le fait d'aller négocier.

En négociation salariale, 90% du travail consiste à oser.

C'est injuste, je sais.

Profondément injuste, même.

La preuve, dans l'entreprise où je travaille, j'ai participé à la refonte des salaires. J'ai proposé, en premier lieu, que tous les salaires soit transparents. Ça a permis aux personnes qui ne négociaient pas d'être choquées par leur retard sur les autres.

Comme tu l'imagines, ça a créé des tensions. Mais on a immédiatement annoncé qu'on allait réformer les salaires.

Ce qu'on a fait. On a revalorisé les salaires qui étaient injustement bas. On a, par la suite, aboli totalement le concept de négociation.

J'ai lutté de toutes mes forces pour voir l'abolition de la négociation dans mon entreprise. C'est désormais chose faite. Je trouve ça bien plus juste. Aujourd'hui, les salaires sont connus de tous et donc les augmentations aussi. On peut donc se concerter collectivement. On peut même suggérer qu'une autre personne que soi devrait être augmentée.

Car, une des erreurs les plus fréquentes des personnes qui ne négocient pas est de négocier contre elle-même. Elles ont une discussion mentale de ce type :

Ce serait bien de demander une augmentation... non mais en même temps est-ce que c'est le moment ? Avec le covid et tout ça ? Et puis... peut-être qu'on va me la proposer spontanément ? Si on ne l'a pas fait c'est que l'entreprise n'en est pas capable, c'est sûr

Ça revient à être son propre adversaire de négociation. Ce qu'il faut faire c'est de stopper cette lutte interne et de la confier à son employeur. On lui demande est-ce qu'on peut avoir une augmentation et on attend sa réaction.

Car, si tu négocies contre toi-même, tu perdras toujours. Tu te diras toujours que c'est pas le bon moment.

Si tu comprends ça, tu as fait 90% du travail.

Où sont les 10% restants ? Dans la méthode et la préparation. J'ai eu la chance d'avoir un prof qui a été apprendre la méthode directement à Harvard. Pourquoi la chance ? Parce que Harvard est l'école qui a développé la méthode de négociation utilisée partout dans le monde. Elle n'est pas si compliquée : les fondamentaux s'apprennent rapidement. Mais pas assez rapidement pour que ça tienne dans ce paragraphe.

Je te donne rendez-vous plus bas pour en savoir plus.

Enfin, la négociation est affaire de timing. Il existe un bon moment pour négocier. On appelle ça "verrouiller le besoin avant de lancer la négociation". Il s'agit de créer un rapport de force suffisant pour que l'autre partie ait intérêt à négocier. Sinon elle peut juste répondre "non, je ne souhaite pas négocier. Bisous."

Comment créer ce rapport de force ? En faisant comprendre sa valeur, en la marketant.

Astuce #2 : marketer son travail

Voilà qui nous amène à mon deuxième point : mettre son travail en valeur.

La plupart des gens font ça :

Personnage A : Je vais me plonger dans mon écran et travailler très dur. Tout le monde le verra.

Personnage B : Hey les gens, venez voir mon travail trop bien

Le n+1 : Super !

La n+2 : Bien joué !

[Les trois personnages s’en vont… Il ne reste plus que le personnage A]

Personnage A : C'est bon ? J'ai ma promotion ?

Je crois que tout est dit. Ça a l'air bateau et pourtant la majorité des personnes procèdent ainsi. C'est d'ailleurs valable pour tous les produits. Beaucoup d'artistes pensent qu'il suffit de faire du bon art pour qu'il soit repéré et qu'il "perce".

Que nenni.

On ne lit pas dans tes pensées. Là encore c'est injuste : si tu ne dis pas que tu travailles, personne ne voit que tu travailles.

Surtout que ton responsable hiérarchique a d'autres choses à faire que de te demander de lui expliquer. Ton rôle consiste à lui rendre la tâche facile.

Je sais que tu as peur de devenir ce genre de personnes insupportables qui pratiquent le faire-savoir sans détenir aucun savoir-faire.

Mais justement, tu devrais voir l'importance du faire-savoir ? Une personne qui travaille mal mais qui markete bien, ira plus loin qu'une personne qui travaille bien mais qui markete mal.

De la même manière qu'un mauvais livre avec une excellente couverture se vendra plus qu'un bon livre avec une mauvaise couverture.

Mais ce n'est pas fromage/faux-mage ou dessert. Tu peux aussi faire les deux à la fois. Tu peux choisir de bien travailler ET de le faire savoir.

Ce n'est pas être narcissique, au contraire : c'est rendre service à tes collègues et tes responsables hiérarchiques. Car, un des soucis principaux d'une entreprise, c'est la circulation de l'info. En marketant ton travail tu participes à améliorer la circulation de l'info.

Crois-moi, il n'y a rien de pire pour un manager que d'avoir une personne dans son équipe qui est une boîte noire : une personne dont on est incapable de dire ce qu’elle fait dans une semaine type.

Enfin, sache que le marketing n'est pas l'apanage des personnes extraverties. C'est même l'inverse : j'ai observé que les personnes introverties étaient plus douées en marketing. Alors que les personnes extraverties sont plus douées en vente.

La différence entre les deux ? La vente c'est quand tu essaies de vendre en synchrone à une personne (ou un petit nombre). Le marketing c'est quand tu essaies de vendre en asynchrone à plusieurs personnes. Les bons vendeurs sont souvent bons à l'oral, les bons marketeurs sont souvent bons à l'écrit.

Je schématise pour que tu puisses voir. Mais c'est une bonne nouvelle : on peut marketer son travail sans être une personne qui squatte la machine à café.

On peut le faire via la machine à café. Mais on peut aussi le faire autrement.

Astuce #3 : savoir trouver un job

Voici l'astuce la moins directe : développer sa capacité à trouver un job. Pourquoi est-ce si important ? Parce que ça permet deux effets secondaires.

Mais avant de les évoquer, j'aimerais te parler de la peur du chômage. La peur du chômage est une des armes les plus redoutables du capitalisme pour faire pression sur les travailleurs.

Certains économistes vont jusqu'à dire qu'on maintient volontairement un taux de chômage élevé, pour maintenir une inflation basse. C'est une théorie controversée mais qui existe. Ce n'est pas une théorie du complot : il ne s'agit pas de dire qu'il existe un grand marionnettiste qui fait ça pour le plaisir. Il s'agit de dire que l'ensemble des institutions ont tendance à préférer le chômage à l'inflation. Or, les deux sont souvent liées (me demande pas pourquoi, j'ai jamais compris). Le problème c'est que l'inflation profite davantage aux jeunes et aux personnes endettées. Mais que les personnes avec le plus fort potentiel électoral sont celles qui justement ont une épargne et une retraite.

Pourquoi je te raconte ça ? Pour que tu prennes conscience de cet instrument de la peur du chômage. Depuis l'enfance on te fait peser cette menace.

Pourquoi on passe de "je veux devenir astronaute/pompier/chanteuse" à "je veux devenir contrôleuse de gestion/responsable marketing/trader" ?

Parce qu'on a intégré cette menace. Elle nous dompte, nous pousse à accepter des jobs moins bons que ce à quoi on peut prétendre.

Ce qui est fou c'est que je suis entouré de cadres. Les cadres connaissent le plein emploi depuis plusieurs années. Et pourtant... mes connaissances se comportent vraiment comme si c'était impossible pour elles de démissionner.

Alors qu'elles pourraient lutter pour essayer d'avoir des jobs plus épanouissants.

Mais pour ça il faut apprendre à chercher un job.

Je t'ai promis deux effets secondaires. Les voici : le premier c'est que si tu sais chercher un job, tu bénéficieras de l'effet sur la rémunération. En effet, la seule manière d'avoir une très grande augmentation de salaire est de changer de job.

Le second effet c'est que savoir que tu disposes d'un parachute te donnerasbeaucoup plus d'exigence sur ce que tu vas accepter comme conditions de travail et même comme épanouissement au travail.

Plus tu sais que tu peux retrouver un job et plus tu as des chances de finir dans un job que tu aimes.

Ce qui ne marche pas

Tu l'as compris, booster ton salaire est une question de marketing. Voilà pourquoi les stratégies suivantes ne fonctionnent jamais :

- Travailler dur sans que personne ne le voit

- Te plaindre (à quelqu'un d'autre que ton/ta manager) qu'on ne te reconnaît pas à ta juste valeur

- Te reposer sur l'amitié de ton/ta manager

- Miser tout ton avenir professionnel sur la loterie des offres d'emploi

- Ne jamais regarder ailleurs pour tester ta valeur sur le marché du travail, même si tu restes dans ton entreprise ensuite

Je peux t'aider, je l'ai déjà fait

Je suis convaincu que tu peux mettre en oeuvre ces trois méthodes. J'ai déjà aidé plusieurs personnes à le faire. J'ai condensé mon expérience dans trois formations qui répondent à chacun des trois besoins :

Comment négocier avec son employeur sans avoir l'impression de mendier ?

Comment mettre son travail en valeur auprès de son manager... sans TROP en faire ?

Comment trouver un job quand on a un bac+5 ? Sans refaire son CV.

Vois ça comme des petits cours particuliers de moins de deux heures.

Et, comme tu le sais, cette semaine, ces formations sont disponibles en soldes jusqu’à vendredi 23h59 :

https://nicolasgalita.podia.com/?coupon=PACKSALARIES

Si tu es premium, n’utilise pas ce lien : sers-toi de celui que tu as reçu hier.